Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

François Lemée et la statue de Louis XIV. Les origines des théories ethnologiques du fétichisme
Les origines des théories ethnologiques du fétichisme

François Lemée et la statue de Louis XIV. Les origines des théories ethnologiques du fétichisme - Maison des Sciences de l'Homme - 9782735116164 -
François Lemée et la statue de Louis XIV. Les origines des théories ethnologiques du fétichisme 

Auteur : 

Editeur : MAISON DES SCIENCES DE L'HOMME

Collection : Passerelles

Date parution :

Suite à la cérémonie d'inauguration de la statue de Louis XIV sur la Place des Victoires à Paris et les accusations d'idolâtrie faites au roi, François Lemée publie en 1688 le Traité des statues, première histoire française de la sculpture.
Cette histoire de la sculpture ne traite pas de la question des modèles antiques à imiter par les modernes mais produit une étude de dimensions globales de l'idolâtrie primitive des premières sociétés humaines à partir de l'observation des pratiques africaines, indiennes, russes et japonaises.
Le livre de Lemée trouva des lecteurs avides chez les critiques de religion du XVIIIe, du Président de Brosses à Ottavien de Guasco ou Quatremère de Quincy, qui tous travaillaient à montrer comment les origines de la sculpture, de la religion et du fétichisme étaient entremêlées.
Les idées de Lemée et ses successeurs français furent aussi adoptées en Allemagne par Herder, Goethe et Kant dans leurs efforts de séparer fétichisme de l'oeuvre d'art du jugement esthétique.
Le présent ouvrage montre comment une série de textes sur les origines de la sculpture a transformé l'approche théologique de l'idolâtrie en une étude anthropologique, esthétique et psychologique du fétichisme.

Auteurs :

Traducteur Après des études en histoire de l'art (Ecole du Louvre), philosophie et philologie classique (Université de Leyde), Caroline van Eck a reçu son doctorat cum laude à l'Université d'Amsterdam, Faculté de Philosophie. Elle a enseigné l'esthétique et l'histoire de l'art et de l'architecture à Amsterdam, Gand, Yale et Groningue ; en 2006, elle a été nommée à la chaire d'histoire et théorie des arts visuels avant 1800 de Leyde. De 2006 à 2011, elle a dirigé le programme de recherche "Art, Agency and Living Presence", avec le soutien de la Fondation Néerlandaise de Recherche Scientifique (NWO) ; depuis 2011 elle est directrice du programme NWO "From Idols to Museum Pieces : Alternative Histories of Sculpture 1660-1815". Elle est actuellement chercheur invitée à l'INHA. Ses domaines de recherches portent sur les relations entre les arts, la rhétorique et l'anthropologie ainsi que sur la théorie architecturale de la Renaissance jusqu'au XIXe siècle. Voici sa bibliographie sélective : Classical Rhetoric and the Arts in Early Modern Europe, Cambridge : Cambridge University Press 2007 ; Inigo Jones Reconstructs Stonehenge : Architectural History between Memory and Narration, Amsterdam : Architectura & Natura Press 2009 ; "1990-2010 : Vingt ans d'historiographie néerlandaise", Perspective 2010-11/4 : Les Pays-Bas, pp 671-687 ; "Note from the Field : Anthropomorphism", Art Bulletin volume XCIV/1 (2012), pp 16-18 ; Enargeia ou fétichisme : Le rejet de l'image vivante dans les discours sur l'art des années 1750, in : C Michel et J Lichtenstein, De la Quête des règles au discours sur les fins : Les mutations des discours sur l'art en France dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, Rome : Académie de France à Rome, 2012 ; "Aby Warburg's Mnemosyne and the Life of Art", in U Fleckner, I Wenderholm and H Ziegler (eds), Bildmagie (Hamburg : Warburghaus 2012).


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Sculpture.
Reliure : Broché
Nbr de pages : 101
Dimension : 12.6 x 21 x 0.9 cm
Poids : 158 gr
ISBN 10 : 2735116166
ISBN 13 : 9782735116164
12,00 €
Sur commande , expédition à 0.01€ sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur François Lemée et la statue de Louis XIV. Les origines des théories ethnologiques du fétichisme - Maison des Sciences de l'Homme - Passerelles

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis
Dernières parutions dans Passerelles, Peindre contre le crime
12,00 €
Dernières parutions dans Passerelles, Loin de Moscou. Gérard Singer et l'art engagé
12,00 €
Dernières parutions dans Passerelles, La réalité en partage. Pour une histoire des relations artistiques entre l'Est et l'Ouest en Europe pendant la guerre froide
12,00 €
Dernières parutions dans Passerelles, Les Reines de Perse aux pieds d'Alexandre de Charles Le Brun. Tableau-manifeste de l'art français du XVIIe siècle
12,00 €
Dernières parutions dans Passerelles, A l'oeuvre. La théologie de l'image de Caspar David Friedrich
15,00 €
Dernières parutions dans Passerelles, France ou Allemagne ? Un livre inédit de Le Corbusier
12,00 €
Dernières parutions sur Sculpture, Nicolas Chénard
30,00 €
Dernières parutions sur Sculpture, Poétique des cubes
24,00 €
Dernières parutions sur Sculpture, Boîtes / Boxes
9,00 €
Dernières parutions sur Sculpture, Revoir la commande
30,00 €
Dernières parutions sur Sculpture, Le corps et l'âme. Album de l'exposition
8,00 €
Dernières parutions sur Sculpture, Sculpture de la renaissance italienne
9,00 €