Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

L'Institut de l'environnement : une école décloisonnée
Urbanisme, architecture, design, communication

L'Institut de l'environnement : une école décloisonnée - b42 - 9782917855744 -
L'Institut de l'environnement : une école décloisonnée 

Auteur : 

Editeur : B42

Date parution :

En 1968, la Hochschule fu?r Gestaltung d'Ulm, école allemande que l'on présente comme la principale héritière du Bauhaus, est menacée de fermeture. L'idée de son possible transfert à Paris émerge alors sous le nom d'« Institut de l'environnement ». Un bâtiment, élaboré par Robert Joly avec la complicité de Jean Prouvé, est inauguré un an plus tard, rue Érasme, sur le terrain de l'École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD).

Voulue par André Malraux, cette nouvelle institution aux allures de laboratoire pédagogique revendique une orientation pluridisciplinaire totalement singulière dans le paysage français. Des praticiens d'horizons différents y évoluent : accompagnés par un « collège d'enseignantschercheurs », de jeunes urbanistes, architectes, designers industriels, spécialistes en communication visuelle et théoriciens en sciences humaines apprennent à collaborer dans la perspective d'améliorer l'aménagement du cadre de vie. Deux promotions de quatre-vingts « stagiaires », dont l'artiste Daniel Dezeuze et le collectif de graphistes Grapus font partie, garderont un souvenir ému de cette aventure.

L'école fut démantelée dès l'été 1971, reconfiguré en un centre de recherche spécialisé, cloisonné et le bâtiment Érasme fut finalement récupéré par l'ENSAD en 1975 et détruit au début des années 1990, malgré un projet de réhabilitation esquissé par Roger Tallon. Fruit d'une longue enquête, nourri par des documents d'archives inédits ainsi que par de nombreux témoignages d'anciens acteurs de l'Institut de l'environnement, l'ouvrage de Tony Côme propose de revenir en détail sur l'histoire de cette expérience institutionnelle exceptionnelle, mais à présent oubliée.

 

« L'institut de l'environnement , c'est un peu l'abbaye de Thélème, le lieu idéal des études, sauf que nous, on l'a eu pour de vrai. C'était un pur rêve éveillé. Ce n'était pas seulement un rêve : on a agi pour cela » . François Miehe, membre fondateur du collectif Grapus, entretien.

 


Auteurs :

Préfacier Auteur Tony Côme est agrégé d'arts appliqués et docteur en histoire de l'art. Il enseigne l'histoire de l'architecture et du design à l'Ecole européenne supérieure d'art de Bretagne (Rennes). Il a cofondé la revue Strabic (2011), participé au comité de rédaction de L'Architecture d'Aujourd'hui (2010-2014) et publié plusieurs essais portant sur les relations entre architectes, designers industriels et designers graphiques. Aux éditions B42, il a déjà contribué à la publication le monde comme projet d'Otl Aicher (2(315) et codirigé avec Juliette Pollet L'Idée de confort, une anthologie (coédition Cnap, 2016).


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Essais.

Descriptif : 

Préface :
Jean-Louis VIOLEAU
Reliure :
Broché
Nbr de pages :
208
Dimension :
23 x 16 cm
ISBN 10 :
2917855746
ISBN 13 :
9782917855744
24,00 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur L'Institut de l'environnement : une école décloisonnée - b42 -

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis