Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Mémoire en aquarelles. Les Hauts-de-Seine

Mémoire en aquarelles. Les Hauts-de-Seine - Hartmann - 9782912344052 -
Mémoire en aquarelles. Les Hauts-de-Seine 

Auteur : 

Editeur : HARTMANN

Date parution :

Le département des Hauts-de-Seine a connu du XVIe au XVIIIe siècle le faste des cours royales.
La région vivait alors au rythme des princes du sang et des grands commis de l'Etat.
Ses châteaux et ses parcs, dont plusieurs furent dessinés par André Le Nôtre, rivalisaient en splendeur avec ceux de Versailles et du Val de Loire.
François 1er y fit bâtir le château de Madrid, chef-d'œuvre de l'architecture de la Renaissance ; la reine Margot s'installa à Issy-lesMoulineaux à la fin de sa vie ; le Grand Dauphin, fils de Louis XIV résidait à Meudon dans la demeure aménagée par Jules Hardouin-Mansart pour le marquis de Louvois.
Le château de Saint-Cloud, agrandi et embelli par Antoine Le Pautre et Jules Hardouin-Mansart fut la résidence de Monsieur, frère de Louis XIV, puis de Marie-Antoinette, de Napoléon 1er et de Napoléon III.
Le domaine de Sceaux, acquis par Colbert, fit agencé par Claude Perrault et décoré par le peintre du roi, Charles Le Brun.
Au XIXe siècle, artistes, écrivains et hommes d'affaires succédèrent à la noblesse.
Balzac s'installa aux Jardies, Rodin à la villa des Brillants et Carpeaux à Courbevoie, avant que ce coin d'Ile-de-France ne soit livré aux industriels et aux promoteurs.
Que reste-t-il aujourd'hui de ces grands domaines ?
Quelques vestiges et quelques demeures qui ont échappé à la ruine et aux démolitions.
Les aquarelles de Christian Bénilan restituent ce paysage de coteaux semé de résidences prestigieuses et les font revivre telles qu elles étaient à l'époque de leurs hôtes illustres.
Elles recomposent un art de vivre disparu et témoignent de l'esprit de cette terre de rencontres que fut par le passé le département des Hauts-de-Seine.

Auteurs :

Christian Bénilan, passionné par l'aquarelle depuis sa coopération en Mauritanie, cet architecte-urbaniste a réalisé plus de 500 aquarelles. Il s'est attaché au département des Hauts-de-Seine lorsqu'il a pris la direction du service départemental de l'architecture, il y a dix ans. Il a contribué au sauvetage du parc d'Alembert à Meudon, de la maison du sculpteur Joseph Bernard à Boulogne. Aujourd'hui, il s'engage avec enthousiasme dans le projet du musée d'art contemporain de 1'lle Saint-Germain et celui de la fondation Pinault, gage du renouveau artistique des Hauts-de-Seine.
Jean-Marc Irollo, professeur d'histoire, chargé de mission au musée du Louvre, l'auteur s'est pris au jeu des aquarelles. Il a parcouru le passé du département des Hauts-de-Seine comme il parcourt l'Europe sur les traces des civilisations disparues. Il s'est plu à retracer pour les amateurs d'art la qualité architecturale et le décor somptueux de ces demeures évanouies, en faisant resurgir leurs propriétaires et les liens qu'ils avaient tissés avec leurs domaines.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Paris - Ile-de-France.
Reliure : Broché
Nbr de pages : 126
Dimension : 24.2 x 22 x 1.2 cm
Poids : 570 gr
ISBN 10 : 2912344050
ISBN 13 : 9782912344052
46,00 €
Sur commande , expédition à 0.01€ sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Mémoire en aquarelles. Les Hauts-de-Seine - Hartmann -

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis