Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

La cause des chiens. Volume 1
Volume 1

La cause des chiens. Volume 1 - Les petites vagues Editions - 9782359650334 -
La cause des chiens. Volume 1 
Livre Epuisé, voir article similaire
Mon chien est heureux
Année : 01/2009 0

Auteur : 

Editeur : LES PETITES VAGUES EDITIONS

Collection : ANImots

Date parution :

Je vais tenter dans ce livre de faire admettre qu’une cohabitation harmonieuse est possible entre les humains et les chiens et donner des conseils pour y arriver.
J’ai le souci d’expliquer à quel point certaines idées reçues modifient notre regard et altèrent le plaisir que nous pourrions avoir dans nos interactions avec notre si précieux ami.
Ainsi, je compte démontrer que : Un chien agressif n’est pas forcément un « dominant » : l’usage de la force n’assure en rien le respect.
Ce n’est pas parce qu’un individu a besoin de théâtraliser (en surjouant) ses comportements, ses postures, ses mimiques, qu’il a le tempérament d’un leader.
Un chien reconnu comme le « dominant » n’est pas agressif : il n’en a pas besoin.
Lorsqu’un individu est identifié par son groupe comme le meneur, il ne lui est pas nécessaire d’être agressif car si son statut n’est pas remis en cause par ses pairs, il lui est inutile d’avoir recours à la violence.
Ainsi, plus un chien est agressif, moins il est dominant : son excitation mal canalisée est plutôt le reflet d’un manque de confiance en lui que d’une réelle supériorité sur autrui.
Ce n’est pas parce qu’un chien est décrit comme « dominé » ou peureux qu’il ne mordra pas, au contraire, puisqu’à la base de tout comportement violent, il y a un sentiment de peur.
S’il manque de confiance en lui, s’il se
sent incapable d’assurer une fonction que ses maîtres lui ont attribuée par inadvertance, alors il peut montrer de l’agressivité parce qu’il n’est pas capable d’assumer son rang.
L‘agressivité sert à préserver l’individu, elle n’est pathologique qu’à de rares exceptions.

Un chien qui a mordu ne recommencera pas obligatoirement.
Un chien qui mord ou a mordu a ses motivations.
Chercher à les comprendre évitera qu’elles ne se reproduisent.

Un comportement est une réponse.
Un chien n’est donc ni « dominant » ni « dominé » de manière permanente, mais seulement en fonction d’un contexte.
Les relations entre les hommes et les chiens ne se limitent pas à l’étiquette « être le chef » ou « se faire obéir » pour obtenir le respect de son animal.
Tout n’est pas qu’obéissance dans notre relation avec nos chiens, le lecteur en prendra conscience à la lecture de la cause que je défends : celle des chiens.

Auteurs :

Mon métier de spécialiste des relations et de la communication entre l’Homme et le Chien consiste à combiner mes connaissances du comportement du chien de compagnie et de
la psychologie humaine pour aider les propriétaires à solutionner des problèmes qu’ils rencontrent dans leur cohabitation avec leurs compagnons à quatre pattes. Dans ce livre, je cherche à sensibiliser les lecteurs à la réalité canine, c’est-à-dire à la façon qu’a le chien de percevoir son environnement, de traiter les informations qui lui parviennent et de s’y ajuster par un comportement adaptatif, compte tenu de la situation dans lequel il se trouve. Quand il s’agit d’êtres vivants, les spécialistes savent que rien n’est jamais acquis, que l’on ne peut pas résumer une espèce en quelques idées ou recettes toutes faites. Tenter de coucher sur papier des théories ne peut se faire qu’en tenant compte de la réalité d’une pratique quotidienne, d’une cohabitation étroite entre l’animal et l’homme et d’une adaptation aux tempéraments de chacun. Ce qui est valable pour l’un n’est pas forcément juste pour un autre individu. C’est pourquoi, ne vous étonnez pas d’entendre des conseils différents par les professionnels que vous pourriez consulter car ils ont peut-être expérimenté la réussite de leurs théories sur certains individus. Il n’est pas évident de donner des lois générales car les chiens sont tous uniques et ce qui fonctionne pour l’un, peut échouer pour les autres. Voici l’état de mes expériences, en 2010, après 10 années de pratique : des centaines d’entretiens avec des propriétaires de chiens, pour les aider à régler les problèmes qu’ils rencontraient avec leurs chiens, les leçons d’éducation/dressage que je dirigeais depuis 2001, qui ont d’ailleurs donné lieu à l’écriture du livre « J’éduque mon chien moi-même » avec Martine Bohy, que j’ai formée au métier
d’éducatrice, dispense de la formation au métier de spécialiste des relations et de la communication entre les Hommes et les Chiens, collaborations avec divers médias (journaux : Dernières Nouvelles d’Alsace, Santé Pratique Animaux, Atout Chien, Femina Alsace, Passionnément Chien, Le Fil du Temps, […], Télévisions : Canal+, France 3 Alsace, Station de radio : Radio Bleu Alsace, RTL, Europe 1) et associations (Chiens d’Aujourd’hui et de Demain, Anecah Handi Chiens, Landseer Mon Ami, les Amis d’Al…),
participations aux colloques scientifiques et professionnels, et bien sûr, lectures des études et ouvrages scientifiques relatifs à l’étude des êtres vivants, qui nous apprennent chaque année davantage de choses sur nos meilleurs amis.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Chien.
Reliure : Broché
Nbr de pages : 222
Dimension : 15 x 21 x 1.3 cm
Poids : 500 gr
ISBN 10 : 2359650335
ISBN 13 : 9782359650334
18,00 €
Epuisé , cet ouvrage n'est plus commercialisé par l'éditeur (en savoir plus)

Voir article similaire

Nouvelle édition Mon chien est heureux
21,90 €

Avis clients sur La cause des chiens. Volume 1 - Les petites vagues Editions - ANImots

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis