Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Le cinéma, une douce thérapie. De soi à l'écran, de l'écran à soi
De soi à l'écran, de l'écran à soi

Le cinéma, une douce thérapie. De soi à l'écran, de l'écran à soi - Chronique Sociale - 9782367171104 -
Le cinéma, une douce thérapie. De soi à l'écran, de l'écran à soi  

Auteur : 

Editeur :  CHRONIQUE SOCIALE

Collection :  Comprendre les personnes

Date parution :

L’amour du cinéma de l’auteur remonte à sa prime enfance.
A soixante ans, il ai voulu rendre au grand écran ce qu’il lui avait apporté tout au long de sa vie.
Le cinéma est puissant et moteur.
Les images touchent massivement, elles ont chargées d’affects, elles illuminent notre espace intérieur et changent notre façon de voir le monde.
Le cinéma met en mouvement, il suscite l’émotion, il nourrit nos perceptions, il sublime l’existence.
Le cinéma peut être thérapeutique pour certain.
Ce livre raconte dans quelle mesure plusieurs films ont aidé l’auteur à traverser des zones de turbulences à 6, 12, 20 et 45 ans.
Après un bref récit de vie filmique, il évoque les relations privilégiées entre le cinéma, la psychanalyse et la Gestalt-thérapie, une approche fondée sur les phénomènes qui surgissent à la frontière-contact entre soi et le monde.
Le visionnement de films réinjecte du mouvement dans une vie partiellement figée sur des figures récurrentes, inachevées, entraves multiples à la fluidité d’être.
Le cinéma rétablit le contact avec notre capacité à assembler des bouts d’existence pour lui redonner un sens nouveau.
Le film monté laisse entrevoir une continuité plus harmonieuse que le déroulement du quotidien.
L’envie apparaît d’un autre scénario existentiel.
A chacun bien sûr son histoire personnelle et sa façon singulière de regarder un film.
Mais pour élargir le champ de vision et affirmer le potentiel thérapeutique du cinéma, l’auteur a testé un dispositif inédit : enchaîner séance de cinéma et travail psychologique avec un thérapeute.
Quelques séances sont détaillées avec leur apport immédiat.
Il propose également une grille de lecture (facultative) pour identifier les retombées d’un film à court et à long terme.
Ces questionnaires d’avant, pendant et après projection ne constituent ni une méthode de visionnement, ni une grille d’analyse, ils soutiennent essentiellement le récit de notre expérience du film et posent les jalons d’une réflexion profonde une fois dissipée l’excitation de la séance.
La deuxième partie de cet ouvrage est consacrée à la mise en perspective d’une bonne trentaine de films sélectionnés pour leur pouvoir clarificateur d’une situation de vie, leur force mobilisatrice, leur représentation d’un trouble mental.
L’optimisme a été le critère principal de sélection des films qui enrichissent la vision du monde.
L’ouvrage esquisse encore une toile à venir, celle d’une thérapie de groupe, basée sur le cinéma, que l’auteur espère amorcer avec les lecteurs de Cinéthérapie.

Auteurs :

Patrice Gilly intervient auprès de professionnels chargés de l’accompagnement de personnes, notamment en difficulté sociale.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Art-thérapie.
Reliure : Broché
Nbr de pages : 143
Dimension : 15 x 22 x 0.9 cm
Poids : 208 gr
ISBN 10 : 2367171106
ISBN 13 : 9782367171104
14,00 €
Sur commande , expédition sous 8 à 14 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Le cinéma, une douce thérapie. De soi à l'écran, de l'écran à soi - Chronique Sociale - Comprendre les personnes

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis