Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Je ne songe qu'à vivre. Carnets de voyage 1923-1933
Carnets de voyage 1923-1933

Je ne songe qu'à vivre. Carnets de voyage 1923-1933 - Flammarion - 9782081289970 -
Je ne songe qu'à vivre. Carnets de voyage 1923-1933 

Auteur : 

Editeur : Flammarion

Collection : L'esprit voyageur

Date parution :

Avant d'être torturé puis fusillé par les Allemands en 1941 et de devenir un héros, un résistant « qui croyait au ciel » célébré dans le poème d'Aragon, Honoré d'Estienne d'Orves, officier de marine, fut un amoureux fou de mer et de littérature.
Cousin de Saint-Exupéry qu'il encouragera à publier son premier roman Courrier Sud et de Louise de Vilmorin, romancière et épouse de Malraux, Estienne d'Orves s'embarque dès 1925 à bord des prestigieux croiseurs de la marine française pour deux tours du monde.
De Toulon à Port Saïd en passant par Hong Kong, Shanghaï, Le Caire ou Djibouti, il va sillonner les océans du globe, découvrir le monde et rédiger plusieurs journaux de bord.
Écrits au crayon sur de petits carnets, ces textes au style vif et imagé sont restés jusqu'ici inédits, presque secrets.
Sa veuve les avait enfermés au fond d'une valise après la mort de son jeune époux en 1941 et les gardait comme autant de reliques précieuses qu'elle n'autorisait personne, pas même ses enfants, à consulter.
Aujourd'hui, les derniers descendants d'Honoré d'Estienne d'Orves ont accepté de publier ces carnets de voyages présentés et annotés par Etienne de Montéty, rédacteur en chef du Figaro littéraire et biographe d'Honoré d'Estienne d'Orves

Auteurs :

Commentateur (texte) Honoré d'Estienne d'Orves (1901-1941), officier de la marine nationale, choisit de rejoindre le Général de Gaulle dès 1940 ; il s'engage dans la Résistance, et tente de monter le premier réseau d'espionnage dans la France occupée. Dénoncé, il sera arrêté et torturé par les Allemands, puis fusillé en août 1941. Il deviendra un héros de la Résistance célébré par Aragon dans le poème « La rose et le réséda ».

Ces carnets dévoilent une nouvelle facette de la personnalité de ce personnage charismatique, héros de la France libre. Ce résistant qui choisit la mort au nom d'un idéal était un homme gai, curieux et amoureux de la vie. Un texte totalement inédit présenté et soutenu par Etienne de Montéty (directeur du Figaro littéraire), une personnalité reconnue du monde des lettres.
En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Récits de voyages-explorateurs.

Descriptif : 

Reliure :
Broché
Nbr de pages :
316
Dimension :
14.5 x 19.8 x 1.8 cm
Poids :
412 gr
ISBN 10 :
2081289970
ISBN 13 :
9782081289970
21,00 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur Je ne songe qu'à vivre. Carnets de voyage 1923-1933 - Flammarion - L'esprit voyageur

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis