Perdu, besoin d'aide ?
HOTLINE internet au 02 47 61 20 22 || Librairie Tours au 02 47 61 11 27
MA COMMANDE
VOTRE COLIS
EST VIDE

MON ESPACE PRIVÉ
Se connecter

MON ESPACE PRO
Entreprises et collectivités
Nos conditions de vente
Endodontie-éditions cdp-9782843611773
    Voir en haute qualité   Voir en haute qualité
Endodontie 

Endodontie

Editeur : ÉDITIONS CDP

Collection : JPIO

Année : 11/2012

En stock, expédition à 0.01€ lundi prochain (en savoir plus)
 Prix public : 
199,00 €
Réservation pour achat ou consultation en librairie (en savoir plus)


L'endodontie est souvent restreinte à un problème de mise en forme et d'obturation canalaire.

Cette discipline est finalement beaucoup plus vaste et son évolution est permanente. Si, depuis une quinzaine d'années, les progrès technologiques ont permis de faire évoluer l'instrumentation (instruments rotatifs en nickel-titane, localisateur d'apex, dispositifs optiques, radiographie numérique, etc.), une nouvelle ère plus biologique a démarré et représentera probablement l'endodontie de demain.

Ce traité a pour objectif d'aborder tous les domaines de l'endodontie. Les vingt-trois chapitres abordent tous les sujets qui concernent de près ou de plus loin la discipline et sont organisés en quatre blocs.
Le premier traite du tissu pulpaire, sa biologie, sa physiopathologie, et de la prise en charge des urgences d'origine endodontique et de ses complications infectieuses et douloureuses.

Dans un deuxième bloc, les phases du traitement endodontique dit « initial » sont abordées étape par étape, de la pose du champ opératoire à l'obturation et la reconstitution corono-radiculaire.

L'ouvrage se poursuit par une approche descriptive du retraitement et de la chirurgie endodontique.

Le dernier bloc concerne des domaines qui n'avaient pas été abordés dans un ouvrage d'endodontie en langue française depuis plus de vingt années : les résorptions radiculaires, la microbiologie, les lésions endo-parodontales, les répercussions sinusiennes des pathologies endodontiques, l'intérêt des dispositifs optiques, l'implication de l'endodontie en cas de traumatisme dentaire, enfin l'éternelle question du pronostic en endodontie.

Très complet, unique en langue française depuis la parution de l'ouvrage de Jean-Marie Laurichesse en 1993, le « JPIO » Endodontie comprend une abondante iconographie composée de schémas didactiques et de nombreux cas cliniques.

Il s'adresse aussi bien aux étudiants en formation initiale ou/et de troisième cycle qu'à tous les praticiens, généralistes ou spécialisés




Fiche Technique endodontie :
ANNEE : 11/2012
RELIURE : Relié
NBR DE PAGES : 514
DIMENSION : 21,8 cm × 30,5 cm × 3,4 cm
POIDS : 2290 gr
ISBN 10 : 2843611776
ISBN 13 : 9782843611773

Stéphane SIMON,  Docteur en chirurgie dentaire Maître de conférences des universités, université Paris Diderot (Paris 7)
Praticien hospitalier, groupe hospitalier de La Pitié-Salpêtrière-Charles-Foix Laboratoire INSERM UMRS872, équipe 5
Directeur du diplôme universitaire européen d'endodontologie, université Paris Diderot (Paris 7)

Pierre MACHTOU,    Docteur en chirurgie dentaire Docteur en sciences odontologiques Habilitation à diriger des recherches Professeur émérite, université Paris Diderot (Paris 7)
Praticien hospitalier, groupe hospitalier de La Pitié-Salpêtrière-Charles-Foix Co-directeur du diplôme universitaire européen d'endodontologie, université Paris Diderot (Paris 7)

Wilhelm-Joseph PERTOT,
   Docteur en chirurgie dentaire Docteur ès sciences Ancien maître de conférences associé, université d'Aix-Marseille Visiting Academic, University of Warwick, (Royaume-Uni) Exercice limité à l'endodontie, Paris

Avec la collaboration de :
Jean Azérad, Vanessa Baaroun, David Bensoussan, Ariane Berdal, Yves Boucher, Serge Bouillaguet, Cécilia Bourguignon, François Bronnec, Grégory Caron, Anne Glaise-Crinquette, Jean-Yves Cochet, Vianney Descroix, Etienne Deveaux, Lisa Friedlander, Alexis Gaudin, Martine Guigand,
Bertrand Khayat, Olivier Laboux, Jean-Philippe Mallet, Ely Mandel, Dominique Martin, Fabienne Perez, Ludovic Pommel, Frédéric Rilliard, Giovanni Tommaso Rocca, Jean-Michel Sautier, Rafael Toledo


1
'1
Table
Il

des matières
,

Auteurs XV 2 -Innervation sensitive 26 Foreword XXI 3 -Innervation autonome 28
Préface XXIII
Il -Physiologie de la pulpe saine 29 Avant-propos XXV
A -Sensations 29 1-Douleur« dentinaire ' 29 2 -Douleur« pulpaire » 30

1. Biologie de la pulpe 1
B-Contrôle de la microcirculation .30 l -Régulation tonique du débit sanguin 30

1-Vers une approche plus biologique de l'endodontie 1 2 -Régulation nerveuse de la circulation 11-Complexe pulpo-dentinaire 1
intrapulpaire 31 A -Types de dentines....................... . 3
3 -Régulation endocrine .32 l -Dentine primaire 3 III -Réactions neuro-vasculaires aiguës à un agent
2 -Dentine secondaire 3
3 -Dentine tertiaire 3


non infectieux 33
B-Dentine et os 3
IV _Méthodes cliniques d'exploration
C -Canalicules dentinaires : une zone

de la santé pulpaire 33 de communication 4 A -Exploration de la fonction nerveuse .33
l -Structure tubulaire ..4
l -Tests thermiques 34 2 -Perméabilité dentinaire et implications 2 -Test électrique 34 cliniques 5 3 -Limites des tests électriques et thermiques 34 D -Conséquences sur ['élaboration de nouvelles 4 -Autres tests .35

technologies 7
B-Exploration de la fonction vasculaire 35 III -Histologie du tissu pulpaire 8 l -Débitmétrie laser Doppler .35 A -Odontoblastes 8 2 -Oxymétrie pulsée 36 B-Processus de différenciation terminale de l'odontoblaste au cours du développement 8
3. Ingénierie tissulaire et endodontie 41
l -Du pré-odontoblaste à l'odontoblaste
fonctionnel 8


1-Principes biologiques de l'ingénierie tissulaire .41 2 -Modifications cytologiques et différenciation odontoblastique 9 Il -Ingénierie tissulaire et odontologie 42
3 -Régulation de la différenciation

III -Ingénierie tissulaire et endodontie 42 odontoblastique 9
A -Indications 48 4 -Facteurs de croissance 10
B-À propos de la désinfection ..48 5 _ Facteurs de transcription 10
C -Que se passe-t-il sur le plan biologique? ..48 C-Fibroblastes pulpaires 10
D -Limites 49 D-Cellules immunitaires 10
E-Cellules souches de la pulpe............................ 11 IV -Évolution future .49

V -Conclusion 50
IV -Réponse pulpaire à l'agression 12 A -Dentinogenèse réactionnelle 12 B-Dentinogenèse réparatrice 14
4. Pathologies pulpaires et péri-apicales
C-Coiffage pulpaire 15
et traitement de l'urgence 53
1-Coiffage pulpaire et cicatrisation 16
2 -Cellules progénitrices des odontoblastes


1-Pathologie pulpaire 53de « seconde génération » 17 A -Réactions immunitaires innées et acquises 533 -Cicatrisation pulpaire B-Réactions vasculaires à un agent infectieux 55et facteurs de croissance 17 l -Réactions aiguës 554 -Implication clinique 18
2 -Changements chroniques 56 V-Conclusion 18 C -Conséquences nerveuses 56 l -Stimulation périphérique 56 2 -Sensibilisation 57
2. Physiologie de la pulpe saine 23
3 -Pulpites non douloureuses 57 4 -Sémiologie 58

1-Anatomie descriptive du complexe vasculo-nerveux pulpaire 23 Il -Pathologies péri-apicales 59 A-Vascularisation 23 A -Lésions initiales (granulomes) 59 B-Innervation 24 B-Évolution des LI POE 60 l -Topographie de l'innervation périphérique 25 l -Progress ion 60
2 -Exacerbation 60 3-Autres formes: L1POE résistantes, kystes, etc.. 60 4 -Abcès apical et cellulite 61 C -Douleurs et pathologies apicales 61
III -Diagnostic des pulpites et parodontites apicales 61
IV -Traitement d'urgence des pathologies pulpaires
et péri-apicales 63 A -Objectifs thérapeutiques 63 B-Procédures 64
l -Hyperémie pulpaire 64 2 -Exposition dentinaire au milieu buccal après traumatisme 64 3 -Exposition pulpaire au milieu buccal après traumatisme 64 4 -Infection pulpaire et parodontale après exposition chronique à des pathogènes 65
V -Cellulites 67 A -Signes cliniques 67 B-Prise en charge primaire 68 C -Prise en charge secondaire 69 D -Cellulites particulières 69 1-Cellulite subaiguë et chronique 69 2 -Cellulite maxillo-faciale odontogène diffuse .. 70 3 -Cellulite gangréneuse 70
5. Conséquences nerveuses des traitements endodontiques 77
1-Changements induits par des lésions nerveuses 78
A -Changements' périphériques 78 l -Changements morphologiques et biochimiques 78 2 -Conséquences fonctionnelles 80 3 -Lésions induites par des pulpectomies 80
B-Changements ganglionnaires 80
C -Changements centraux................................ 80 l -Tronc cérébral 80 2 -Réactions immunitaires 81 3 -Modifications des contrôles s'exerçant sur les informations sensitives 81
D -Autres territoires 81
Il -Conséquences cliniques des lésions nerveuses
associées aux traitements endodontiques 81 A -Considérations générales/neuropathies trigéminales post-traumatiques 81 B-Neuropathies trigéminales postendodontiques 82
l -Lésions 1iées à l'anesthésie locorégionale 82 2 -Lésions liées au traitement endodontique 82 3 -Douleurs retardées 84 C -Conséquences gustatives 86 D -Reconnaissance des douleurs non dentaires 86 E-Traitement 87
111-Conclusion 87
6. Endodontie et état général
1-Endodontie et endocardite infectieuse 93 A -Théories, principe de précaution et recommandations 93 B-Épidémiologie de l'endocardite infectieuse 94 C -Incidence de l'endocardite infectieuse 95 D -Classification et pronostic 95 E-Microbiologie 95 F-Physiopathologie de l'endocardite infectieuse 95 G -Diagnostic de l'endocardite infectieuse 96 H -Mesures préventives 96
Il -Quels sont les principes des nouvelles
recommandations ? 96 A -Patients à risque 96 B_ Procédures à risque 97
III -Patients porteurs de prothèse articulaire 98 A -Risque d'infection sur prothèse articulaire 98 B-Suggestions pour la pratique endodontique 99 C -Controverses 99
IV -Diabète et endodontie 99 A -Implications orales 100 B-Implications en endodontie 100 C -Conduite à tenir chez le patient diabétique 100
V -Endodontie et VIH 103 A -Données acquises sur l'infection par le VIH 103 B-Répercussions orales et endodontiques 104 C -Conduite à tenir 104
VI -Endodontie et immunodéficience médicamenteuse 104
VII -Conclusion 105
7. Microbiologie et endodontie 109
1-Voies de contamination 110
A -Par ouverture de la chambre pulpaire 110
B- Par des anomalies de la dent ..l13
C -Autres voies de communication 113
l -Par une lésion du parodonte 113

2 -Par voie générale, via la circulation sanguine, par anachorèse 113
Il -Spécificités de la flore endodontique par rapport
à la flore buccale 113 A -Conditions de l'infection endodontique 113 B-Déterminants écologiques 114
l -Facteurs d'adhésion, d'agrégation et de coagrégation 114 2 -Facteurs physico-chimiques 114 3 -Facteurs nutritionnels 114 4 -Protecteurs de l'hôte 115 5 -Interactions bactériennes 115 6 -Modèles de relation microbienne au niveau endodontique 115 C-Mécanismes de pathogénicité et facteurs de virulence 116 D-Mode de colonisation , ' 118

l -Biofilm 118 2 -Biofilms canalaires 120

III -Composition de la flore endodontique 121 A-Généralités 121 B-Selon les techniques d'études 121 C-Nouvelle taxonomie 122 D-Selon la localisation et le temps 126 E-Selon la communication avec le milieu buccal.. 126 l -Selon les sites endocanalaires ..126 2 -Selon la durée de l'infection 127 F-Selon les différents types d'infections endodontiques 127 l -Infection intraradiculaire : primaire, secondaire, persistante 127 2 -Infection extra-radiculaire 130 G-Autres éléments de la flore: levures, virus 130
IV -Flore et symptomatologie 130
V-Conclusion 131
8. Anesthésie locale en endodontie 137
1-Mécanisme d'action de l'anesthésie locale 137 A -Cible biologique des molécules anesthésiques 137 B-Aspects pharmacologiques 137 l -Latence d'induction 138 2 -Durée et continuité 138 3 -Puissance ou profondeur comparée 138 4 -Élimination (résorption et dégradation) 138 C-Justification pharmacologique et clinique de l'utilisation des vasoconstricteurs 138 D-Effets secondaires indésirables 139 1-Toxicité intrinsèque des anesthésiques locaux 139 2 -En rapport avec l'adjonction d'un vasoconstricteur: réaction cardio-vasculaire 140 E-Réactions allergiques 140 F_ Contre-indications médicales 140 1.. À l'utilisation d'un anesthésique local à fonction amide 140 2 -À l'utilisation d'un vasoconstricteur (SFMBCB, 2003) ' , , 140 G-Précautions d'emploi en fonction des conditions systémiques 140 l -Femme enceinte ou allaitante 140 2 -Antécédent d'infarctus du myocarde 140 3 -Hypertension et hyperthyroldie 140
Il -Choix des techniques anesthésiques en fonction
du site et des conditions locales ..141 A -Anesthésie para-apicale par infiltration vestibulaire supra-périostée , 141 B-Techniques régionales 141 1-Au maxillaire 142 2 .. À la mandibule 144
III -Pronostic 146 A -Définition du succès anesthésique: latence, profondeur, durée ,', ,', 147 Boo Moyens d'évaluation: valeur prédictive des tests ....147 C -Confort per-injection et post-injection 148 D -Résultats 148
IV -Facteurs d'échec des anesthésies intra-orales 148
A -Causes anatomiques 148 l -Précision de la technique d'infiltration 148 2 -Obstacle anatomique 148 3 -Suppléances nerveuses 149 4 -Innervation croisée 149
Boo Mécanismes vasculo-nerveux mis en place
dans les conditions inflammatoires 149 l -Vasodilatation à l'origine d'une augmentation de la résorption sanguine 149 2-pH à l'origine d'une augmentation de la fraction dissociée 149 3 -Sensibilisation périphérique et centrale 150
V -Solutions thérapeutiques pour améliorer le taux
de succès anesthésique 150 A -Conditionnement psychologique du patient... 150 Boo Aide pharmacologique 150 C -Choix de la solution 151 D -Modification de la technique ..151 E-Multiplication des injections ..151 F-Compléments anesthésiques ..151
VI -Techniques anesthésiques alternatives
ou complémentaires à la mandibule pour les molaires
en situation de pulpite irréversible: l'infiltration
intra-osseuse 151 A -Description des techniques (indications et limites) .151 l -Anesthésie intraligamentaire 152 2 -Anesthésie transcorticale 152 3 -Anesthésie transseptale 154
Boo Évaluation clinique de l'anesthésie intra-osseuse 156 1-Taux de succès 156 2 -Influence du choix de la solution et de la quantité utilisée sur l'efficacité et les effets secondai res , , 157 3 -Influence du choix de la technique sur le confort opératoire et les suites 157
VII -Conclusion 157 4 -Cadres à digue 164 5 -En plus 165
9. Champ opératoire, préparation
pré-endodontique et cavité d'accès 161
1-Champ opératoire endodontique 161
A -De l'importance de la digue en endodontie 161
B- Digue et praticien: un désamour
incompréhensible 162
C -Plateau technique 163
l -Digue 163
2 ­Pinces 164
3 -Crampons (ou c/amps) l64

D -Techniques de mise en place du champ opératoire .. 166 1 -Technique dite directe 166 2 _ Technique dite parachute 167 3 -Technique dite à ailettes 167 4 -Technique de pose de la digue pour dents antérieures et dents à faible structure coronaire .168 5 -Désinfection du champ opératoire 168
Il -Reconstitution pré-endodontique 168
A -Objectifs et prise de décision 168 1-Problématique des restaurations coronaires présentes 169 2 -Problématique parodontale 169
B-Réalisation 170 1-Reconstitutions prothétiques 170 2 -Reconstitutions conservatrices l7l 3 -En plus 171
C -Situations cliniques 171 1-Secteur incisivo-canin 171 2 -Secteur prémolaire 172 3 -Secteur molaire 173 4 -En plus 174
III -Cavité d'accès 174
A -Objectifs d'une cavité d'accès idéale 174 1-Connaissance théorique 176 2 -Plateau technique 176
B-Protocole général 177 1-Application dent par dent 178 2 -Groupe incisivo-canin maxillaire 178 3 -Prémolaires maxillaires 180 4 -Première molaire maxillaire 180 5 -Deuxième et troisième molaires maxillaires 182 6 -Groupe incisivo-canin mandibulaire 182 7 -Première prémolaire mandibulaire 183 8 -Deuxième prémolaire mandibulaire 184 9 -Première molaire mandibulaire 184 10 -Deuxième et troisième molaires mandibulaires 185
IV -Conclusion 185
10. Mise en forme et nettoyage du système canalaire 187
1-Concepts de mise en forme 189
A-Définitions 189
1-Différences et relations entre diamètres
et conicités 189
2 ­Angle d'hélice d'un instrument... 189
3 ­Pas d'hélice d'un instrument 189
4 -Masse centrale d'un instrument... 189
B-Les deux principaux concepts de mise en forme 189
l -Approche « standardisée » 189
2 ­ Approche fondée sur la conicité 191
3 ­ Élargissement ou conicité? 191

Il -Longueur de travail et limite apicale
de la préparation 191 A -Anatomie apicale 191 B-Choix de la limite apicale de préparation 192 C -Détermination électronique de la longueur de travail 192 D -Fausses mesures 193
III -Problèmes mécaniques de la mise en forme 193 A -Incidents lors de la mise en forme 193 B-Évolution des concepts 194
IV -Instruments canalaires 195 A -Instruments manuels ou mécanisés en acier (Camps et Pertot. 1992) 195
1-Tire-nerf 195 2 -Lime Hedstr6em (lime H) ou racleur 195 3 -Lime K 195 4 -Broche 195 5 -Instruments mécanisés 195
B-Instruments en nickel-titane rotatifs et manuels 196 1-Systèmes rotatifs en nickel-titane 196 2 -Instruments en nickel-titane pour l'ouverture de la trajectoire canalaire, ou de pré-élargissement 199
C -Considérations à propos des instruments
en nickel-titane rotatifs 199 1-Effet de vissage 199 2 -Fracture instrumentale et ses conséquences cliniques 200 3 -Flexibilité 201
V -Principes de base pour l'utilisation des instruments
en nickel-titane et matériel.. 201 A -Principes 201 B-Matériel 201
1-Contre-angles réducteurs montés directement au fauteuil 201 2 -Moteurs 202 3 -Contre-angle moteur sans fi!.. 202 4 -Moteurs couplés à un localisateur d'apex 202
VI -Principes généraux et stratégie de mise en forme.. 202
VII -Technique de mise en forme canalaire 204
A -Mise en forme des deux tiers coronaires 205 1-Exploration de la portion accessible du canal et pré-élargissement 205 2 -Mise en forme des deux tiers coronaires 205
B-Mise en forme du tiers apical 208 1-Phase d'exploration du tiers apical 208 2 -Phase de mise en forme et de finition du tiers apical 208 3 -Mise en forme apicale manuelle ou en rotation continue 210
VIII -Nouveaux concepts................................................ . 210 A -Mise en forme mono-instrumentale en mouvement réciproque 210
1-Définitions et caractéristiques 210 2 -WaveOne®(Dentsply-Maillefer) 211

3 -Reciproc® (Dentsply-VDW) 211
4 -Protocole opératoire 211
B-Système Self Adjusting File® (SAF) (ReDent-Nova) 213
1­Descriptions et caractéristiques 213
2 -Protocole opératoire 213
IX -Conclusion 214

11. Irrigation et désinfection en endodontie 219
1-Fondements rationnels de l'irrigation 219
Il -Rôle de l'irrigation 220 A-Solutions d'irrigation 220 B-Hypochlorite de sodium. 220
1-Historique 220 2 -Action antibactérienne 221 3 -Action solvante (Grossman et Meiman, 1941 ; Senia et al., 1971 ; The, 1979 ; Koskinen et al., 1980;
Go~on~al19m) 2~
4 -Inconvénients et complications potentielles 222 5 -Faut-il chauffer l'hypochlorite de sodium 7 223

C-Digluconate de chlorhexidine D-Rinçage final: EDTA, acide citrique MTAD (Hülsmann et al., 2003) E-Autres solutions d'irrigation
III -Médication intracanalaire
IV -Dynamique de l'irrigation
V-Problème du biofilm en endodontie
VI -Dispositifs d'irrigation et techniques A-Maître cône de gutta-percha (activation mécanique) B-EndoActivator@ (activation sonore) C-Ultrasons et irrigation passive ultrasonore D-RinsEndo (irrigation hydrodynamique) E-Seringue Vibringe@(activation sonore) F-EndoVac® (irrigation par pression négative) G-Lime universelle auto-adaptée SAF (Self-Adjusting File®) H-Désinfection par photo-activation
VII-Conc!usion

12. Obturation de l'endodonte
223
224 226
226
227
230
231
231 231 232 233 233 233
234 234
234
243

1-Comment obturer 7 245
A -Matériau d'interséance, l'hydroxyde de calcium 246
1­ Propriétés 246
2 -Indications 247
3 -Manipulation en médication d'interséance 247
B-Matériaux d'obturation canalaire définitifs 247
1-Gutta-percha 247
2 -Ciments et pâtes oxyde de zinc-eugénol. 249

7 -Resilon@ 252

C -Autres matériaux d'obturation en endodontie 253 1-Ciments minéraux 253 2 .. Ciments oxyde de zinc-eugénol renforcés à la résine (OZnR) 255
Il -Quand et comment obturer 7 256 A -Sous-obturation, surextension et surobturation 257 B-Techniques d'obturation canalaires 257
1-Techniques utilisant de la gutta-percha 257 2 -Considération sur les obturations à la gutta chaude 267

C -Obturation des dents à foramen large 268 1-Apexification à l'aide d'hydroxyde de calcium. 269 2 -Traitement par mise en place d'un bouchon de MTA 269 3 -Obturation par la technique du cône moulé .. 271 4 -Obturation par l'endodontie chirurgicale 271
III -Résultats 271 A -Complications de l'obturation 271 B.. Étanchéité: notion évolutive et subjective 272 C -Données épidémiologiques 273
IV -Conclusion 274

13. Restaurations coronaires et corono­radiculaires des dents dépulpées 283
1-Caractéristiques physico-chimiques de la dent dévitalisée 284
' -Évaluation des paramètres cliniques 285 A -Évaluation endodontique 285 B.. Évaluation parodontale 286 C -Évaluation fonctionnelle 286
1-Position de la dent sur l'arcade, forces occlusales et parafonctions 286 2 -Biomécanique de la dent à restaurer 286 3 -Préparation des tissus dentaires 287

III -Options thérapeutiques 287 A -Restaurations en composite directes 287 B-Restaurations en composites indirectes 288 C -La couronne prothétique 290
IV .. Conclusion 292
V -Remerciements 292

14. Retraitement orthograde des échecs endodontiques 295
1-Prise de décision 296 A -Prévalence de l'échec endodontique 296
3 -Ciments et pâtes à base de résine 250 B- Variation dans la prise de décision thérapeutique.. 296
4 -Ciments à base d'hydroxyde de calcium 251 C -Arbre décisionnel 297
5 -Ciments à base de verre ionomère 251 1-Arbre décisionnel en l'absence de L1POE 297
6 -Ciments à base de silicone 252 2 ­ Arbre décisionnel en présence d'une L1POE 297

D -Dialogue avec le patient 299 9 -Ostéoradionécrose (risque majeur) 322 l -Dent avec traitement endodontique B-Risques modérés: contre-indications insuffisant sans L1POE devant recevoir générales relatives 323 une restauration prothétique 299 l -Patients sous traitement 2 -Dent avec L1POE asymptomatique 299 par antiagrégants plaquettaires 323 3 -Dent avec L1POE symptomatique 299 2 -Patients sous antivitamines K 323
Il -Procédures c1iniques 300 Il -Contre-indications locales 323 A -Révolution technique : 300 A -Facteurs anatomiques 323
B-Étanchéité coronaire 300 1-Facteurs anatomiques liés à la mandibule 323 C -Dépose des couronnes et des bridges .300 2 -Facteurs anatomiques liés au maxillaire 324 1-Descellement versus démontage 300 B-Contre-indications parodontales .324 2 -Descellement .301
C -Incidence dentaire 324 3 -Démontage .302 III -Indications 325
D -Dépose des ancrages radiculaires 302 A -Endodontie chirurgicale de complément .326
l -Dépose des tenons préformés métalliques, l -Incisions de drainage -décompression
associés à un matériau de restauration inséré de kyste 326
en phase plastique (composite, amalgame ) .302 2 -Persistance de douleurs ou de lésions
2 -Dépose d'un tenon fibré 304
3 -Dépose des inlay-cores 304 après un traitement endodontique

convenablement conduit 326E-Recherche des canaux non traités 304

l -Désobturation et mise en forme canalaire ,305 3 -Persistance de lésions ou de douleurs 2 -Retrait de la gutta-percha et des pâtes 305 après un traitement 326 3 -Retrait des cônes d'argent et des tuteurs 4 -Fenestrations 326 en plastique 307 B-Endodontie chirurgicale d'emblée ,327 4 -Réinstrumentation du réseau canalaire,
IV -Incisions 327
suppression des butées 308 A -Principaux objectifs du lambeau 327F-Retrait des fragments d'instrument fracturé 310 B-Description et analyse des différents types l -Améliorer l'accès coronaire .310
de lambeaux classiques 3272 -Tenter de passer un instrument à côté l -Lambeau semi-lunaire 327du fragment .310
2 -Lambeau de Luebke-Oshenbein 3273 -Retrait à l'aide d'un extracteur 310 3 -Lambeau à incision sulculaire 3284 -Techniques complémentaires 310 C -Sélection du lambeau par secteur .328
G -Traitement des perforations 315 l -Au maxillaire 3281-Niveau de la perforation 315 2 -À la mandibule 328

2 -Position de la perforation 315 3 -Taille de la perforation 315 V -Accès à la zone apicale 329 4 -Ancienneté de la perforation 315 A -Accès conventionnel .329 5 -Perforations situées sur le plancher pulpaire l _ Une fenestration osseuse laisse apparaître ou dans le tiers coronaire 315
la racine 329 6 -Perforations du tiers moyen 315 2 -La lésion a détruit la corticale 329 7 -Perforations du tiers apical 316
3 -La corticale osseuse est intacte 329 H -Retraitement des dents ayant subi une chirurgie
B-Anatomie et précautions chirurgicales 330 apicale .316
l -Au maxillaire 330 2-À la mandibule 331III -Conclusion 318

VI -Mise en forme canalaire apicale .333 A -Résection apicale 333
15. Endodontie chirurgicale 321 l -Objectifs .333
1-Contre-indications générales 321 2 -Mode opératoire 334 A -Risques majeurs: contre-indications strictes 321 3 -Angulation du biseau 334 1-Hypertension artérielle 321 4 -Mise en évidence du système canalaire 334 2 -Infarctus du myocarde 321 B-Hémostase 334 3 -Insuffisance cardiaque 321 l -Adrénaline 334 4 -Endocardite infectieuse: patients à risque 322 2 -Cire à os 336 5 -Anémies 322 3 -Sulfate ferrique 336 6 -Désordres leucocytaires non prolifératifs 322 C -Préparation canalaire a retro .336 7 -Leucém ies _ 322 1-Inserts à ultrasons 336
8 -Troubles de la coagulation et de l'hémostase .,322 2 -Préparation canalaire 338
VII -Obturation a retro 339

A-IRM®et Super-EBA® 339

B-MTA 339

C-Propriétés des matériaux 340

1-Propriétés antimicrobiennes
.340

2 -Biocompatibilité
.340

3 -Étanchéité et adaptation marginale .340


Vin -Succès et échec en endodontie chirurgicale .340

A-Définition du succès 340

B-Pronostic de la chirurgie endodontique .341

C-Facteurs influençant le pronostic.. 341

1-Restauration coronaire 341

2 -Localisation 341

3 -Taille de la lésion 341

4 -État parodontal 342

5 -Réintervention chirurgicale 342

6 -Type de matériaux 342

7-Longueur d'obturation 342


D-Échecs en chirurgie endodontique .342

IX -Conclusion 343

16.
Lésions endo-parodontales 347

1-Définitions 347

A-Inflammation périradiculaire consécutive
à l'infection endodontique 347

B-Inflammation périradiculaire consécutive
aux maladies parodontales 347

C-Inflammation combinée 347

Il -Historique 347

III -Dilemme endo-parodontal.. 347

A-Un organe cible commun: l'appareil d'attache 347

B-Une réaction tissulaire identique: l'inflammation .. 348

C-Une réciprocité pathologique 348

D-Un biofilm similaire 348

E-L:absence de modèle expérimental 348

IV -Plan de traitement, choix thérapeutique et prise de décision 348

A-Interface endo-parodontale 348

B-Réciprocité pathologique et plan traitement 349

V -Controverse 349

A-La maladie parodontale peut-elle provoquer
l'infection et la nécrose pulpaire 7 349

1-La présence d'une poche parodontale
a une répercussion certaine sur la pulpe 349

2 -La réponse pulpaire face à une poche
parodontale n'est ni reproductible,
ni systématique 350

3 -Conclusion 354


B-La thérapeutique parodontale peut-elle provoquer infection et nécrose pulpaire 7 354

1-Les thérapeutiques parodontales ne sont
pas un facteur de risque pour le tissu pulpaire 354

2 -En résumé 355


C -Le biofilm endodontique peut-il entretenir ou aggraver la maladie parodontale 7 355

1-Les dents traitées en endodontie
sont associées à une plus grande perte d'os
de soutien 355

2 -Les dents traitées en endodontie ne sont
pas associées à une plus grande perte d'os
de soutien 356

3 -Le biofilm endodontique peut-il déclencher
la formation d'une poche parodontale 7 359


VI -Applications cliniques 360

A -Lésion d'origine endodontique (LOE) 360

1-Facteurs étiologiques 360

2 -Caractéristiques propres de la lésion
d'origine endodontique 360

3 -Moyens cliniques simples de diagnostic 362

4 -Pronostic 365

5 -Modalité thérapeutique 365

6 -Diagnostic différentiel de la fistule
desmodontale 365


B-Lésion d'origine parodontale 371

1-Facteurs étiologiques 371

2 -Caractéristiques 371

3 -Moyens cliniques simples de diagnostic 372

4 -Pronostic 372

5 -Diagnostic différentiel de la poche
infra-osseuse (intra-osseuse) 372

6 -Modalités thérapeutiques 373


C -Lésion endo-parodontale concomitante 374

1-Facteurs étiologiques 374

2 -Conditions strictement indispensables
à une lésion endo-parodontale confluente 375

3 -Caractéristiques propres 375

4 -Moyens cliniques simples de diagnostic 375

5 -Pronostic 378

6 -Diagnostic différentie!.. 378

7-Modalités thérapeutiques 378


VII -Indice endo-parodontal 379

A -Définition 379

B-Comment le déterminer 7 .379

C -Intérét 380

VIII -Conclusion 380

IX -Remerciements 381

17.
Résorptions radiculaires pathologiques 387

1-Classification 387

A -Résorptions radiculaires internes 387

1-Résorption interne inflammatoire 387

2 -Résorption interne de remplacement 388


B-Résorptions radiculaires externes 388

1-Résorptions de surface 388

2 -Résorptions de remplacement
et ankylose dento-alvéolaire 388

3 -Résorptions inflammatoires externes 389



Il -Mécanismes biologiques des résorptions '.'' .390 A -Origine et différenciation des cellules ostéoclastiques '..391 B-Physiopathologie des résorptions radiculaires internes........... '........... '',, .393 l -Résorption interne inflammatoire..''..'.. ' 393 2 -Résorption interne de remplacement..''..''' 393 C-Physiopathologie des résorptions externes..''' .393 l -Résorption de surface '' ' ' ' 394 2 -Résorption de remplacement, ankylose dento-alvéolaire '..'' ' 394 3 -Résorptions inflammatoires externes 394
III -Étiologie ' 395 A -Facteurs généraux 395 l -Facteurs généraux constitutionnels '' 395 2 -Facteurs généraux non constitutionnels''' ,,395 B-Facteurs locaux 395 l -Facteurs locaux des résorptions radiculaires internes ' '' '' 395 2 -Facteurs locaux des résorptions radiculaires externes 396
IV -Diagnostic ' ' ' 397 A -Résorptions radiculaires internes .397 1-Diagnostic clinique ..''..........' ' ' '' 397 2-Diagnostic radiographique..'''''..' '''''..'''.397 B-Résorptions radiculaires externes 399 l -Résorptions de surface ' 399 2 -Résorptions de remplacement et ankylose 399 3 -Résorptions inflammatoires '' ' '..''...400
V -Traitement et pronostic ' ' 401 A -Matériaux 401 l -Hydroxyde de calcium'' ' '..'' 401 2 -MTA'..' ''..' ''' ' ' ,, 401 3-Biodentine~ ' ' 402 B-Situations cliniques 402 l -Résorptions radiculaires internes..'..'' 402 2 -Résorptions radiculaires externes ..'' .403
VI -Conclusion 408
18. Endodontie et traumatologie dentaire 411
1-Gestion de l'urgence traumatique '..' .411 A -Fractures coronaires 411 l -Fractures coronaires sans exposition pulpaire 412 2 -Fractures coronaires avec exposition pulpaire 412 B-Fractures corono-radiculaires 415 C -Fractures radiculaires 415 D -Gestion de l'urgence traumatique: luxations dentaires '' 417 l -Repositionnement et contention' ' ' '',,417 2 -Prescriptions et recommandations postopératoires ' :'' ' ' 418 3 -Contrôle à 10 jours postopératoires 418 E-Gestion de l'urgence traumatique: avulsions dentaires '',, 418 l -Préparation de la racineavant la réimplantation.419
2 -Préparation de ['alvéole 419 3 -Contention 420 4 -Prescriptions et recommandations
postopératoires 420
5 ­Rendez-vous de suivi '..' ' '.' 420
6 ­Pronostic des avulsions 420

Il -Endodontie dans le suivi et le traitement
des dents traumatisées 420 A -Biologie de la pulpe: réactions pulpaires aux luxations et avulsions 420 B-Séquelles des traumatismes dentaires 422
l -Oblitérations canalaires .422 2 -Nécrose pulpaire ' ' 423 3 -Principales résorptions radiculaires post-traumatiques ' 424
C -Gestion endodontique des dents traumatisées .425 1-Diagnostic de l'état de santé pulpaire de la dent traumatisée .425 2 -Traitement endodontique de la dent à pulpe nécrosée et des résorptions externes de type inflammatoire ''...428
III -Conclusion 431
19. Pharmacologie et thérapeutiques médicamenteuses en endodontie 435
1-Prise en charge pharmacologique de l'anxiété '..' .435 A -Anxiété et médecine bucco-dentaire .435 B-Sédation consciente par voie orale 436 l -Benzodiazépines '',, 436 2 -Hydroxyzine ' '' 437 3 -Sédation par inhalation .438
Il -Prévention et traitement de la douleur .439 A -Antalgiques des douleurs nociceptives 439 l -Antalgiques non morphiniques 439 2 -Antalgiques morphiniques .441 B-Modalités de prise en charge pharmacologiques des douleurs endodontiques 442
III -Antibiotiques et antibiothérapies '' .443 A -Mise au point... ''..... '''',, 443 B-Notion de risque infectieux 443 C -Antibiothérapies 444 D -Antibiotiques d'intérêt en endodontie et indications 444 l -Choix des antibiotiques ' '..'' ' .444 2 -Indications des antibiotiques ' '..'..'..'' .444 3 -Antibiotiques d'intérêt en endodontie .445
IV -Glucocorticoïdes ' '..'..'' 449 A -Propriétés pharmacologiques .449 B-Principales indications en endodontie 451 l -Glucocorticoïdes locaux ' ' .451 2 -Glucocortico'ldes administrés par voie systémique 451
V -Conclusion 451

20. Pronostic en endodontie 455
1-Médecine fondée sur la preuve -La preuve
et ses niveaux 455
A-Endodontie et niveau de preuve..... 456
B-Critères de succès et d'échec en endodontie 456
11-Facteurs pronostiques de succès .458
A-Facteurs généraux 458
1­ Dent traitée 459
2 -Praticien 459
B-Facteurs opératoires 459
C-Facteurs postopératoires 461
III -Conc!usion 461
21. Aides visuelles en endodontie 463

1-Aides visuelles .463 A-Définition 463 B-Historique 463 C-Intérêt des aides visuelles: mieux voir pour mieux comprendre 464
1-Distance de travail 464 2 -Éclairage 464 3 -Influence des aberrations sur la vision 464

Il -Œil humain 464 A-Description de l'œil humain .464 B-Optique physiologique 465
1-Œil emmétrope ..465 2 -Formation de l'image .465 3 -Champ visuel .465 4 -Profondeur de champ ..465 5 -Accommodation 466 6 -Acuité visuelle 466 7 -Compensation des défauts optiques sphériques (hors astigmatisme) 467

