Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici

La médecine antique

La médecine antique-les belles lettres-2302251381357
La médecine antique 


Achetez l'article d'occasion et gagnez 6.5 €
Comme neuf 

Editeur : LES BELLES LETTRES

Collection : Histoire

Année : 11/2016
Dans ce livre qui constitue le maître ouvrage du spécialiste mondial de la médecine antique qu'est Vivian Nutton, le lecteur découvre une reconstitution passionnante de l'art de guérir tel qu'il était pratiqué dans les différents contextes sociaux et culturels de l'Antiquité, de ses premiers sources textuelles (au VIIIe siècle avant J.-C.) jusqu'au VIIe siècle de l'ère chrétienne. Même si elles ont fini par être rejetées, les théories de l'Antiquité ont constitué le fondement de la médecine occidentale pendant des siècles et contribuent encore à la structurer de façon discrète mais décisive. L'idée que les maladies opèrent par une causalité naturelle, sans intervention extra - ou surnaturelle, et que ces causes et ces effets peuvent être étudiés et identifiés, est un legs de l'Antiquité. De même, il nous paraît évident qu'un médecin ou un chirurgien ne doit pas se contenter de répéter les prescriptions et les gestes mentionnés dans un manuel. Or, cette idée que l'argumentation et la preuve sont les seuls déterminants de la science médicale remonte aux Grecs et aux Romains. Enfin, notre conviction que le serment d'Hippocrate incarne les principes primordiaux de l'éthique médicale reste toujours aussi forte. Toutefois, cette exigence et ce besoin de compréhension des racines de la médecine occidentale sont porteurs d'un danger : que la médecine antique ne soit étudiée que pour sa contribution à quelque chose de plus évolué. Vivian Nutton choisit une approche différente : il n'a de cesse de considérer la pratique de la médecine en Grèce et à Rome pour et en elle- même. L'une des conséquences de cette attitude est de remettre en perspective l'apport hippocratique et galénien et de montrer que d'autres courants d'idées ont eu leur importance. Car ce qui frappe le plus dans la médecine antique, une fois adopté ce point de vue, c'est son extraordinaire diversité. Plus que dans la plupart des autres sociétés, et en l'absence de toute définition formelle et juridique de ce qu'était la médecine, celle-ci était ouverte aux influences de toutes sortes et pouvait être étudiée et pratiquée par de nombreuses personnes qui ne se voyaient pas comme des médecins : exorcistes, vendeurs de remèdes, magiciens et sages-femmes, côtoyaient iatroi et medici. Science de la vie, de la maladie, de la mort et de la guérison, la médecine antique apparaît ainsi, sous la plume de Vivian Nutton, comme une science elle-même extraordinairement vivante.

Les Auteurs :

Vivian Nutton est professeur émérite d'histoire de la médecine à Londres, University College, et professeur honoraire d'humanités classiques et d'histoire à l'Université de Warwick. Reconnu par ses pairs comme l'un des plus grands spécialistes de l'ouvre de Galien et de l'histoire de la médecine occidentale de l'Antiquité jusqu'à la Renaissance, il a longtemps enseigné au Wellcome Institute for the History of Medicine (UCL).
Outre de nombreux articles, on lui doit notamment From Democedes to Harvey : Studies in the History of Medicine (1988), The Unknown Galen (2002), ainsi que l'édition et la traduction de plusieurs traité de Galien (On Prognosis, On my Own Opinions, On Problematical Movements).
Préface : Jacques JOUANNA
Reliure : Broché
Nbr de pages : 592
Dimension : 21.50 cm x 15.00 cm x 1.50 cm
Poids : 978 gr
ISBN 10 : 225138135x
ISBN 13 : 2302251381357
27,50 €(-23%)   21,00 €
En stock (1 exemplaire) , expédition demain (en savoir plus)
Réservation pour achat ou consultation en librairie (en savoir plus)
Avis clients sur La médecine antique - les belles lettres - Histoire
(Tous les avis sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis
Dans ce livre qui constitue le maître ouvrage du spécialiste mondial de la médecine antique qu'est Vivian Nutton, le lecteur découvre une reconstitution passionnante de l'art de guérir tel qu'il était pratiqué dans les différents contextes sociaux et culturels de l'Antiquité, de ses premiers sources textuelles (au VIIIe siècle avant J.-C.) jusqu'au VIIe siècle de l'ère chrétienne. Même si elles ont fini par être rejetées, les théories de l'Antiquité ont constitué le fondement de la médecine occidentale pendant des siècles et contribuent encore à la structurer de façon discrète mais décisive.
L'idée que les maladies opèrent par une causalité naturelle, sans intervention extra - ou surnaturelle, et que ces causes et ces effets peuvent être étudiés et identifiés, est un legs de l'Antiquité. De même, il nous paraît évident qu'un médecin ou un chirurgien ne doit pas se contenter de répéter les prescriptions et les gestes mentionnés dans un manuel. Or, cette idée que l'argumentation et la preuve sont les seuls déterminants de la science médicale remonte aux Grecs et aux Romains.
Enfin, notre conviction que le serment d'Hippocrate incarne les principes primordiaux de l'éthique médicale reste toujours aussi forte. Toutefois, cette exigence et ce besoin de compréhension des racines de la médecine occidentale sont porteurs d'un danger : que la médecine antique ne soit étudiée que pour sa contribution à quelque chose de plus évolué. Vivian Nutton choisit une approche différente : il n'a de cesse de considérer la pratique de la médecine en Grèce et à Rome pour et en elle- même.
L'une des conséquences de cette attitude est de remettre en perspective l'apport hippocratique et galénien et de montrer que d'autres courants d'idées ont eu leur importance. Car ce qui frappe le plus dans la médecine antique, une fois adopté ce point de vue, c'est son extraordinaire diversité. Plus que dans la plupart des autres sociétés, et en l'absence de toute définition formelle et juridique de ce qu'était la médecine, celle-ci était ouverte aux influences de toutes sortes et pouvait être étudiée et pratiquée par de nombreuses personnes qui ne se voyaient pas comme des médecins : exorcistes, vendeurs de remèdes, magiciens et sages-femmes, côtoyaient iatroi et medici.
Science de la vie, de la maladie, de la mort et de la guérison, la médecine antique apparaît ainsi, sous la plume de Vivian Nutton, comme une science elle-même extraordinairement vivante.

Rubriques associées pour La médecine antique :