Perdu, besoin d'aide ?
HOTLINE internet au 02 47 61 20 22 || Librairie Tours au 02 47 61 11 27
MA COMMANDE
VOTRE COLIS
EST VIDE

MON ESPACE PRIVÉ
Se connecter

MON ESPACE PRO
Entreprises et collectivités
Nos conditions de vente
Nagios 3 pour la supervision et la métrologie-eyrolles-9782212124736
    Voir en haute qualité   Voir en haute qualité
Nagios 3 pour la supervision et la métrologie 

Nagios 3 pour la supervision et la métrologie
Déploiement, configuration et optimisation

Editeur : EYROLLES

Année : 08/2009

Epuisé, cet ouvrage n'est plus commercialisé par l'éditeur
 Prix public : 
45,60 €


Après plus de dix ans de développement, le logiciel libre Nagios 3 s'impose comme la référence en matière de supervision open source. Il permet de veiller efficacement au bon fonctionnement d'un parc hétérogène de plusieurs dizaines ou milliers d'équipements et services réseau (serveurs matériels et logiciels, routeurs, applications web ... ), en association avec des outils de configuration et de visualisation tels Centreon et NagVis, ou au sein de distributions spécialisées telles que FAN.
Nagios pour l'administrateur serein : une référence méthodique pour la configuration et le déploiement
Au-delà des aspects techniques, cet ouvrage donne les clés pour réussir la mise en place d'un projet de supervision et éviter les écueils classiques : choix des mauvais indicateurs, tri insuffisant des alertes, mauvaise évaluation de la charge... Il déroule une méthodologie solide de mise en oeuvre, rappelle comment faire accepter l'outil, les problèmes soulevés par l'augmentation du nombre d'éléments surveillés, et décrit les principes à respecter concernant la pertinence des alertes et l'interprétation des indicateurs classiques.
Les méthodes de supervision des systèmes et réseaux sont détaillées, avec agent comme sans agent, et une démarche d'optimisation des performances est proposée. Sont enfin décortiquées des méthodes de gestion des grandes configurations et la mise en place d'architectures de supervision à haute disponibilité et répartition de charge.


Fiche Technique nagios 3 pour la supervision et la métrologie :
PREFACE : Cédric TEMPLE
ANNEE : 08/2009
RELIURE : Broché
NBR DE PAGES : 482
ISBN 10 : 2212124732
ISBN 13 : 9782212124736

Avant-propos .
À qui s'adresse ce livre 1

Ce que ce livre n'est pas 2

Progression dans le livre et ordre de lecture 2

Les différentes parties 2

Guide de lecture 3

Remerciements 4

PREMIÈRE PARTIE
Introduction à la supervision et à Nagios
avec une mise en place simple 5

CHAPITRE 1

Intérêt de la supervision et de la métrologie 7
Améliorer la disponibilité effective des applications Il
Gérer les priorités: la production avant tout Il
Un ordonnanceur ? 1 '}

Être alerté en temps réel 7

Les problèmes sont inévitables 7

Les utilisateurs: un moyen de supervision peu fiable et pas toujours agréable 8

Pouvoir remonter à la source des problèmes 8

Éviter l'effet domino 9

Un historique pour remonter à la source des problèmes 9

Être proactifface aux problèmes 9

Les signes annonciateurs 10

Les problèmes n'attendent pas les utilisateurs 10

Une demande fréquente de la direction 10

Les différents ressentis vis-à-vis des performances 11

Tailler au plus juste le système d'information 12

Surveiller plus que le système d'information 13

• Nagios3
Supervision physique d'une salle machine 13

Enun mot 14

CHAPITRE 2

Grandes lignes de l'étude et de la mise en place
d'une solution de supervision 15

