Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici

Derives perverses dans le couple et blessures d'enfance

Derives perverses dans le couple et blessures d'enfance - l'harmattan - 9782343175751
Derives perverses dans le couple et blessures d'enfance 

Auteur :

Editeur : L'HARMATTAN

Collection : Etudes psychanalytiques

Date parution :

Comment deux êtres sont-ils attirés l'un par l'autre au point de n'avoir qu'un désir : celui de ne faire qu'un ? Comment après im amour fou en viennent-ils à s'infliger des souffrances intolérables ? Notre questionnement porte sur ces dérives qui peuvent prendre la voie de la perversion narcissique. En fait, la vie conjugale répète quelque chose de central mais d'anachronique survenu dans un temps révolu où l'emprise a joué un rôle central. C'est que le lien primaire a une incidence impressionnante sur l'intersubjectivité du couple, surtout quand les partenaires n'ont pu en faire le deuil. Ces dérives concernent l'incestuel et le meurtriel qui en est sa forme la plus sévère. Si l'incesauel effracte les limites, le meurtriel sise à les an éanèr A travers des exemples, nous avons pu mesurer les difficultés insurmontables de certains couples, par exemple celle où l'un des partenaires occupe la place d'un moi auxiliaire comme une mère le ferait avec son bébé incapable de se débrouiller seul. L'empiétement des espace personnels est tel que tout semble confondu. Les partenaires oscillent entre claustrophobie et agoraphobie dans un lien paradoxal infernal où alternent amour et haine. Il s'agit bien souvent de se venger sur le ou la partenaire des attaques subies dans l'enfance de la part d'un parent sans scmpule. L'enfant d'alors n'a pas pu se défendre en mima de l'amour et de l'idéalisation portés au parent abuseur. Enfin, dans le meurtriel à défaut de séduction, la dérive narcissique corugale oscille entre survivance et anéantissement La relation relève alors du registre narcissique, la sexualité passant alors au second plan Qu'en est-il alors des capacités du couple à engendrer et de l'accès à la parentalité? Il faut en effet compter avec le rôle des imagos terribles qui peuvent avoir un impact puissant sur la capacité à procréer. Le désengerdrement et l'auto-engendrement sont parfois les seules issues permettant de se libérer d'une relation aliénante à ces imagos. Le travail psychanalytique avec ces couples a pour but soit de mettre un terra à leur souffrance et permettre de sortir de la paradoxalité par un travail de séparation, soit d'ouvrir sur une transformation, une autre forme d'existence à deux.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la collection Etudes psychanalytiques.
Auteurs :

Préfacier Auteur Jeanne Defontaine est membre de la Société psychanalytique de Paris et membre de l'Association psychanalytique internationale. Diplômée de philosophie, docteur en psychopathologie clinique et psychanalyse, elle a d'abord enseigné la philosophie avant d'exercer la psychanalyse. Ancien membre du CPGF dont elle a été vice-présidente, elle est actuellement membre de l'APAOR et assure une formation en psychanalyse familiale et groupale à Paris. Auteur de nombreux articles essentiellement dans la Revue française de psychanalyse et dans la Revue Groupai, elle est l'auteur d'un livre paru chez l'Harmattan, L'empreinte familiale, transfert, transmission, transagir.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Psychanalyse.
Préface : Philippe ROBERT,
Reliure : Broché
Nbr de pages : 262
Dimension : 15.5 x 24 x 2.1 cm
Poids : 407 gr
ISBN 10 : 2343175756
ISBN 13 : 9782343175751
27,00 €
Sur commande , expédition sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Derives perverses dans le couple et blessures d'enfance - l'harmattan - Etudes psychanalytiques

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Rubriques associées pour Derives perverses dans le couple et blessures d'enfance :