Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
COVID19 : Contact par mail uniquement

La chronique / Critique de Antoine TOMYS sur

Prénom : Antoine
Nom : TOMYS
Statut : Radiologue
Ville : Lille
Spécialité : Radiodiagnostic et imagerie médical
Niveau d'étude :
Chroniqueur Antoine TOMYS
« Ce livre se distingue clairement de ses concurrents »

Les qualités de l'objet livre :

Ce livre possède un format standard qui tient aisément dans un sac mais assez volumineux et épais ; ce n’est pas un livre de poche.
La structure des couvertures et des pages sont solides à condition d’en prendre soin (cela vaut pour tous les livres).
L’impression est de grande qualité ce qui est agréable et nécessaire au vu du nombre impressionnant d’illustrations - de ce fait cet ouvrage est de grande facture et a donc sa place dans une bibliothèque.

Les qualités rédactionnelles :

Ce livre est organisé dans un premier niveau en huit sous-parties constituant les différents appareils du corps humain (cardiovasculaire, poumon, neurologie, …) chacun écrit par un radiologue spécialiste de l’appareil considéré.
Dans chaque sous partie sont développés les différents items de l’iECN.
La spécificité du livre est que le texte a été largement minimisé, constituant soit la description radiologique figurant sous les images, soit des informations complémentaires sur la pathologie, sous la forme de tableaux et de résumé (points clés). Les textes sont simples, non superflus et accessibles à un large public.

La qualité des illustrations :

Ce livre se distingue clairement de ses concurrents par le nombre impressionnant d'illustrations qui sont largement privilégiées aux dépens du texte.
L'ouvrage constitue ainsi une banque d'images assez conséquentes pour les étudiants préparant l'iECN et pour les internes de spécialités notamment ceux de radiologie car certaines pathologies traitées dans ce livre sont parfois à la limite du programme.
Les illustrations correspondent bien sûr aux imageries typiques qui peuvent tomber en examen avec des illustrations complémentaires pour les personnes voulant allez plus loin et ne pas se limiter aux programmes stricto sensu.

Le livre dans son environnement éditorial :

Chaque début de chapitre commence par une description de l’anatomie normale de l’appareil considéré sous la forme d’images en coupe ce qui est un prérequis indispensable et souvent non traité dans les ouvrages traitant de la radiologie à ce niveau.
S’ensuivent des images pathologiques sous la forme de quizz pour tester l’étudiant puis la présentation sous la forme de plusieurs cas cliniques cours mais terriblement efficaces pour réviser avec sérieux et de manière logique ; car ce livre suit une démarche intellectuellement intéressante dans le sens où cela amène l’étudiant à appréhender la radiologie différemment - car la radiologie, il ne faut pas l’oublier, s’appréhende sur des indications qui reposent sur un contexte et un examen clinique avant tout !!
Ainsi on ne peut pas interpréter un examen si l’on ne connaît pas l’anatomie normale en imagerie et si l’on ne connait pas le contexte et l’examen clinique.
Chaque situation clinique rencontrée dans ce livre, peut réellement se trouver dans un cas à l’examen et qui plus est, dans la vie réelle.
C’est ce qui fait l’originalité de ce livre
.

Votre avis global sur l'ouvrage :

Du fait de sa richesse iconographique et du nombre conséquent de situations cliniques que nous pouvons rencontrer dans la réalité et lors de l'iECN, ce livre a sa place dans une bibliothèque pour les étudiants voulant réviser efficacement et faire le lien entre une situation clinique donnée et l'imagerie qui en découle ; les internes en début de semestre en radiologie pourront revoir efficacement et rapidement la radiologie appareil par appareil.

Quels sont les pages, parties et illustrations qui sont pertinentes pour qualifier cet ouvrage

Prenons par exemple le chapitre neurologie de la page 287 à la page 368. Dans ce chapitre figure de manière didactique l’ensemble des items de l’iECN sous la forme de cas clinique. On retrouve donc plusieurs sous-parties sur les pathologies classiques avec un sous-chapitre sur les démences et les pathologies qui sont le plus susceptibles de tomber à l’examen. Mais aussi un niveau un peu plus avancé (l’aphasie primaire progressive a moins de chance de tomber que la maladie d’Alzheimer !) ; on retrouve également un chapitre sur les tumeurs, aussi exhaustif en iconographie, sans noyer l’étudiant dans des détails ardus. On apprécie aussi le chapitre sur l’AVC et sur la sclérose en plaques, avec des images typiques et un résumé des critères de SEP en imagerie.

Et cela s’applique à tous les chapitres de cet ouvrage constituant donc un choix judicieux pour un large public au final.

Matériel protégé par le droit d'auteur. Ne pas reproduire sans l'accord explicite d'Unithèque.