Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

«Labo-planète»
Ou comment 2030 se prépare sans les citoyens

Pas de visuel pour «Labo-planète» -
«Labo-planète» 

Editeur : MILLE ET UNE NUITS

Collection : Essai

Date parution :

La situation actuelle de la planète et celle des humains qui l’habitent, décrite partout comme inquiétante, n’est pas une péripétie banale de l’histoire. L’humanité intervient désormais de façon majeure sur sa nature propre, sur son évolution et sur l’ensemble de la biosphère. Cette situation interroge la recherche scientifique et technique.Pour autant, les acteurs de la technoscience n’ont aucune légitimité à définir seuls les programmes. Pourquoi autant d’investissements pour les plantes transgéniques et aussi peu pour les méthodes culturales écologiques ? Pourquoi les thérapies géniques et pas plus de recherches sur les maladies contagieuses des pays du Sud ou sur l’impact des nouvelles molécules chimiques ? Pourquoi de nouvelles machines nucléaires et pas plus de recherches sur la relocalisation de l’économie ?Ce que sera le monde demain dépend de ce qui se passe aujourd’hui dans les laboratoires. C’est pourquoi les orientations scientifiques comme les développements technologiques ne peuvent plus être laissés entre les mains de quelques spécialistes, ni pilotés par les seuls désirs de profit ou de puissance.L’heure est à une mobilisation des consciences et un dialogue renouvelé entre scientifiques et citoyens.Jacques Testart est biologiste, directeur de recherche honoraire à l’Inserm, président de la Fondation Sciences citoyennes. Il est notamment l’auteur de Le Désir du gène (Flammarion, 1994) et Le Vélo, le mur et le citoyen : que reste-t-il de la science ? (Belin, 2006).Agnès Sinaï est journaliste environnementale, maître de conférence à Sciences-Po Paris, membre du comité de rédaction de la revue Entropia.Catherine Bourgain est chargée de recherche en génétique humaine à l’Inserm, secrétaire de la Fondation Sciences citoyennes.

Auteurs :

Jacques Testart est biologiste et directeur de recherches honoraire à l'INSERM. Ancien président de la Commission française du développement durable (CFDD), il a notamment publié Réflexions pour un monde vivable (Mille et une nuits, 2003), Au bazar du vivant (Seuil, 2003), et Le Vélo, le mur et le citoyen : Que reste-t-il de la science ? (Belin, 2006). Il est actuellement président de la Fondation siences citoyennes (FSC). Voir aussi son site : https://jacques.testart.free.fr

 

 

copyright Jean-Marc Gourdon

Jacques Testart est biologiste, directeur de recherchehonoraire à l'Inserm, président de la Fondation Sciences citoyennes. Ilest notamment l'auteur de Le Désir du gène (Flammarion, 1994) et Le Vélo, le mur et le citoyen : que reste-t-il de la science ? (Belin, 2006).
Agnès Sinaï est journaliste environnementale, maître de conférence à Sciences-Po Paris, membre du comité de rédaction de la revue Entropia.
Catherine Bourgain est chargée de recherche en génétique humaine à l'Inserm, secrétaire de la Fondation Sciences citoyennes.
En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Économie et politiques de l'écologie.
Reliure : Broché
Nbr de pages : 176
Dimension : 19.2 cm x 12.5 cm
Poids : 208 gr
ISBN 10 : 2755501111
ISBN 13 : 9782755501117
13,00 €
Sur commande , expédition sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur «Labo-planète» - mille et une nuits - Essai

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis
LE TOURNANT DE L'ANTHROPOCENE : LA PLANETE LABORATOIRE
FIN DU PETROLE ET DEFIS ENERGETIQUES : QUELLES MUTATIONS SOCIALES, TECHNOLOGIQUES ET URBANISTIQUES POUR UNE VILLE DURABLE ?
L'HOMME AUGMENTE
SE RECONCILIER AVEC LE VIVANT
AU-DELA DU BREVET, QUELLE SCIENCE OUVERTE ?
SCIENCES ET DEMOCRATIE
SCIENCES ET DECROISSANCE