Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Le dernier carnaval. Goya, Sade et le monde à l'envers
Goya, Sade et le monde à l'envers

Le dernier carnaval. Goya, Sade et le monde à l'envers - Hazan - 9782754108256 -
Le dernier carnaval. Goya, Sade et le monde à l'envers 

Auteur : 

Editeur : Hazan

Collection : Bibliothèque Hazan

Date parution :

Le point de départ de cet ouvrage a été une découverte apparemment mineure : la date de la mise en vente par Goya de sa série des Caprices (le 6 février 1799) coïncide avec le mercredi des Cendres, jour de clôture du "dernier carnaval du siècle".
A partir de ce fait, les auteurs se proposent de reconstituer les enjeux du passage du XVIIIe au XIXe siècle.
Ce tournant, essentiel pour la compréhension du monde moderne, se situe quelque part entre la Révolution française et l'année 1800.
Carnaval (renversement périodique et symbolique du monde) et révolution (violent renversement factuel) se correspondent et dialoguent.
Ce livre analyse l'imaginaire d'une révolution au croisement de l'histoire et de la fiction.
II invite à une incursion dans l'iconographie, l'anthropologie et la philosophie du "monde à l'envers", en traitant de façon analytique l'oeuvre de Goya et celle de Sade.
Enfin, il aborde la naissance de la modernité comme un dernier écho de ce qui avait constitué, sous la forme de la Grande Fête, le rite célébrant le renouveau du temps.
Etape des plus difficile, mais aussi des plus significative, l'apparition de l'imaginaire moderne autour de 1800 se lit comme un ultime sursaut carnavalesque dans la culture occidentale.
Ecrit initialement en français, cet ouvrage provocateur est devenu, après sa publication en anglais en 1999, un véritable classique des études goyesques.
II a été traduit en plusieurs langues (espagnol, allemand, italien, japonais et roumain) et s'offre ici pour la première fois au lecteur dans sa langue originelle, dans une version revue et actualisée.

Auteurs :

Victor I. Stoichita est professeur ordinaire à l'université de Fribourg. Professeur invité dans plusieurs universités, centres de recherche et musées, il mène une carrière scientifique internationale de haut niveau, récompensée par de nombreux prix, parmi lesquels un doctorat honoris causa de l'université catholique de Louvain. En 2009, il a été commissaire de l'exposition "La Sombra" ("L'Ombre") au musée Thyssen-Bornemisza de Madrid. Ses nombreux ouvrages ont été traduits en plusieurs langues et se sont imposés comme des références majeures sur l'histoire de la représentation en Occident. II a surtout contribué à ouvrir l'histoire de l'art à une anthropologie historique des images, ainsi qu'à une archéologie de la modernité artistique et des cultures visuelles actuelles, grâce à des enquêtes iconologiques nourries d'une érudition et d'une réflexion herméneutique des plus novatrices. Anna-Maria Coderch est historienne de l'art et traductrice. Elle a enseigné pendant plusieurs années à l'université de Gérone (Espagne) et au collège Descartes de Fribourg (Suisse).

Le point de départ de ce livre a été une découverte apparemment mineure : la date bien connue de la mise en vente par Goya de la série des Caprices (le 6 février 1799) coïncide avec le Mercredi des Cendres, jour de clôture du « Dernier Carnaval du Siècle ». À partir de ce fait, l'auteur propose une reconstitution des enjeux du passage du XVIIIe au XIXe siècle. Ce tournant, essentiel pour la compréhension du monde moderne, n'a pas de date précise mais se situe quelque part entre la grande Révolution de 1789 et l'année 1800. Carnaval (renversement périodique et symbolique du Monde) et Révolution (violent renversement factuel) se correspondent et dialoguent. Ce livre analyse l'imaginaire d'une révolution au croisement de l'histoire et de la fiction. Il offre une incursion dans l'iconographie, l'anthropologie et la philosophie du « monde à l'envers », en traitant de façon analytique l'œuvre de Goya et celle de Sade. Enfin, il aborde la naissance de la modernité comme dernier écho de ce qui avait constitué, sous la forme de la Grande Fête, l'ancien rite du renouveau du temps qui arrive alors – autour de 1800, donc – à l'une de ses étapes les plus difficiles, mais aussi les plus significatives : l'apparition de l'imaginaire moderne en tant que dernier sursaut carnavalesque dans la culture occidentale.-Le Dernier Carnaval, écrit en français mais encore jamais publié dans cette langue, est déjà paru en anglais, espagnol, allemand, italien, japonais et roumain. --La présente édition est revue et actualisée.-Un brillant essai sur l'évolution de l'imaginaire et des mentalités au tournant du xixe siècle.-Une lecture inédite de l'œuvre de Goya.
En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Ecrits sur l'art.

Descriptif : 

Reliure :
Broché
Nbr de pages :
439
Dimension :
14.3 x 21 x 2.5 cm
Poids :
624 gr
ISBN 10 :
2754108254
ISBN 13 :
9782754108256
29,00 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur Le dernier carnaval. Goya, Sade et le monde à l'envers - Hazan - Bibliothèque Hazan

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis