Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Les ressources

Les ressources - publications de l'universite de saint-etienne - 9782862726021 -
Les ressources 

La rupture du Temps des crises (2009) peut non seulement se photographier à l'aide des chiffres mais aussi peut se caractériser comme l'accès soudain à ces totalités, l'accès soudain à ces évaluations, l'urgence de ces évaluations et l'intégration de ces chiffres-là dans un savoir nouveau. Alors, ce savoir nouveau aurait pour objet précisément la totalité de ces chiffres-là. On pourrait l'appeler la pantologie puisqu'il s'agit de totalité ou la pantique ! C'est-à-dire, comment ne pas considérer comme un objet la totalité donnée dans une banque de données de ces chiffres-là ? Et bien entendu nos institutions en seraient complètement transformées. Cela serait intéressant de dire comme pour les boutiques, que nos institutions sont fermées pour cause d'inventaire. C'est-à-dire que la politique serait fermée pour cause d'inventaire, car en effet si nous avions à notre disposition un véritable savoir et une véritable pratique de la totalité de ces chiffres-là, il est hors de doute que toutes les institutions seraient transformées, non seulement le savoir mais nos institutions et la politique elle-même. Je dirais volontiers que les anciennes sciences expliquaient les lois, qu'elles décrivaient les détails et les paysages. Elles intervenaient sur le monde. Et on traçait notre marque ainsi sur le monde. On exploitait le monde. Voilà l'état global des anciennes sciences et des anciennes techniques. Et aujourd'hui, je crois que les nouvelles cherchent non pas à expliquer mais à comprendre. Comprendre signifie précisément cette totalité-là. Cela signifie interpréter les sommes et les relations et non pas simplement intervenir. Cela conduit à entretenir le monde et à le cultiver, et non pas à l'exploiter. Voilà ce qu'on pourrait appeler aujourd'hui de façon presque nouvelle et presque baptismale le nouveau savoir des ressources. Michel Serres, de l'Académie française.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Pédagogie - Orientation - BTS.

Descriptif : 

Reliure :
Broché
Nbr de pages :
356
Dimension :
21.5 x 16.5 x 1.5 cm
Poids :
584 gr
ISBN 10 :
2862726028
ISBN 13 :
9782862726021
26,00 €
En réimpression
Alerte dispo
Cet ouvrage n'est momentanément plus disponible
chez l'éditeur
 (en savoir+)

Voir article similaire

Avis clients sur Les ressources - publications de l'universite de saint-etienne - Les colloques de l'Institut universitaire de France

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Sommaire

L'ANNEE INTERNATIONALE DE LA CHIMIE, PERSPECTIVES EN CHIMIE : DE LA CHIMIE SUPRAMOLECULAIRE A LA CHIMIE ADAPTATIVE
LES FEMMES, UNE RESSOURCE INSUFFISAMMENT (OU MAL) EXPLOITEE ?
ALLOCATION OPTIMALE DE RESSOURCES
LES EFFETS DE L'IMPACT ANTHROPIQUE (CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PECHE) SUR LES RESSOURCES HALIEUTIQUES
SOLUTIONS POUR UN FUTUR DESIRABLE ET SOUTENABLE
LES ENJEUX ALIMENTAIRES DU COMMERCE DES RESSOURCES NATURELLES
RESSOURCES MINERALES : EXPLICATIONS SCIENTIFIQUES ET SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE DE LA PROTOHISTOIRE A AUJOURD'HUI, AVEC UN REGARD PARTICULIER SUR LES METAUX PRECIEUX
METAUX ET SOCIETE, OU POURQUOI NOUS N'EPUISERONS JAMAIS NOS RESSOURCES DE CUIVRE, D'ALUMINIUM ET DE TERRES RARES
BIORESSOURCES ET BIORAFFINERIE DE DEMAIN
EN QUEL SENS LES 'RESSOURCES HUMAINES' PEUVENT-ELLES FAIRE L'OBJET DE STRATEGIES ?