Plu s qu'un outil: un projet à part entière 15

Revoir ses processus 15

Une réparti tion de la charge de travail 16

La supervision doit évoluer avec le SI 16

Un outil faisant le lien entre les services 17

Une mise en place progressive 17

La tentation de tout superviser 18

Faire accepter le projet de supervision à ses supérieurs 18

Faire accepter l'outil parle plus grand nombre 19

Intérêt de faire adhérer toute l'équipe à l'outil 19

Limiter le nombre d'alertes et les hiérarchiser 19

L'abandonface àun tropgrandnombred'alertes:uneréactionnaturelle 19

Rendre trèsclair leniveaud'importance dechaquealerte 20

Alerteruniquement lesbonnespersonnes 20

Pour un problème donné, une alerte, et une seule 20

L'automatisationcomplète:réglerautomatiquementlesproblèmes? 21

Des indicateurs aussi simples et clairs que possible 22

Le problème du messager 23

Big Brother is watching you ? 23

La conduite du changement 24

Beaucoup d'indicateurs de performance, est-ce utile ? 24

Le nombred'indicateurs estimpo rtant 24

Quelle durée de conservation des données? 25

Des échelles simp les 25

Superviseur mais également hyperviseur ~ 26

La dure réalité de la supervision 26

Une seule console de supervision 26

Méthodesd'obtentiondesinformations 26

La modularité: réduire si possible le nombre de superviseurs 27

Enun mot 27

CHAPITRE 3

Choix d'une solution de supervision:
atouts et fonctionnement de Nagios 29

Choix d'une licence open source 29

Le besoin d'adaptabilité et de modularité 30

Transparence du mécanisme de remontée d'alerte 30

De très bonnes performances 30

o•••• •••••••••• ••••••••••• ••••••••
Mise en commun des expériences 30
Critères de sélection d'un projet open source 31

Un monde particulier, avec ses propres règles 31

Importance de la communauté 31

Assistance aux entreprises 32

Le choix de Nagios 32

Histoire de Nagios 32

Nagios ne fait rien sans ses plug-ins 33

Position de Nagios par rapport à la métrologie 33

Atouts de Nagios par rapport aux autres outils open source 34

Zabbix: la supervision simplement • ••• •••• • • ••••••••• 34
o ••• ••••• • •
Cacti: la métrologie avecSNMP 34

OpenNMS: lasupervision très SNMP 34

Ganglia: la métrologiedeselusters 35

Zenoss:trèsbonnesupervision, maispas complètementlibre 35

Orientation vers une totale modularité
: tout est plug-in 35

La modularité de Nagios
: le rôle desplug-ins 35

Des plug-inspouravertirou réagir 36

Capacité à gérer un parc important de machines 36

Performances de Nagios 36

Gestion de la configuration 37

Pertes massiv es
: la solution des dépendances 37

Architecture générale 38

Méthodes d'obtention d'informations 38

Méthode active -les alertes à l'initiative de Nagios 38

Obtention sans rebond 39

Obtention avecrebond 39

Méthode passive: les alertes à l'initiative des éléments distants 39

Données à définir dans N agios 40

Commandes de vérification 40

Arguments des commandes 41

Périodes de temps 41

Dfjinition despériodesdetemps 41

Version simple 42

Versionplus complète 42

Commandes de notification 42

De simples commandes 43

Unegrande liberté 43

Hôtes 44

États d'un noeud 44

Definition d'un hôte 44

Exemple de definition 45

Services 46

États des services 46

Definition d'un service 46

Exemple de definition 47

Importance des services 48

Contacts: qui et comment? 48

Definition d 'un contact 48

E xemple de dijinition de contact 49

Plus d'une manière de notifier un même contact 50

Groupes de contacts 51

Plug-ins d'obtention d'informations: les sondes 51

Intérêt des codes retour 52

Unevérification simpledu bonfonctionnement d'unprogramme 52

Exemple de code retour 52

Codesretour recommandés 52

Positionner nospropres codes retour 53

Aspect supervision de Nagios 53

Interprétation des codes retourparNagios 54

Affichage des informations de retour 54

Conception d'un script devérification 55

Codesretour nonprévus 56

Élémentscomplexesdes plug-ins devérification 56

Communication entre les N agios 57

Partie métrologie 58

SpécifierdesdonnéesdepeifOrmances dansles plug-ins 58

E xemple de donnéesdeperformances 58

Arguments, macros et variables d'environnement 59

A rguments des commandes 59

M acros 59

Variables d'environnement 60

Ordonnancement des vérifications et des notifications 61

Ordonnancement initial des vérifications 61

Étaler la charge sur les machines 61

Étalerlesvérificationssur leserveurNagios 61

Étalerlesvérificationssurlesmachines distantes 62

Types d'état SOIT et HARD 63

Exemple de changement de type d'état 64

Un état SOIT un peu particulier
: SOIT-RECOVERY 65

Notifications de problèmes 65

Notifications:le butdestypesd'état SOFTet HARD 65

Renvoi de notifications 66

Exemple d'ordonnancementdes notifications 66

N otifications: la configuration des contactsprime 67

En cas de problème persistant: l'escalade des notifications 68

Lorsque lesproblèmes perdurent
: on app elle un ami 68

Bien penser àl'aspectpsychologiqued'une tellemiseenplace 68

D efinition dans Nagios 69

Exemple d'escalade 69

Cas des notifications de type recovery 70

Destination de toutes les informations récoltées 70

Informations d'état, d'alerte et de notification 70

En cas de redémarrage
: le fichier status.sav 71

Un module d'export de donn ées
: NDOUtils 71

Comment donner un ordre à Nagios 71

Fonctionnement de la communication 71

Ce qu'on peut lui demander 72

Prise en compte d'un état 72

Forcerun résultatde vérificationd'un service 72

Enunmot 73

CHAPITRE 4

Premier niveau de test
: réponse d'un noeud sur le réseau 75

Tests directs sur le réseau 75

Tests applicatifs simples 76

Test des ports réseau 76

Un test simple et léger 76

Test d'un port T CP 77

Un testsuffisantpourladisponibilitéd'unhôte 78

Test des services web 79

Principe des tests HTTP 79

Leplug-in check_h ttp 80

Casdesservices webàaccèssécurisés:authentification, HTTPS 81

Jouer un scénariopluscomplexeavec Webinject 83

Test des services DNS 86

M éthode de supervision des DNS 87

Exemple de test DNS 87

Test des annuaires LDAP 87

M éthode de supervision 88

Exemple d'interrogation LDAP 88

Supervision du DHCP 89

Un élément indispensable pour les clients 89

Sonde check_ dhcp 89

Problèmes de droits 89

La commande sudo 90

L e bit SUID 91

Supervision de la messagerie 91

Supervision d'une base MySQL ou PostgreSQt 92

Lorsque de simples vérifications réseau ne suffisent pas: les agents 93

Rôle des agents 93

Principaux agents disponibles 93

NRPE
: lancer des plug-ins à distance 93

Fonctionnement de NRPE 94

Configuration du démon 94

Fichier de configuration principal 95

Gérer lesexceptions de configuration 96

Lancement de l'agent 97

Exemple d'interrogation 97

SSH peut également faire l'affaire 98

Lancement decommandes à travers SSH 98

Problème de l'authentification 99

UtilisationdeSSH àla placede NRPE 100

SNMP: une liste de données exportées 100

Le protocole SNMP et les OID 100

Exemple d'interrogation SNMP 101

SNMP sur les serveurs 101

NSClient++
: des plug-ins et des données 102

Mi se en place 103

Un peu plus que des valeurs imm édiates 104

Importancede WMI 104

En un mot 105

CHAPITRE 5

Installation et con'figuration
: premier test de quelques
serveurs web...................... 107

Objectifs de cette mise en place 107

Première installation: simplicité , 108

Choix du système 108

Installation par le gestionnaire de paquetages 108

Avantages de l'installation parpaquetage 108

Quelques désavantages 109

Installation des paquetages 109

Principaux fichiers de configuration de N agios 111

Mise en place de la vérification 112

Description de l'environnement supervisé 112

Configuration des contacts 112

Commandes d'envoi d'e-mails 112

Configuration despériodes 114

Configuration des contacts dans contacts.cfk 115

Configuration des hôtes 116

Commande de vérification des hôtes 116

Configuration des hôtes 117

Configuration des services 119

Commande de vérification des services web 119

Configuration des services web 120

Définition desfichiers de configuration dans nagios.cfk 121

Lancement de Nagios 121

Test de détection d'un problème 124

Complexifions un peu l'architecture 125

Supervision des systèmes 125

Importance de la supervision système 125

Supervision du serveur de supervision 126

Prise en compte de localhostpar Nagios 128

Supervision des systèmes distants 129

Mise en place de la console de supervision 133

Une brique utile dans la solution de supervision 133

Une interface qui évolue 133

Mise en place de l'interface web 133

Implications d'une augmentation du nombre d'éléments 135

Une augmentation inévitable du nombre de noeuds 135

Une augmentation dangereuse du nombre de notifications 135

Une lourdeur croissante de la configuration 136

En un mot 137

DEUXIÈME PARTIE
Options avancées de Nagios 139

CHAPITRE 6

Trier les alertes et améliorer leur pertinence 141

De l'intérêt de filtrer correctement les alertes 141

Concision des alertes 142

Concision et précision 142

Exemple d'e-mail d'alerte 142

Exemple de SMS 143

Bien choisir le niveau d'erreur 143

Criticité 143

Difficulté de définir les niveaux de criticité 144

Des niveaux évoluent amenés à évoluer 144

Une seule alerte par erreur 145

Diminuer encore le nombre d'alertes 145

Les dijférentessupervisions 145

R éaction de N ag ios 146

Dépendances réseau 147

Problématique despertes réseau 147

Solution: les dépenda nces réseau 148

D efinition d'une relation de supervision 149

Dépendances applicatives 151

Dépendances entreservices 151

Plusieurs dépendances pour un même service 153

H éritage des dépendances 154

Se concentrer sur les vraie s alertes
: la production 155

Les notifications
: réservées à la production 155

Lesdijférents environnements 155

Astreintes 156

Du rouge dans la console de supervision: à réserver à la production 156

Tire r avantages des périodes 157

Des alliées précieuses 157

Périodes de supervision 158

Périodes de notification 158

Que faire dans le cas de simples pertes de connexion? 158

D es pertes inévitables 158

D ans la p eau d'un utilisateur 159

Dessur-couches pouréviterlaproliférationdeplug-ins 160

Moins de plug-ins, plus de choix 160

Diminuer de niveau d'alerte 161

Pour se limiter à la métrologie 162

Supprimerla métrologie 163

Comment obtenir le résultat inverse d'une commande 163

Égayer (un peu) les alertes 164

Le fond et la forme 164

Un peu de couleur dans un monde de brutes 165

Alertes en flux RSS 166

Un vecteur d'information très employé et pratique 166

Mise en place de rss-multiuser 166

Exemple deflux 167

Alertes par SMS 168

Canaux d'alerte non conventionels 170

Des moyens d'alerte originaux 170

Lecture d'un son 170

Alerte sur l'écran LeD du clavier 170

Le lapin qui chante et qui danse 171

Le lance-roquettes USE 172

Les réactions sur alertes, ou comment régler automatiquement les problèmes . 173

Une solution séduisante à double tranchant 173

Gestionnaires d'événements 173

Définition 174

Gestion de l'effet « yoyO» 176

Une tempête de messages 176

Méthode de détection 176

Exemple de détection 177

Gestion des périodes de maintenance 178

En un mot 179

CHAPITRE 7

Services particuliers
: journaux, alertes SNMP 181

Comment vérifierles fichiers journaux 181

Méthode de vérification des journaux 181

Une supervision primordiale 182

Une analyse par morceaux 182

Exemple de plug-in de vérification des journaux 183

Problème des tests consécutifs 183

Tests suivants 183

Test en état OK 184

Erreur de moindre importance 184

Erreur de même criticité 184

Configuration au sein de Nagios
: la volatilité 185

Qyand chaque changement est important 185

Lorsque la volatilité est de trop 185

Suivi précis des états 186

Exemple de paramétrage 186

Services passifs: exemple de gestion des alertes SNMP (traps) 187

Intérêt des services passifs 187

Les vérifications actives nepeuv entpas tout 187

Donner l'information d'état à Nagios 187

Notion de « fraîcheur» d'un état 189

Limites desalertespassivessimples 189

Commepourlepoisson, lafraîcheurestimportante 189

Un plug-in toujoursen erreurpourprévenir lesadministrateurs 190

Exemple de configuration 190

Positionnement correct du seuil defraîcheur 191

Comment gérer les traps SNMP 191

Configuration deSNMPT RAPD 192

Configuration de SNMPIT 193

Configuration duservice TRAPpourlaréception desalertes 194

Exemplederéception d'unealerte SNMP 195

Réception et traitement des alertes passives distantes 195

Un moyenefficacederécolterlesétatsdistants: NSCA 195

Sonfonctionn ement 195

Configuration du démon 196

Configuration du client 197

Lancement du démon et du client 197

Exemple d'application: traitement desjournaux par un servicedistant 199

Un type de vérification particulier: surveiller un cluster 201

Des clusters variés 201

Supervision des services réels 202

En actif/actif 202

En actif/ passif 202

Avoir une vue agrégée du cluster 203

Plug-in check_cluster 203

M acros à la demandes 204

Exemple de tests du cluster 206

Ne pas oublier la vue utilisateur 206

En un mot 207

CHAPITRE 8

L'héritage de configuration pour les grands environnements 209

Techniques de gestion de configuration 209

Factoriserpourtraiterlesnoeudssimilaires 209

Gérer les exceptions 211

Gérer simplement une configuration complexe 211

Héritage de même type: définition de modèles 213

Factorisation simple 213

Factorisation par modèle 213

Mise en place dans Nagios 213

Gestion des exceptions 215

Héritage sur les services et les contacts 215

Cascade d'héritages 216

Arbre d'héritage 216

Exemple d'arbre d'héritage 217

Héritages multiples 218

Avoir plus d'un modèle 219

Definitionau sein deNagios 219

Exemple de définition 220

Ordre d'héritage entre modèles 220

Prioritéà lapremière v aleur assignée 221

E xemple d'ordre d'héritage 221

Réduction de la configuration: application des servicessur les groupes de noeuds 223

Groupes de machines 223

Ajout de services à un groupe 224

Definir un service sur un groupe de noeuds 224

Définition et exemple 225

Gestion desexceptions 226

Héritage implicite: hériter d'un autre type 228

Problèmessoulevésparl'associationdesservicesauxgroupes 228

Achaque problème sa solution 229

Rechercher les informations dupliqUées 229

R éaction de Nagios 229

o •••••• • • • ••••••••••• • • • • •••••••• •
Exempled'héritage implicite 230

Une solution à ne pas utiliser systématiquement 231

Héritages des macros variables: généralisation de l'héritage implicite 232

L 'intérêt des macros v ariables 232

Exemple d'utilisation 232

Héritage additif: ajouter une valeur au lieu de l'écraser 233

Limites des modèles simples et solution de Nagios 234

Héritage additif sur héritage implicite 235

Héritages: ordre de succession 236

Impact de cette puissance de configuration 237

En un mot 238

CHAPITRE 9
Pousser Nagios dans ses derniers retranchements 239 Les performances: une problématique complexe 239 Des besoins divers 239 Un ordonnancement coupable 240 Une rétention trop élevée 241 Observerles performances de Nagios 242 Latence : Nagios nous montre s'il tourne au ralenti 242 Latence des ordonnanceurs 242 Mesure de la latence: nagiostats 242 Exemple de sortie de nagiostats 243 Supervision de la latence 244 Mé thodologie de test de performances 245 Unemyriadedeservicessur un noeud 245 Configuration nécessaire 245 Une situation idéale 246 Évolution de la latence en fonction du nombre de services 247 Tampon de traitement des informations passives 249 Une charge machine atypique 25 1 Revoir l'ordonnancement de ses vérifications 251 Diminuer le nombre de vérifications lancées 251 Suivre les conseils de Nagios 252 Améliorer les plug-ins 253 Impact du type de sondes sur les performances 253 Un impactfOrt 253 Scripts contre exécutables 253 Utilisation de l'interpréteur Perl intégré 255 Un interpréteur intégré 255 Exemple d'utilisation d'ePN 256 Tester un script avec l'interp réteur intégré 257 Spécifier à Nagios d'utiliser ou non ePN 258 M iseenplaceprogressived'ePN 259 NRPE ou SSH 259 Des vérifications actives aux passives 259 La virtualisation malheureusement encore déconseillée 260 Options de configuration augmentant les performances 261 Mécanismes de cache de Nagios 261 Vérifications supplémentaires 261 Réutilisation desétats en mémoire 262 Performa nces contre précision 262
Trouver un bon cache hit ratio 263

Options spécifiques aux environnements très étendus 263

Suppression des variablesd 'environnement 264

Nettoyage de l'espacemémoire des plug-ins 265

Supp ression de/a double duplication 266

Utilisation conjointe des trois techniques 267

Positionnement des fichiers intermédiaires 268

Systèmes defichiers en mémoire 268

Fichi er status.dat 269

Répertoire checkresults 270

Impact desfichierstemporairesen mémoire 270

Consommation de RAM de Nagios 271

Architectures distribuées 272

En un mot 272

CHAPITRE 10

Haute-disponibilité et répartition de charge 273

Haute-disponibilité 273

Un Nagios dans l'ombre d'un autre: la voie active/active 273

Deux Nagios actifs à lafois 274

Superviser un Nagios 275

Réactionjàce àlapertedu Nagiosmaître 275

Limiter lapériode de brouillard 277

Synchroniser les deux N agios 277

Un Nagios dormant de secours: la méthode active/passive 278

Un seul N agios actifà lafo is 278

Problème des étatsprécédents 279

Relaispar le Nagiossecondaire 281

Éparp illement des données de métrologie 282

Répliquer N SCA 283

Répartition de charge: à chaque Nagios sa tâche 283

Centraliser les informations, pas la charge 283

Unearchitecturedistribuéeaveclescommandesexternes 283

Simplification de la répartition avec NDO 285

NDOMOD: un nouveau type de module 285

Le module Ndomod: exporter lesdonnées 286

Ndo2db
: recevoir les données et lesplacer dans une base 289

Architecturedesupervision distribuée avec NDOUtils 291

Répartition de charge par Worker (DNX) 294

Une nouvelleutilisation del'ev entbroker 294

M oduleserveur 296

Clients DNX 297

Avantages et inconvénients 299

Utilisation de DNX et NDO 299

Répartition de charge à haute-disponibilité 301

Le besoin accru de disponibilité 301

À chaque Nagios son ombre 301

Haute-disponibilité pour ND02DB 303

Un service important à doubler 303

Mise en placede HeartBeat 304

Adresse virtuellepour NSCA 307

Supervision deHeartBeat 307

En un mot 307

TROISIÈME PARTIE
Écosystème de Nagios et mise en place de la solution ...309

CHAPITRE 11

Outils d'aide à la configuration
: l'exemple de Centreon 311

Intérêtdetelsoutils 311

Une configuration longue et fastidieuse 311

La gestion simultanée des aspects de métrologie 312

La solution Centreon 312

Mise en garde
: limites des outils de gestion de configuration 313

Les outils ne font pas tout 313

Nagios avance vite 314

Des fonctionnalités à utiliser avec parcimonie 314

Centreon, le meilleur ami de votre Nagios 315

Un outil incontournable 315

Une évolution constante 315

Unenouvellegestiondela métrologie 315

Unegestion simple des alertes SNMP (traps] 316

Des architectures distribuées enfin simples 316

Aspect configuration
: le coeur de Centreon 316

Lesconfigurationspassées nesont pasoubliées 318

Despossibilités de configuration bien connues 319

D'autres unpeuplusparticulières 320

Moins d 'utilisation du shel! 321

Aspect supervision des alertes 321

Une console trèspratique 322

Obtention de toutes cesinformations 324

Un historique des alertes 324

Restrictions d'accès 325

Des informationsprivées 325

Diminuer le nombred'élémentsaffichés 325

Des accès en modification à surveiller 326

Gestion des accès selon Centreon 326

Centreon, gestionnaire de la métrologie 328

CentStorage: legestionnaire des données de performances 328

Destination des info rmations 329

Accès aux courbes 329

Des informationssurlespeifOrmancesde Nagios 330

Centreon facilite la gestion des alertes SNMP 331

Un chargement et une compilation automatique 331

Remontéed'alertes de SNMPITvers Nagios 332

Centreon pour gérer Nagios en distribué 333

Une configuration complexe 333

LesNagiosdistants :despollers 333

A ssociationsp oiler / hôtes 334

Envoi des configurations 334

DesNagiospresque indépendants 335

Métrologie issue dessatellites 335

Des notifications à repenser 336

En un mot 336

CHAPITRE 12

Au-delà de la supervision
: cartographie et reporting 337

Agrégation de vues avec NagVis 337

Miseenreliefdes informationsimportantes 337

Des consoles qui ne se v ident pas 338

Desalertesplus ou moins critiques 339

Écrans publicset écrans privés 339

Choi sir les informations à afficher 340

Sélection des alertes sur les écranspublics 340

Sélection desalertessurlesécransprivésdesadministrateurs 341

Luttercontrela tentation de multiplierlesindicateurs 342

Des vueshiérarchisées d'indicateurs 342

Vues de différents types
: logique,physique, géographique 343

Représentergraphiquement lapriseen comptedeserreurs 344

Localiser et illustrer les erreurs 344

Fonctionnement de NagVis pour cartographier les erreurs 345

Disposition des indicateurs sur une carte de supervision 345

Choix des images par l'administrateur 346

Imagesdeséléments supervisés 346

Bibliothèque d 'images libres 347

Récupération des états 347

Ndomy :lecturedepuisunebaseM ySQL (ndo2db) 348

Ndo2fs
: lecture depuis desfichiersplats 349

Rotation des vues dans NagVis 351

Mise à jour automatique des cartes à l'ajout d'un noeud 352

Reporting dans Nagios 352

De l'importance d'une analyse plus globale et dans le temps 352

Définir les indicateurs: une mission délicate 353

Le module de reporting de Centreon 354

En un mot 355

CHAPITRE 13

Compilation et installation de Nagios, Centreon et NagVis.. 357

Les différentes possibilités de mise en place 357

Installation à partir de paquets 357

Compilation depuis les sources 358

Mise en place complète automatique avec FAN 358

Installation manuelle complète -à titre didactique 359

Compilation et installation de Nagios 359

R écupération du programme Nagios 360

Pré-requis de Nagios 360

Phases de l'installation de Nagios 360

Compilation de NDOUtils 363

R écupération et compilation de NDOUtils 363

Création dela basepour NDO 364

Installation de NDO 366

Installation des sondes de Nagios 366

Installation de Centreon 368

Pré-requis à l'installation 368

Récupération et installation de Centreon 369

Configuration de Centreon 372

Mise en place de NagVis pour l'agrégation de vues 374

In stallation de NagVis 374

Configuration de NagVis 374

Configuration des droits sur NagVis 375

Mise en place de la base de connaissances 376

Un wiki comme gestionnaire de base de connaissance 376

Installation de MediaWiki 376

Mise en place de la sauvegarde avec mysqldump 377

En un mot 380

CHAPITRE 14

Aide à l'interprétation des indicateurs classiques 381

Obtention des indicateurs 381

Sur les systèmes Linux 381

Informations globales 382

Informations relatives aux processus 382

Analyse des informations 382

Sur les systèmes Windows 384

L'existence d'un indicateur de charge globale 384

Une question récurrente ;)84
Définition de la charge moyenne, ou load average 385

Processus pris en compte 386

Moyennes exponentielles 387

Exemples de courbes 390

Représentation visuelle du load average 390

Systèmes typiques 391

Système sous-dimensionné 391

Systèmebien dimensionné 392

Système sur-dimensionné? 393

Changement de point de vue 393

Analyse contradictoire 393

Attentes des utilisateurs 394

Une analyse variable de la charge 395

Deux indicateurs valent mieux qu'un 395

L imites du load average considéréseul 395

Analyse du load average 395

Charge des processeurs 398

Un indicateur important 398

Plusieurs types de charge CPU 399

Récupération effective de la charge CPU 400

Sous les Un ix 400

Sous Windows 400

Superviser la mémoire 401

Un indicateur un peu particulier 401

Méthode naïve de supervision de la mémoire 402

Le piège des caches disque 402

Des cachesbien pratiques 402

Un espacedisponible 403

Sous Unix 403

Sous les systèm es Window s 404

Cas des gestionnaires de bases de données 405

Espace d'échanges sollicité non vide malgré la mémoire disponible 405

Relation de dépendance 406

Problème des 1/0 disque 407

Une ressource très limitative 407

Une supervision complexe 408

Supervision de la charge réseau 408

Des liens parfois insuffisants 408

Systèmes d'exploitation 409

Sous Unix 409

Sous Windows 409

Éléments réseau 409

Le reste de la supervision système 410

Esp ace disque 411

Une ressource importante 411

Seuils d'alerte 411

Sondes de superv ision 412

Montages NFS 413

Agrégats réseau 413

État des imprimantes 413

Sous Unix 414

Sous Windows 414

Services lancés automatiquement 415

Redémarrage des machines 415

Indicateurs physiques 416

Alertes prioritaires 416

Température et humidité 416

La température
: une valeur très variable 417

L 'humidité: variable suiva nt la saison 417

Consommation électrique 417

En un mot 418

CHAPITRE 15

Configuration appliquée à un système imaginaire 419

Récupération des informations sur le système à superviser 419

Conception de l'architecture de supervision 420

Regroupement par type
: système, réseau, applicatifs... . 420

Procéder par étape 421

Groupes d'administrateurs et contacts 422

Groupes de machines à superviser 423

Packs de sondes à mettre en place 424

L'indispensable base de connaissances 425

Configuration de N agios dans Centreon 425

Un ou plusieurs Nagios 425

Configuration d'un Nagios 426

Fichiersjournaux et autres 426

Options de vérification 426

Options de timeout 426

Interaction avec NDO 427

Options de peifOrmances 427

Pages de débogage 427

Configuration de NDü dans Centreon 427

Accès à la base de données (NDü2DB) 428

NDüMüD 428

Application des techniques d'héritage dans Centreon 429

Choix de la méthode de configuration 429

Configuration des commandes et des contacts 429

Des commandes dqà configurées 429

Facilités de configuration apportéespar Centreon 430

Configuration des sondes check_nrpe et check_nt 431

Commande d'envoi des e-mails 432

Configuration des contacts 433

Configuration des hôtes 433

Commencerpar les modèles 433

Definir lesgroupes 434

Configuration
Configuration des services 435

Quelques principes de bon sens: nommage et parcimonie 435

Commencer encorepar les modèles 436

Les packs d'abord 436

Les particularités de la supervision système ensuite 437

Les applications pourfinir 438

Ne pas oublier la base de connaissances 439

Configuration des ACL 439

Génération de la configuration par Centreon 439

Création des vues agrégées dans NagVis 441

Séparation des différents types de cartes 442

Mise en place d'une nouvelle carte 442

Choix des indicateurs représentés 442

Une hiérarchie de cartes à respecter 443

Des exemples de cartes pour les administrateurs 444

En un mot 444

CHAPITRE 16

Conclusion et perspectives 445

Une solution pleinement fonctionnelle 445

Nagios, une solution en constante évolution 446

ANNEXE A
Les principales sondes 447

Supervision des ressources système locales 447

La supervision de l'état physique de la machine 449

La supervision des applications locales 449

La supervision des services distants 450

La supervision des systèmes distants 452

Les sondes utilitaires pour Nagios 454

ANNEXE B
Options de configuration de nagios.dg 457

Déclaration des fichiers 457
o•• •••• •••• •••• ••• •• ••• •• •• •••••• ••••• •••••
Configuration de la supervision 459

Chargement des modules 461

Options de journalisation 461

Configuration de l'ordonnancement 463

Options de localisation 473

Options de déhogage et de performances 474

Index 477


 Prix public : 
45,60 €
Epuisé, cet ouvrage n'est plus commercialisé par l'éditeur
Nagios 3 pour la supervision et la métrologieNagios 3 pour la supervision et la métrologie
 
 
 


AVANTAGES
Satisfait ou remboursé
Livres neufs
QUALITÉ
Les livres sont emballés dans un plastique bulle et expédiés dans un carton renforcé aux angles
CADEAUX
Expédition dans un papier cadeau avec message personnalisé
PAIEMENT SÉCURISÉ
Par CB, chèque, fax, téléphone ou virement bancaire
Banque CIC
TRANSPORT
Livraison à 0.01€ en france métropolitaine à partir de 55 € d’achat
Colissimo - GLS