Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

La sécularisation de la répudiation. Ou l'avènement de la rupture unilatérale et discrétionnaire en droit français
Ou l'avènement de la rupture unilatérale et discrétionnaire en droit français

La sécularisation de la répudiation. Ou l'avènement de la rupture unilatérale et discrétionnaire en droit français - Cerf - 9782204098847 -
La sécularisation de la répudiation. Ou l'avènement de la rupture unilatérale et discrétionnaire en droit français 

Auteur : 

Editeur : Cerf

Collection : Cerf-Patrimoines

Date parution :

Fille, femme, mère ou épouse, la femme musulmane intrigue et représente un sujet de perpétuel questionnement.
Le s amalgames et les a priori sont nombreux en ce qui la concerne, et par voie de conséquence, l'appréciation de l'islam s'effectue souvent par ce seul prisme.
S'intéresser à la répudiation musulmane, c' est s'intéresser à la femme musulmane et à l'islam au sein du couple.
D'origine essentiellement religieuse, la répudiation est la rupture unilatérale et discrétionnaire du mariage décidée par l'époux.
En droit musulman, elle permet au mari de mettre un terme à la relation maritale sans avoir à se justifier.
En France, cette institution est critiquée et même rejetée tant elle paraît étrangère à la civilisation européenne.
Pourtant, à y regarder de plus près, la rupture unilatérale et discrétionnaire du couple existe également en droit français avec le divorce pour altération définitive du lien conjugal ou la rupture unilatérale s'agissant du PACS et du concubinage.
A lors que la répudiation ne peut être mise en oeuvre que par l'homme, les ruptures unilatérales résultant du droit français peuvent être décidées par l'homme ou la femme.
Toutefois, fondamentalement, l es effets sont les mêmes : l'un décide, l'autre subit.
Refuser de reconnaître l'existence de modes de ruptures unilatéraux et discrétionnaires, c'est faire preuve de cécité.
Sou s couvert de liberté individuelle, nombre de conjoints, de partenaires e t de concubins sont " répudiés " par la volonté d'un seul.
Dans ce cas, et comparativement, pourquoi les répudiations musulman es sont-elles si décriées ?
Peut-on avoir une position critique à l'égard de la répudiation musulmane lorsqu'il existe au sein même de son dispositif législatif des modes de ruptures ayant une très for te filiation avec la répudiation musulmane ?

Auteurs :

PréfacierAbla Koumdadji est chargée d'enseignement à l'université de Lille 2. Titulaire d'un doctorat en droit privé en 2010, elle est l'auteur de divers travaux sur le couple et l'enfant. Elle travaille actuellement sur la problématique des violences conjugales. Elle est également avocate au barreau de Lille.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Couple et divorce.

Descriptif : 

Préface :
Xavier LABBéE,
Reliure :
Broché
Nbr de pages :
391
Dimension :
15 x 23 x 2.1 cm
Poids :
560 gr
ISBN 10 :
2204098841
ISBN 13 :
9782204098847
34,00 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur La sécularisation de la répudiation. Ou l'avènement de la rupture unilatérale et discrétionnaire en droit français - Cerf - Cerf-Patrimoines

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis