Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
COVID19 : Contact par mail uniquement

La chronique / Critique de Thomas COCHIN sur

Prénom : Thomas
Nom : COCHIN
Statut : Etudiant DFASM 1
Ville : Tours
Spécialité :
Niveau d'étude : Bac - Master 2 Imagerie
Chroniqueur Thomas COCHIN
« Je conseillerais ce livre à l’étudiant qui veut réviser la pharmacologie dans sa globalité et de manière synthétique mais à mon sens, il doit venir en complément d’un autre ouvrage traitant l’ensemble de l’UE de pharmacologie »

Les qualités de l'objet livre

Le livre est de très bonne qualité, son petit format permet une manipulation facile et un stockage aisé, la couverture cartonnée est plutôt solide et la reliure brochée est résistante.
L’impression sur papier glacée offre un bon confort de lecture et permet d’annoter aisément sur l’ouvrage.

Les qualités rédactionnelles

L’ouvrage a vraiment pour objectif de synthétiser les connaissances en pharmacologie nécessaires à l’iECN - en ce sens sa structure est claire et bien définie. Le livre est divisé en parties (selon les matières d’études) et en sous parties (selon les classes pharmacologiques ou les pathologies). On peut ainsi trouver facilement une information portant sur une classe pharmacologique ou une pathologie spécifique.
Le texte est court et le plus concis possible, peut-être trop parfois. On en vient à se perdre dans les abréviations et les tirets.
Si l’on met de côté ce détail, la lecture est agréable et résume l’essentiel.

La qualité des illustrations

Les illustrations sont toutes originales et donc homogènes, ce qui est très appréciable lors d’une lecture globale. Elles se focalisent sur les mécanismes (pharmacocinétiques et dynamiques), permettant une meilleure compréhension et récapitulation rapide.
Certains tableaux sont très bien faits, avec des puces originales et efficaces, permettant de situer rapidement l’information et de manière harmonieuse.
Les nombreuses abréviations utilisées dans les illustrations demandent tout de même une maîtrise fine du sujet, ne permettant pas de les aborder en revue ou d’un coup d’œil.

Le livre dans son environnement éditorial

De très nombreux ouvrages se sont essayés aux résumés de la pharmacologie pour l’ECN, celui-ci est sûrement le plus moderne et présente l’avantage d’être rédigé par le collège des enseignants de pharmacologie médicale et de thérapeutique.
Cependant, je ne dispose pas d’assez de références pour le comparer à des livres concurrents.

Votre avis global sur l'ouvrage

Je conseillerais ce livre à l’étudiant qui veut réviser la pharmacologie dans sa globalité et de manière synthétique.
Un étudiant voulant approfondir le domaine sera frustré du manque de développement et de précisions de certaines notions (mécanismes pharmacologiques précis, physiopathologie, détail des médicaments).

A mon sens il doit venir en complément d’un autre ouvrage traitant l’ensemble de l’UE de pharmacologie ou bien de cours assidus issus de l’étudiant lui-même.

Quelles sont les pages, parties et illustrations qui sont pertinentes pour qualifier cet ouvrage

La prise en charge de la dyslipidémie est un bon exemple des qualités de synthèse et de clarté offertes par l’ouvrage : pages 41-44.
On trouvera les limites évoquées dans cette chronique dans le chapitre sur les antibiotiques : pages 79-82.

Matériel protégé par le droit d'auteur. Ne pas reproduire sans l'accord explicite d'Unithèque.