Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Pas de visuel pour  -
 

Auteur : 

Editeur : L'harmattan

Collection : pour comprendre

Date parution :

Le rôle économique de l'Etat est contesté. Depuis l'avènement du capitalisme, il en a toujours été ainsi. Les économistes libéraux,, classiques ou néo-classiques n'ont souvent accordé à l'Etat qu'un rôle de gendarme, réduit au pouvoir de faire respecter les lois fondées sur la propriété privée, l'initiative individuelle, la cohérence et la sécurité nationales.
La naissance de l'URSS apportera une contestation brutale à cet univers idéal et idéel de l'optimalité des forces du marché. Avec la crise de 1929 et l'apport théorique de Keynes, l'Etat a été sollicité dans l'ordre économique, favorisant ainsi l'essor des politiques économiques conjoncturelles et structurelles. Cependant, la récession économique qui a suivi les ' Trente Glorieuses ', aux résultats économiques inégalés, a favorisé l'essor du néo-libéralisme et une nouvelle contestation de l'action économique de l'Etat. L'efficacité économique de ce dernier, son rôle de redistribution ou la pertinence de son intervention ont été remis en cause. On a alors parlé de ' moins d'Etat ' pour ' mieux d'Etat ' dans le meilleur des cas, ou d'un Etat improductif et prédateur dans le pire des cas.
A chaque crise, le rôle de l'Etat est redéfini, en faveur soit d'une réduction, soit d'un renforcement de son action économique. Il n'est pas indépendant du développement particulier de la société dans laquelle il vit. De ce fait, son action change dans le temps et dans l'espace. Nécessaire pour maintenir la cohésion sociale par la production de biens collectifs, l'Etat favorise aussi les effets pervers de la technocratie et de la bureaucratie et la ' privatisation ' de l'intérêt collectif. Il est aussi illusoire d'attendre de lui les solutions aux problèmes économiques quotidiens que de le vouer à l'inactivité. La question n'est donc pas de savoir si l'Etat doit ou non intervenir dans l'ordre économique, mais plutôt de définir son rôle en fonction de la réalité des dysfonctionnements du marché et de l'action publique.

Auteurs :

Jacques FONTANEL, Professeur de sciences économique, est Directeur scientifique de l'Espace Europe à l'Université Pierre Mendès France de Grenoble. Il a publié plusieurs ouvrages et articles sur le rôle de l'Etat, les organisations économiques internationales ou l'économie de la paix et de la défense.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Economie agricole et alimentaire.

Descriptif : 

Reliure :
Broché
Nbr de pages :
165
Dimension :
13 x 21 x 1 cm
Poids :
235 gr
ISBN 10 :
274750526x
ISBN 13 :
9782747505260
14,25 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur - l'harmattan - pour comprendre

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Sommaire

L'HISTOIRE DES FAITS ET DE LA PENSEE ECONOMIQUES AU SECOURS OU AU REFUS DE L'ETAT
La formation de l'Etat et l'évolution de son rôle économique
La théorie économique de l'Etat dans tous ses états
DE L'ETAT NECESSAIRE A L'ETAT CONTESTE DANS L'ECONOMIE DE MARCHE AUJOURD'HUI
Le choix entre les actions économiques individuelles et l'action collective
L'organisation de l'action économique de l'Etat
QUESTIONS ET REPONSES SUR LA COMPLEMENTARITE OU LA SUBSTITUABILITE DES ROLES DE L'ETAT ET DU MARCHE
Les dysfonctionnements du marché rendent nécessaire une intervention collective ou publique
L'Etat, garant de l'intérêt général ou de certains intérêts particuliers
L'arme économique et son application dans l'histoire contemporaine.