Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici

L'Orient des cartographes

L'Orient des cartographes - bibliotheque nationale et universitaire de strasbourg - 9782859230647
L'Orient des cartographes 

Bien avant Marco Polo, dès le 1er siècle avant J.-C., la Chine avait établi des relations commerciales avec l'Occident, pour fournir Rome en soie, jade, épices, entre autres matières précieuses. L'Occident se forgeait alors, pour longtemps, le mythe d'un Orient tout d'opulence et de raffinement, pour nourrir ses rêves de richesses et de luxe. Le voyage de Marco Polo en Chine, de 1271 à 1295, conditionna durablement la vision de l'Orient par les Occidentaux. Bien que des omissions dans son témoignage aient pu faire douter de la véracité de ce dernier, son récit Le devisement du monde, pourtant dépourvu de cartes, établit la géographie de la Chine comme l'entendirent les Européens pour les trois siècles suivants. Au 15e siècle, les expéditions vers l'Orient durent explorer de nouvelles voies. Il fallait contourner l'empire ottoman, qui faisait obstacle à toute expédition continentale. Le passage par les terres désormais condamné, ne pouvait-on pas atteindre les Indes en longeant l'Afrique ? Les navigateurs portugais parvinrent enfin à destination après des décennies. Entre-temps furent améliorées la connaissance et la cartographie des côtes africaines, alors imparfaitement connues. Christophe Colomb voulut suivre une autre voie : on en sait les suites. Les Européens ne cherchaient pas alors à découvrir des territoires, mais de possibles routes maritimes. Partir à la rencontre de l'Orient bouleversa la face du monde.
Avec cette sélection de cartes anciennes, extraites des riches collections de la BNU, nous suivons un hypothétique voyageur dans son périple vers l'Est, depuis le Proche-Orient jusqu'à la mer du Japon. Sans respect pour la chronologie, se côtoient des cartes d'époques différentes. Reflets d'états de la connaissance divergents, des points de vue se confrontent, avec leurs doutes, leurs erreurs dans le dessin de régions inconnues, l'imagination pouvant venir au secours d'une science lacunaire.
Ce voyage mené dans l'espace et le temps, cette brève histoire des échanges avec l'Autre, nous racontent aussi le monde contemporain.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Cartes anciennes et historiques.
Reliure : Broché
Nbr de pages : 32
Dimension : 25 x 18 cm
ISBN 10 : 2859230645
ISBN 13 : 9782859230647
10,00 €
Sur commande , expédition sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur L'Orient des cartographes - bibliotheque nationale et universitaire de strasbourg - La Petite Collection de la BNU

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis
Bien avant Marco Polo, dès le 1er siècle avant J.-C., la Chine avait établides relations commerciales avec l'Occident, pour fournir Rome en soie,jade, épices, entre autres matières précieuses. L'Occident se forgeaitalors, pour longtemps, le mythe d'un Orient tout d'opulence et deraffinement, pour nourrir ses rêves de richesses et de luxe.Le voyage de Marco Polo en Chine, de 1271 à 1295, conditionnadurablement la vision de l'Orient par les Occidentaux. Bien que desomissions dans son témoignage aient pu faire douter de la véracité de cedernier, son récit Le devisement du monde, pourtant dépourvu de cartes,établit la géographie de la Chine comme l'entendirent les Européenspour les trois siècles suivants.Au 15e siècle, les expéditions vers l'Orient durent explorer de nouvellesvoies. Il fallait contourner l'empire ottoman, qui faisait obstacle àtoute expédition continentale. Le passage par les terres désormaiscondamné, ne pouvait-on pas atteindre les Indes en longeantl'Afrique ? Les navigateurs portugais parvinrent enfin à destinationaprès des décennies. Entre-temps furent améliorées la connaissanceet la cartographie des côtes africaines, alors imparfaitement connues.Christophe Colomb voulut suivre une autre voie : on en sait les suites.Les Européens ne cherchaient pas alors à découvrir des territoires,mais de possibles routes maritimes. Partir à la rencontre de l'Orientbouleversa la face du monde.Avec cette sélection de cartes anciennes, extraites des riches collectionsde la BNU, nous suivons un hypothétique voyageur dans son périple versl'Est, depuis le Proche-Orient jusqu'à la mer du Japon. Sans respect pourla chronologie, se côtoient des cartes d'époques différentes. Refletsd'états de la connaissance divergents, des points de vue se confrontent,avec leurs doutes, leurs erreurs dans le dessin de régions inconnues,l'imagination pouvant venir au secours d'une science lacunaire.Ce voyage mené dans l'espace et le temps, cette brève histoire deséchanges avec l'Autre, nous racontent aussi le monde contemporain.

Rubriques associées pour L'Orient des cartographes :