III -Outils d'aides visuelles 467
A-Loupes 467 1-Loupes simples 467 2 -Loupes binoculaires 468
B-Microscope opératoire .468 1-Principe du microscope 468 2 -Stéréo-microscopie 469 3 -Valeurs de grossissement optique 469 4 -Éclairage du site opératoire 469 5 -Modifications sur les composants du microscope 469 6 -Accessoires et périphériques .470 7 -Installation 470 8 -Caractéristiques comparées des loupes et des microscopes opératoires ..470
C-Endoscope en chirurgie dentaire: l'orascopie ..471 D-Caméras 472
IV -Applications c1iniques 472 A -Diagnostic 472 B-Traitement endodontique orthograde .472
1-Traitement endodontique initial. 472 2 -Retraitement endodontique 473 3 -Autres applications 474 4 -Enregistrement des données (aspect médico-légal et communication) 474

V -Ergonomie et aides visuelles 474 A -Santé au travail 474 B-Ergonomie et outils d'aide visuelle ..475
1-Loupes 475 2 -Microscope 475 3 -Incidences comparées des systèmes grossissants sur la posture 475

C -Ergonomie et mode d'emploi des aides visuelles .476 1-Mise en œuvre des aides visuelles 476 2 -Réglages spécifiques du microscope opératoire 476
D -Ergonomie et matériel spécifique
aux aides visuelles .476 1-Miroir 477 2 -Fraises 477 3 -Sondes 477 4 -Ultrasons 477 5 -Pinces et précelles .477 6 -Aspiration 477
E-Positions de travail sous microscope opératoire ..478 F-Microchirurgie endodontique et aides opératoires 479 G -Conclusion: microscope optique ou loupes binoculaires 7 479
VI -Conclusion 480
VII -Remerciements 480
22. Sinusites d'origine dentaire Traitement endodontique et chirurgical 483
1-Anatomie du sinus maxillaire .483 A -Paroi antérieure................................................ 483 B-Paroi supérieure 483 C -Paroi postéro-inférieure 483 D -Paroi interne 483
Il -Importance du complexe ostio-méatal.. 484 A -Situation stratégique .484 1-Hypothèse mécanique 484 2 -Hypothèse aérodynamique 484 B-Fonction de drainage .484 C -Influence de l'allergie .484
III -Sinusites d'origine dentaire 484 A -Sinusites aiguës .484 B-Sinusites chroniques 484
IV -Diagnostic et mise en évidence
de l'origine dentaire 485 A -Sinusites aiguës d'origine dentaire 485 B-Sinusites chroniques d'origine dentaire 485 C -Pathologies dentaires d'origine sinusienne 487
v-Place de l'imagerie dans le diagnostic 1­ Dens ité 498
et le traitement des sinusites ..487 2 -Contraste 498
A -Reconstructions coronales 487 3 ­ Finesse des grains du film 498
B- Coupes axiales 487 4 ­ Résolution 498
VI -Indications chirurgicales 488 C -Qualité des images .499
A -Choix d'une voie d'abord ..488 IV -Projection géométrique 499
l -Voie palatine 488 A -Taille de l'objet et distorsion ..499
2 ­Voie vestibulaire 488 B-Forme de l'objet et déformation .499
B-Problème des dépassements de pâte d'obturation 490 V -Examen radiographique intra-oral A -Matériel SOO SOo
VII -Conclusion 493 B-Techniques Soo
1­ Radiographie rétroalvéolaire SOO
23. Radiographie en endodontie 495 2 ­Radiographie rétrocoronaire ou bite-wing C -Supports SOl SOl
1-Générateur de rayons X 496 1­ Film argentique S02
A -Tube à rayons X ..496 2 ­ Film numérique S02
B- Alimentation électrique 497 3 -Caractéristiques du film numérique S02
C -Minuteur 497 VI -Examen radiographique extra-oral.. S03
Il -Production de rayons X .497 A -Radiographie panoramique S03
A -Facteurs contrôlant le faisceau de rayons X 497 B-Cane beam computerized tomography S04
l -Temps de pose (ms) .497 l -Capteur S04
2 ­Intensité (mA) 497 2 -Acquisition d'images S04
3 ­Voltage (kVp) ..497 3 ­Reconstruction du volume S04
4 -Filtration 497
5 -Collimation ..497 VII -Interprétation radiographique SOS
B-Interaction des rayons X avec la matière l -Effet photoélectrique 2 ­Diffusion de Compton 3 ­Création de paires ou matérialisation C -Dosimétrie et la protection vis-à-vis des radiations ionisantes 497 ..497 498 498 498 A -Radio-clartés apicales et latérales B-Fractures radiculaires C -Nombre de racines et de canaux D -Calcifications E-Résorptions F-Cas complexes SOS SOS S06 S06 S06 S07
III -Principes de l'imagerie 498 VIII -Conclusion S07
A -Film radiographique .498 Index S09
B-Caractéristiques des images .498




 Prix public : 
199,00 €
En stock, expédition à 0.01€ lundi prochain (en savoir plus)
EndodontieEndodontie
 
 
 


AVANTAGES
Satisfait ou remboursé
Livres neufs
QUALITÉ
Les livres sont emballés dans un plastique bulle et expédiés dans un carton renforcé aux angles
CADEAUX
Expédition dans un papier cadeau avec message personnalisé
PAIEMENT SÉCURISÉ
Par CB, chèque, fax, téléphone ou virement bancaire
Banque CIC
TRANSPORT
Livraison à 0.01€ en france métropolitaine à partir de 55 € d’achat
Colissimo - GLS