Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Des/illusions
L'expérience de l'analyse : quand les illusions se lèvent

Des/illusions - l'harmattan - 9782343057286 -
Des/illusions 

Editeur : L'harmattan

Collection : Che Vuoi ?

Date parution :

Au cours de son séminaire de 1959/1960, L'éthique de la psychanalyse, Lacan propose une version de ce que serait la visée d'une analyse : "guérir le sujet des illusions qui le retiennent sur la voie de son désir" (11 mai 1960).
Cette formulation oppose illusions et désir.
Elle peut paraître paradoxale : le désir ne s'exerce pas sans le fantasme ; paradoxale et a priori contradictoire puisque l'expérience de l'analyse nécessite une croyance : la supposition d'un savoir, indispensable pour que s'institue la scène du transfert.
Sur cette scène pourront s'actualiser les ombres, les imagos, les scénarios, les fictions, les leurres, sans oublier les semblants, qui captent et captivent le désir.
Autant de déclinaisons de l'illusion dont l'usage et la spécificité méritent d'être précisés.
Entre illusion et désillusion se produit la levée du refoulement, mais l'expérience ne s'achève - c'est ce que soutiennent les analystes - qu'avec la levée de l'illusion initiale, celle qui donne lieu au transfert et aux désillusions en chaîne.
Plurielle, et en même temps singulière, la désillusion inhérente à l'analyse ne laisse cependant pas l'analysant dans l'errance, ni dans la mélancolie.
Est-ce parce que l'expérience ménage un reste d'illusion, irréductible ?
Est-ce à partir de ce reste (autre nom du "savoir y faire avec le symptôme" dont parle Lacan ?
) que peut se relancer le désir, fût-il désir de l'analyste ?
Illusion est un terme très connoté de résonances religieuses dans le vocabulaire de Freud.
Mais il est aussi référé à la dynamique du désir : "Nous appelons illusion une croyance, quand, dans la motivation de celle-ci, la réalisation du désir est prévalente".
L'emploi qu'en fait Lacan dans le contexte de son séminaire l'Ethique laisse entendre la perspective athée dans laquelle lui se situe.
Reste à interroger ce qui pour nos analysants et pour chacun de nous, vient renforcer, bien plus que remplacer, les religions traditionnelles pleines d'avenir.
On peut ici énumérer toute une série d'illusions spécifiques de notre postmodernité techno-scientiste.
De la transparence intégrale à la communication exempte de malentendu, sans oublier la vie éternelle ici-bas, elles mériteraient d'être envisagées de façon précise.
Il s'agirait de repérer de quelle façon elles entretiennent la méconnaissance en occultant la division du sujet, mais également de saisir comment le discours analytique permet d'opérer la réduction de ces formes actuelles de l'illusion qui retiennent le sujet, et même lui barrent, la voie de son désir.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Essais.

Descriptif : 

Reliure :
Relié
Nbr de pages :
260
Dimension :
24 cm x 15.5 cm
Poids :
400 gr
ISBN 10 :
2343057281
ISBN 13 :
9782343057286
26,00 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur Des/illusions - l'harmattan - Che Vuoi ?

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis