Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Pas de visuel pour  -
 

Auteur : 

Editeur : Puf - Presses Universitaires De France

Collection : Education et formation

Date parution :

Dans un monde scolaire aujourd'hui passablement désajusté, l'école primaire fait figure d'exception. Les adultes continuent en effet de la considérer comme un lieu d'apprentissages fondamentaux, intellectuels et sociaux. Les écoliers, pour leur part, y voient, comme le firent leurs parents, la ' grande école ' dans laquelle ils se préparent à devenir des hommes et des femmes accomplis. Faut-il cependant réduire leur confiance à un pur et simple conformisme vis-à-vis des attentes des ' grandes personnes ' ? Pour peu qu'on les interroge, il semble en effet que les enfants sont toujours capables de dire ce qui, selon eux, est légitime et ce qui ne l'est pas. En rendant compte de leurs points de vue, ils manifestent des compétences qui ne procèdent vraisemblablement ni d'une intériorisation pure et simple des catégories des adultes, ni de virtualités endogènes, individuelles ou collectives. Ces compétences paraissent se construire en grande partie dans leur expérience sociale à l'école. Pour éprouver cette hypothèse, cette recherche, réalisée dans le cadre du Groupe d'études sociologiques de l'INRP, s'est penchée sur deux situations du monde scolaire, différemment organisées par les adultes : la classe et la récréation. Elle a voulu déterminer les raisons pour lesquelles on s'engage dans les apprentissages scolaires, celles qui contribuent à faire de la cour un lieu de confrontations, d'échanges intenses et cependant préservé des désordres majeurs. Les questionnaires et entretiens, qui ont concerné les enfants de plusieurs écoles de province et de la banlieue parisienne, ont tenté de mettre en évidence une spécificité des constructions enfantines, mais aussi les points d'ancrage à partir desquels s'élaborent les opinions et pratiques citoyennes des hommes de demain. Car l'activité des enfants, comme élèves et comme pairs, peut être qualifiée de politique, au sens où elle vise, tout comme celle des adultes à réduire les incertitudes de la vie collective, à pacifier les rapports humains par une définition, une hiérarchisation, une mise en œuvre de principes légitimes.

Auteurs :

Agrégé de philosophie, Patrick RAYOU est maître de conférence en Sciences de l'éducation à l'Université de Nantes et membre du CREN (Centre de recherche en éducation de Nantes).


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Pédagogie - Orientation - BTS.

Descriptif : 

Reliure :
Broché
Nbr de pages :
208
Dimension :
13.5 x 21.6 x 1.7 cm
Poids :
265 gr
ISBN 10 :
2130497314
ISBN 13 :
9782130497318
19,77 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur - puf - presses universitaires de france - Education et formation

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Sommaire

Grandeur et petitesse des écoliers
Les maîtres au milieu
Il court, il court le savoir
Si c'était..
La cour des grands
Force et droit
Un monde pour de vrai.