Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

La chronique / Critique de Benoit Latelise sur

Prénom : Benoit
Nom : Latelise
Statut : Etudiant
Ville : Versailles
Spécialité :
Niveau d'étude : Bac - Paces - Externat 6e année
Chroniqueur Benoit Latelise
« A l’heure de la mondialisation, de la rapidité et de la rentabilité, J. CASTAING et L. FAVARD ont réussi à rappeler l’essence et la noblesse de la chirurgie. »

Les qualités de l’objet livre

Livre à la couverture souple, collée, facile à manier.
Bonne qualité de l’impression, en noir et blanc.

Les qualités rédactionnelles

Les Dr CASTAING et FAVARD nous proposent un ouvrage permettant de remettre la chirurgie à son rang d’Art, dans le sens de l’artisan plus que de l’artiste.

De nombreux liens sont effectués entre le travailleur de l’os et le travailleur du bois, permettant de rappeler les similitudes entre ces deux matériaux ; cela donne aussi l’occasion au lecteur de mieux appréhender le propos.
Les instruments sont abordés et traités en « famille », ce qui ajoute de la clarté au contenu en segmentant de manière appropriée la description, l’utilisation théorique et le maniement concret de l’instrument. Ces différents chapitres sont très facilement retrouvés dans une table des matières sobre.

Cette édition entre parfaitement dans l’univers pédagogique de la chirurgie, où la transmission se fait par compagnonnage. Les auteurs ont réussi à transcrire les enseignements qui sont habituellement dispensés de façon orale au bloc opératoire.

La qualité des illustrations

Les illustrations sont des croquis, correctement effectués et entrant dans l’ambiance de compagnonnage ajoutant au charme de l’ouvrage.
Ils sont effectués à juste titre et me paraissent indispensables pour clarifier certains passages.

Le livre dans son environnement éditorial

Je n’ai pas à ce jour la connaissance d’un écrit de la même nature.

Les maisons d’édition se focalisant essentiellement sur des ouvrages de préparation de concours pour ce qui est de l’environnement éditorial médical, ce genre de document m’apparaît comme étant assez rare, ce qui explique également son caractère relativement « ancien ».

C’est une approche de la chirurgie qui se veut plus pratique et volontaire qu’académique et indispensable.

Votre avis global sur l’ouvrage

L’ouvrage est à mon sens un indispensable dans une bibliothèque de service, comme dans celle d’un jeune semestre de chirurgie, particulièrement en chirurgie orthopédique.

La volonté des auteurs est sans aucun doute de rappeler au chirurgien l’importance de son geste, mais surtout le caractère indispensable du bon maniement et du bon état de son instrument.

Je me permets de citer ici Jean de La Fontaine « Je vois l’outil obéir à la main, mais la main, qui la guide ? ».
Le livre permet également à un novice du bloc opératoire de se familiariser avec les noms des divers instruments comme à leur utilisation générale.

D’un autre côté, il m’est apparu que même dans un pratique plus confirmée, des rappels quant à la manière d’utiliser tel ou tel instrument restent pertinents.

A l’heure de la mondialisation, de la rapidité et de la rentabilité, J. CASTAING et L. FAVARD ont réussi à rappeler l’essence et la noblesse de la chirurgie.

Matériel protégé par le droit d'auteur. Ne pas reproduire sans l'accord explicite d'Unithèque.