Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Le dictionnaire professionnel du BTP

Le dictionnaire professionnel du BTP - eyrolles - 9782212132373 -
Le dictionnaire professionnel du BTP 
Voir la nouvelle édition
Le dictionnaire professionnel du BTP
Année : 04/2011 (3ème édition)

Auteur : 

Editeur : Eyrolles

Date parution :  (3ème édition)

Le vocabulaire de référence de tous les professionnels de la construction

De l'abaisseur de tension à la ZUP en passant par les douze grands types de fenêtre et leurs schémas, la niche d'arrachement ou encore la tonne équivalent pétrole, ce dictionnaire recense tous les termes utilisés par les professionnels de la construction, qu'ils soient sur les chantiers ou dans les bureaux, techniciens ou urbanistes, artisans ou étudiants, entrepreneurs ou architectes.

Rigoureusement conforme aux règles lexicographiques, il donne de chaque terme une définition précise où le thème, le sens et les usages sont exposés clairement.
Pour que l'ouvrage renseigne efficacement tous les lecteurs quels qu'ils soient et d'où qu'ils viennent, termes courants et définitions générales sont à leur place parmi les quelque 11000 définitions illustrées de près d'un millier de schémas.

La précision et la concision des définitions autant que la clarté des schémas font de ce livre compact un outil universel pour les entreprises, les administrations, les bureaux d'études ou de contrôle mais aussi les artisans, les techniciens, les architectes et les ingénieurs.

Les auteurs enseignent le génie civil à l'IUT de Nancy-Brabois (université Henri-Poincaré). Ancien professeur de lycée, formateur, Jean-Paul Roy est professeur agrégé de génie civil ; il enseigne notamment la science des matériaux et les structures en béton à l'École supérieure d'ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) de Metz ainsi qu'en master de génie civil à Nancy.
Ingénieur INSA, spécialiste de géosciences, Jean-Luc Blin-Lacroix est maître de conférences et vice-président de son université, en charge du patrimoine immobilier; il est aussi directeur du projet de campus lorrain pour le Pôle régional d'enseignement supérieur

Auteurs :

Les auteurs enseignent le génie civil à l'IUT de Nancy-Brabois (université Henri-Poincaré). Ancien professeur de lycée, formateur, Jean-Paul Roy est professeur agrégé de génie civil ; il enseigne notamment la science des matériaux et les structures en béton à l'Ecole supérieure d'ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) de Metz ainsi qu'en master de génie civil à Nancy. Ingénieur INSA, spécialiste de géosciences, Jean-Luc Blin-Lacroix est maître de conférences et vice-président de son université, en charge du patrimoine immobilier; il est aussi directeur du projet de campus lorrain pour le Pôle régional d'enseignement supérieur (PRÉS) de l'université de Lorraine.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Bâtiment.

Descriptif : 

Reliure :
Broché
Nbr de pages :
827
Dimension :
13cm x 18cm x 4,5cm
Poids :
830 gr
ISBN 10 :
2212132379
ISBN 13 :
9782212132373
36,50 €
Epuisé
Cet ouvrage n'est plus commercialisé
par l'éditeur
 (en savoir+)

Acheter la nouvelle édition

Avis clients sur Le dictionnaire professionnel du BTP - eyrolles -

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Sommaire

Avant-propos
Enseignants dans le département Génie civil d'un IUT, au contact de nombreux profes­sionnels du BTP, nous avons toujours ressenti la nécessité d'harmoniser le vocabulaire de la construction et de préciser son emploi dans les domaines particuliers et très diver­sifiés de ce secteur.
Les Éditions Eyrolles nous ont permis d'accéder à ce souhait et de concevoir ce Dictionnaire professionnel du BT? destiné à une large audience. Nous nous sommes appliqués à prendre en compte les textes en vigueur, à intégrer les techniques nouvelles et nous avons tenté de donner à ce dictionnaire une dimension à la fois technique et scientifique.
Notre objectif est l'information professionnelle dont ont besoin tous les acteurs du BTP comme tous ceux qui les côtoient : dans les agences d'architecture, les bureaux d'études, les laboratoires, les diverses entreprises, les organisations et les services publics. Ils peuvent être techniciens, artisans, ingénieurs, assistants, etc. En tant qu'en­seignants, nous nous sommes naturellement attachés à offrir aux élèves de l'enseigne­ment technique et à ceux qui sont en formation professionnelle, ainsi qu'à tous les étu­diants, un outil de travail de référence.
Nous tenons à remercier nos collègues et les nombreux professionnels qui, dans cette tâche minutieuse et délicate, ont bien voulu nous éclairer par leur compétence et leur expérience. Ils sauront retrouver dans cet ouvrage ce que, les uns et les autres, ils nous ont apporté. Nos remerciements vont aussi à nos épouses respectives ainsi qu'à nos enfants pour la patience dont ils ont fait preuve et Je soutien qu'ils nous ont donné tout au long des trois années qu'a réclamées la rédaction de ce livre.
LES AUTEURS
Avertissement
Entrées principales et secondaires
De nombreuses définitions concernent des associations de mots ou des noms suivis de qualificatifs différents (ex. béton, béton architectonique, béton hydraulique). Les auteurs onl choisi de distinguer deux niveaux d'entrée dans le dictionnaire:
-les entrées principales correspondant chacune à un mot ou à un groupe de mots (par ex. béton),
-les entrées secondaires correspondant à des groupes de mots ayant tous en commun le ou les termes de l'entrée principale rappelée alors simplement par -(ex. pour béton: -architectonique; -hydraulique).
La nature grammaticale n'est donnée que pour les entrées principales et n'est relative qu'au premier mot lorsqu'une entrée en comporte plusieurs.
Lorsque, dans une entrée, des termes sont placés entre parenthèses, cela correspond à une association de mots (locution) commençant normalement par la partie entre paren­thèses. Par ex. « acoustique (correction) »,doit se lire « correction acoustique ». Celte locution a été placée à l'entrée « acoustique » pour faciliter la recherche et la consulta­tion de définitions complémentaires.
Le classement alphabétique des entrées principales ne tient pas compte des traits d'union (-) des mots composés.
Le classement alphabétique des entrées secondaires ne tient pas compte des articles et prépositions.

Méthodologie de consultation
Pour ne pas alourdir l'ouvrage, les associations de plusieurs mots ne sont généralement définies qu'une seule fois. L'entrée proposée n'est pas nécessairement le premier terme mais celui qui a été jugé le plus caractéristique. Ainsi, par exemple, on trouvera la défi­nition de «cône d' Abrams » à « Abrams (cône d') ».
De même lorsqu'un adjectif n'est utilisé essentiellement que comme qualificatif d'un seul mot, sa définition est placée uniquement en entrée secondaire du mot principal ; « architectonique » par exemple n'est défini que dans « béton architectonique ».
Le lecteur qui ne trouverait pas un terme faisant partie d'une expression est invité à cher­cher ce mot par l'intermédiaire d'une entrée correspondant à un autre mot de l'expres­sion. Par exemple, la définition de « contrôle acoustique actif » est donnée en entrée secondaire de « acoustique » à «-actif (contrôle) ».
Mots composés
Le vocabulaire technique contient de très nombreux moIS composés (reliés par un trait d'union) et mots associés (séparés simplement par une espace) sans qu'il existe de règle stricte de distinction entre ces deux possibilités. Parfois les mots composés se sont trans­formés en mot unique (contre-plaqué ou contreplaqué). Les auteurs ont utilisé la forme légale ou normalisée lorsqu'elle existe ou à défaut celle jugée la plus courante dans la documentation et la littérature technique. Dans certains cas, deux formes sont données comme dans l'exemple précédent.

Index thématique
À chaque définition est associé un thème (parfois plusieurs) repéré par une abréviation et précisant le contexte dans laquelle elle est utilisée. Si ces contextes sont trop nom­breux, la définition est affectée de [Div.]. On trouvera ci-dessous la liste des abréviations thématiques employées.
En fin d'ouvrage, un index thématique est proposé avec une sous-c1assiftcation facilitant sa consultation. Cet index pourra être utilisé pour rechercher un terme oublié ou pour compléter ses connaissances dans un domaine donné.

Mots courants
Certains mots courants ou des définitions générales sont rappelés pour faciliter l'utilisa­tion de l'ouvrage par des lecteurs étrangers.




ANCIENNE EDITION

NOUVELLE EDITION