Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

La psychose ordinaire
La forclusion du Nom-du-Père dans le dernier enseignement de Lacan

La psychose ordinaire - presses universitaires de rennes - 9782753543560 -
La psychose ordinaire 

Auteur : 

Editeur : Presses Universitaires De Rennes

Collection : Clinique psychanalytique et psychopathologie

Date parution :  (1ère édition)

Ce livre propose d'examiner l'incidence du dernier enseignement de Lacan sur la forclusion du Nom-du-Père.
Avec ce concept, Lacan signale en 1958 " le défaut qui donne à la psychose sa condition essentielle, avec la structure qui la sépare de la névrose ".
Or, à cette période, pour Lacan le Nom-du-Père désignait l'Autre de la loi, il était l'Autre de l'Autre.
Dans le dernier enseignement le statut de l'Autre change, il devient barré et avec lui le Nom-du-Père, comme support de la loi, est mis en question.
Il se pluralise, il devient substituable dans sa fonction qui n'est autre que celle de nommer à.
On passe ainsi à l'au-delà de l'OEdipe et le Nom-du-Père est réduit à une fonction de nomination du réel.
Il n'est qu'un sinthome qui lie le réel, le symbolique et l'imaginaire.
Par conséquent, la notion de forclusion se déplace aussi.
D'un côté, la forclusion généralisée -forclusion structuraledésigne le trou auquel tout un chacun est confronté, de l'autre la forclusion restreinte -forclusion psychotiquedésigne soit le dénouage du noeud borroméen, soit un nouage qui n'est pas borroméen.
Le fait que le Nom-du-Père peut être substitué dans sa fonction a eu des conséquences cliniques.
Les versions non standard du Nom-du-Père amènent plusieurs sujets psychotiques à se soutenir dans le monde sans l'appui classique du Nom-du-Père et sans présenter de troubles manifestes.
La psychose ordinaire -l'entité clinique qui ne présente pas de phénomènes psychotiques indubitables mais qui n'a rien de névrotique non plus- en constitue la conséquence clinique majeure.

Auteurs :

Préfacier Théodosia Avdelidi est psychanalyste, membre de la NLS et de l'AMP. Ce livre est issu d'une thèse de doctorat en psychanalyse, soutenue à l'université de Paris 8.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Lacan.

Descriptif : 

Préface :
Sophie MARRET-MALEVAL
Reliure :
Broché
Dimension :
9.45 x 6.10 x 2.50
ISBN 10 :
2753543569
ISBN 13 :
9782753543560
20,00 €
Sur commande
Expédié sous 8 à 14 jours (en savoir+)

Avis clients sur La psychose ordinaire - presses universitaires de rennes - Clinique psychanalytique et psychopathologie

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Sommaire


Préface de Sophie Marret-Maleval

De la forclusion du Nom-du-Père au noeud borroméen

  • L'accident du symbolique et le défaut de la psychose
  • Forclusion restreinte - forclusion généralisée
  • La causalité de la psychose
  • Le Nom-du-Père
  • Au-delà de l'?'dipe
  • Le noeud borroméen

La psychose ordinaire

  • Avant la psychose ordinaire
  • Trois conversations sur la psychose ordinaire et une quatrième
  • Psychose ordinaire et mélancolie
  • Types de psychose ordinaire
  • L'incidence du dernier enseignement de Lacan sur la forclusion du Nom-du-Père