Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici

Oncogériatrie
De la structure de la filière de soins à la pratique

Oncogériatrie - springer - 9782817801414
Oncogériatrie 

Auteur :

Editeur : SPRINGER

Année : 10/2010

L'incidence des cancers augmente de façon exponentielle après 60 ans. Ainsi près d'un tiers des cancers sont diagnostiqués après 75 ans et cette proportion atteindra 50 % en 2050.

Le cancer devient de fait une pathologie du sujet âgé.

Cette évolution épidémiologique et ses conséquences sociétales ont été pendant longtemps imparfaitement prises en compte par les différents acteurs de soins. Ainsi, il n'y avait pas lieu d'imposer des souffrances inutiles à un «vieux». Effectivement, dans un climat culturel sur investissant la jeunesse et refusant l'idée de la mort, on comprend que le sujet âgé, en médecine et particulièrement en oncologie, soit resté longtemps le parent pauvre.
Ainsi, les essais thérapeutiques avaient jusqu'alors une limite d'âge à l'inclusion arbitrairement fixée à 65 ans et seulement 10 % de ces patients pouvaient espérer bénéficier de l'innovation thérapeutique.
Cependant, depuis ces dernières années, le vieillissement significatif de la population dans les pays industrialisés associé aux grands progrès réalisés dans les domaines respectifs de la gérontologie clinique et de l'oncologie, ont conduit les pouvoirs publics à déterminer une politique de santé volontariste.

En France, l'Institut National du cancer a donc créé depuis 2005 une mission «oncogériatrie» qui a pour but de coordonner, à travers 15 unités pilotes réparties sur le territoire, les différentes actions menées dans le domaine. Cette politique a notamment conduit à une réflexion sur les moyens d'établir une plus grande coordination entre l'oncologie et la gériatrie. En effet, la prise en charge oncogériatrique doit être hautement individualisée et faire suite à une évaluation multidisciplinaire.
Les cancérologues sont donc de plus en plus confrontés à la prise en charge de cette population très hétérogène pour laquelle il convient en permanence d'ajuster la prise en charge oncologique théorique dans l'objectif du maintien de l'autonomie, et in fine, d'une bonne qualité de vie.

Ces situations complexes nécessitent donc une approche globale afin de déterminer des critères pronostiques en dehors de l'âge et des données du cancer. C'est tout l'enjeu de l'évaluation gériatrique. Cette approche d'évaluation gériatrique standardisée bien connue par les gériatres pour des pathologies «fragilisantes» mais d'évolution lente comme la maladie d'Alzheimer voit son approche et ses enjeux modifiés par des pathologies d'évolution plus rapide et nécessitant des thérapeutiques lourdes.

L'application de l'évaluation gérontologique aux patients cancéreux va sans doute induire une évolution de celle-ci afin de la rendre plus fonctionnelle et sans doute permettre de déterminer des critères pronostiques plus pertinents.

D'autre part, l'évaluation de la réserve fonctionnelle dans cette population pourrait permettre de trancher sur les critères à évaluer pour obtenir une définition opérationnelle de la «fragilité».


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Onco-gériatrie.
Reliure : Broché
Nbr de pages : 178
ISBN 10 : 2817801415
ISBN 13 : 9782817801414
31,00 €
Sur commande , expédition sous 8 à 14 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Oncogériatrie - springer -

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Rubriques associées pour Oncogériatrie :