Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
COVID19 : Contact par mail uniquement

Convalescences. La littérature au repos
La littérature au repos

Convalescences. La littérature au repos - les belles lettres - 9782251451022 -
Convalescences. La littérature au repos  
Date prévue par l'éditeur : mi Juin

Auteur : 

Editeur :  LES BELLES LETTRES

Collection :  Essais

Date parution :

Les médecins se montrent souvent désarmés devant cet "entre-deux" qu'on appelle "convalescence" : période floue, hésitante.
Ce n'est plus la maladie, ce n'est pas encore la santé recouvrée.
Blessé, le chevalier médiéval attend avec impatience le moment de remonter à cheval.
Ce repos forcé inquiète les moralistes et les familles bourgeoises car il oublie les bonheurs de la vie active.
Mais son trésor de sensations enchante les romanciers, comme on le voit bien chez Jane Austen, Madame de Staël, Zola, Henry James, Rilke, Proust, Thomas Mann et tant d'autres.
La convalescence préside aussi à des expériences amoureuses, dont certaines frôlent l'interdiction.
La paix de la chambre ou l'effort demandé par la société ?
Goethe hésite.
Religion et société bénissent la convalescence quand elle permet des révisions de vie, voire des conversions dont le roman du XIXe siècle a été friand et dont les plus exemplaires se trouvent dans le roman russe, notamment chez Tolstoï.
Le XXe siècle leur porte un coup de grâce.
Nous sommes et nous restons de grands malades.
Du même coup, nous voilà devenus plus sensibles, plus attentifs, comme l'avait dit Nietzsche, à des bonheurs aussi intenses que, parfois, minuscules.
Car les conforts de la convalescence ne résistent pas aux catastrophes des temps modernes, ce que montrent bien les romanciers les plus tragiques (Döblin, Céline).

Auteurs :

Auteur Daniel Ménager est professeur émérite à l'Université de Paris-Nanterre. Ses principaux travaux portent sur Ronsard, qu'il a édité dans La "Bibliothèque de La Pléiade", avec Jean Céard et Michel Simonin (1993 et 1994). Il a en outre publié : La Renaissance et le rire (1995), La Renaissance et la nuit (2005), La Renaissance et le détachement (2011), L'Ange et l'ambassadeur (2013), et, aux Belles Lettres, L'Incognito, d'Homère à Cervantès (2009), Le Roman de la bibliothèque (2014) et L'Aventure pastorale (2017).

Les médecins se montrent souvent désarmés devant cet "entre-deux" (Canguilhem) qu'on appelle "convalescence" : période floue, hésitante. Ce n'est plus la maladie, ce n'est pas encore la santé recouvrée. Blessé, le chevalier médiéval attend avec impatience le moment de remonter à cheval.
En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Philosophie,histoire des sciences.
Reliure : Broché
Nbr de pages : 240
Dimension : 16 x 23 x 0.1 cm
ISBN 10 : 2251451021
ISBN 13 : 9782251451022
23,00 €
Sur commande , expédition sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Convalescences. La littérature au repos - les belles lettres - Essais

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Rubriques associées pour Convalescences. La littérature au repos :