Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Madame d'Arconville

Madame d'Arconville - hermann - 9782705680855 -
Madame d'Arconville 

Auteur : 

Editeur : HERMANN

Collection : Histoire des sciences

Date parution :

Sous le masque de la traduction, souvent, et celui de l'anonymat,toujours, Mme d'Arconville appartient tout à la fois au monde deslettres et à celui des sciences.
Lectrice de Plutarque, Montaigne etPascal, elle aime Rousseau et Voltaire mais déteste les philosophes, ets'adonne à la botanique, à l'anatomie et à la chimie, puis àl'histoire. Enfermée dans son laboratoire ou penchée sur des manuscritsde la Bibliothèque royale, elle n'en fréquente pas moins les cercleslittéraires (Diderot et Sainte-Palaye), politiques (Malesherbes etTurgot), scientifiques (Jussieu ou Macquer) et médicaux (Poulletier dela Salle ou Süe). Tout en traduisant le « Traité d'Ostéologie » deMonro et les « Leçons de chymie » de Shaw (1759), elle mène un longprogramme de recherches originales qu'elle publie (« Essai pour servirà l'histoire de la putréfaction », 1766).
De l'anglais ou de l'italien,elle traduit aussi tous les genres littéraires (éducation, roman,théâtre, poésie...) et publie elle-même des essais de morale, des romanset des biographies, avec un succès tel que ses écrits sont attribués àDiderot et qu'un essai de Frédéric le Grand lui est attribué ! Pourbien marquer sa propriété et l'unité de cette oeuvre éclectique, elle laréédite... sans lever le voile (« Mélanges de littérature, de morale etde physique, 1775-1776 » , 7 vol.).
Qu'est-ce que faire de la science pour une femme de la haute sociétésous Louis XV ? Qu'est-ce qui la pousse à reprendre la plume àquatre-vingts ans sous Bonaparte, après avoir renoncé à publier ?L'éclectisme et l'anonymat fournissent des clés pour mieux comprendrela place de la traduction dans une ambition qui refuse de s'exposerdans l'espace public, les ponts improbables entre une sensibilitéjanséniste, l'expérimentation et l'histoire, ou l'insertion du champscientifique dans la culture des Lumières.

Ce premier ouvrage consacré à Mme d'Arconville entend décrypter lasignification de cette soif de savoir et d'écriture. Il invite àrevisiter « l'ambition féminine du XVIIIe siècle », à la suited'Elisabeth Badinter, et à dépasser la figure traditionnelle dessalonnières pour découvrir des femmes plus discrètes et redécouvrir desoeuvres oubliées qui ont compté en leur temps.

Auteurs :

Patrice Bret, membre honoraire du Centre Alexandre Koyré et secrétaire général du Comité Lavoisier de l'Académie des sciences, est historien des sciences et des techniques. Il travaille notamment sur les correspondances et sur la traduction scientifique et technique au xviiie siècle.

 


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Histoire et philosophie des sciences.
Préface : Elisabeth BADINTER
Reliure : Broché
Nbr de pages : 198
ISBN 10 : 2705680853
ISBN 13 : 9782705680855
25,00 €
Sur commande , expédition sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Madame d'Arconville - hermann - Histoire des sciences

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis