Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici

Pour une approche interculturelle en travail social
Théories et pratiques

Pour une approche interculturelle en travail social - presses de l'ehesp - 9782810903559 -
Pour une approche interculturelle en travail social 

Auteur :

Editeur : PRESSES DE L'EHESP

Collection : Politiques et interventions sociales

Date parution :  (2ème édition)

La pratique des travailleurs sociaux auprès des migrants et de leurs enfants les confronte à de nombreux obstacles devant lesquels ils se trouvent souvent très démunis. Pour aider à les surmonter, Margalit Cohen Emerique propose ici un concept et une méthode.   

Le concept d'« approche interculturelle » recouvre trois démarches spécifiques. D'abord, la prise de conscience par le professionnel de son propre cadre de références au moyen d'un processus de décentration qui lui permet de découvrir, corrélativement, le cadre de références de l'Autre. Dernière étape: la négociation-médiation permettant de résoudre les conflits de valeurs inhérents à de nombreuses situations interculturelles.

La méthode des « chocs culturels » ou « incidents critiques» traite la multiplicité et la complexité des facteurs qui interfèrent dans la rencontre interculturelle à visée d'aide et d'accompagnement des migrants en difficultés. De nombreuses situations concrètes (près d'une centaine), commentées et analysées par l'auteur, contribuent à la richesse de cet ouvrage, fruit d'une longue expérience de recherche et de formation.

Margalit Cohen-Emerique a commencé sa carrière comme psychologue clinicienne au ministère de la santé à Jérusalem. Mue par le désir de mieux comprendre sa propre trajectoire migratoire dans deux pays successifs, elle s'est ensuite orientée vers l'étude des relations interculturelles.

Margalit Cohen Emerique a enseigné notamment à l'université de Montréal, à l'université catholique de Milan et à l'École supérieure de travail social (ETSUP) de Paris. Elle a participé récemment en tant qu'expert à une commission du Conseil de l'Europe sur le thèmes Interagir dans la diversité pour la cohésion sociale ».


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la collection Politiques et interventions sociales.
En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Politiques sociales.
 | 
Reliure : Broché
Nbr de pages : 477
Dimension : 16 x 24 cm
ISBN 10 : 2810903557
ISBN 13 : 9782810903559
29,00 €
Sur commande , expédition sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Pour une approche interculturelle en travail social - presses de l'ehesp - Politiques et interventions sociales

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis
TABLE DES MATIÈRES

Préface de Tania Ogay . 9

Introduction . 13

PREMIÈRE PARTIE
L'intervention sociale auprès des migrants et de leurs familles: du constat de ses difficultés à l'approche interculturelle
Section 1
Quelle formation pour les travailleurs sociaux?
Délimitation du champ de recherche et des objectifs de formation

1.
Le travail social avec les populations migrantes: des difficultés aux causes multiples 21

1.
Travail social et migrants avant la politique de regroupement familial .. 21

2.
Travail social et réunification des familles depuis 1975 23

2.1.
L'accompagnement social à l'arrivée . 24

2.2.
Forces et fragilités de la réunification des familles . 25

2.3.
Forces et fragilités du regroupement familial par mariage . 26

2.4.
Les enfants rejoignants . 27

3.
Travail social et publics migrants particulièrement fragilisés . 28

3.1.
L'effondrement du projet migratoire . 28

3.2.
Les familles polygames...... . . 29

3.3.
Les adolescents en difficulté issus de l'immigration 31

3.4.
Les demandeurs d'asile et les réfugiés politiques . 32

4.
Les difficultés de compréhension chez les professionnels . 33

4.1.
La nature des difficultés . 33

4.2.
Les origines des difficultés 35

4.2.1.
La langue 35

4.2.2.
Le manque de préparation au cours de la formation initiale ... 36

4.2.3.
Le manque de recherches en travail social....... .............................•... 36

4.2.4.
Le contexte idéologique et politique .. 37

2.
Comment former les professionnels? De l'apport de connaissances au dévelop­

pement de capacités à la relation et à la communication interculturelles ... 41

1.
Les débuts..................... 42

1.1.
Premiers pas dans une carrière de formatrice à l'intervention sociale auprès
des migrants . 42

1.2.
Constat d'échecs et questionnements subséquents . 43

1.3.
Remaniement de la conception de la formation 45

2.
Nouveau paradigme pour la formation..... 45

3.
Émergence d'un objet de recherche............. . . 47

3.
Les différentes étapes de la découverte du champ notionnel de l'interculturel:
délimitation du champ de recherche et des objectifs de formation. 49

1.
Intérêts et limites de différentes théories pour l'objet de la recherche . 50

1.1.
Des relations entre psychisme et culture . 50

1.2.
Les processus d'acculturation 51

1.3.
Les relations et les perceptions intergroupes en psychologie sociale 53

1.4.
Les processus d'attribution de causes aux conduites 54

1.5.
Les recherches sur les migrations................. 54

1.6.
La communication interculturelle...... 55

1.6.1.
Notions de base de la communication interculturelle 56

1.6.2.
Le cadre de références................ 56

1.6.3.
Choix de ces notions de « cadre de références» et de « bruits» dans la
recherche..... 57

1.7.
Le courant des représentations sociales (RS)................... 58

1.7.1.
Définitions des représentations sociales... 58

1.7.2.
Choix du concept de R5 pour la recherche et la formation... 60

1.8.
Le rôle des valeurs dans la communication........... 61

1.9.
L'école de PaloAlto et les interfaces culturelles 62

2.
L'apport des praticiens...... 63

2.1.
Roy Preiswerk et l'observation d'agents du développement dans les pays du
Tiers Monde 64

2.2.
Le choc culture!..... 65

2.3.
La méthode des chocs culturels... 67

3.
Délimitation du champ d'études et des objectifs de formation 69

3.1
. La recherche... 69

3.2.
La formation 69

Section 2
Surmonter les obstacles à la tolérance et au respect de l'autre
pour élaborer l'approche interculturel/e

4.
La schématisation, la réification et les ambiguïtés des concepts de migrant,
culture, identité et intégration... 73

1.
Émigrants, immigrants, migrants ... 73

2.
Une référence totalisante à la culture . 74

2.1.
Distinguer « culture.' et « culture civilisation» .. 74

2.2.
Éviter une représentation globalisante et figée de la culture . 75

2.3.
Les quatre niveaux de cultures de Preiswerk . 77

2.3.1.
La culture nationale 77

2.3.2.
La culture régionale . 77

2.3.3.
La microculture . 78

2.3.4.
La macroculture . 79

2.4.
L'opposition entre sociétés traditionnelles et sociétés modernes ... 79

3.
La réification et l'instrumentalisation de l'identité .. 80

4.
Les ambiguïtés de la notion d'intégration . 83

5.
Les préjugés, les stéréotypes, la discrimination, le racisme et l'ethnicisation .. 87

1.
Les préjugés et les stéréotypes . 87

1.1.
Leur origine: la catégorisation et la catégorisation sociale . 88

1.2.
La théorie de l'identité sociale de Tajfel.. . . 90

1.3.
Les effets des stéréotypes dans les relations entre groupes ethniques ou
entre établis et intrus . 90

1.3.1
. Les effets pertinents dans la problématique de l'altérité. 90

1.3.2.
L'évolution des préjugés et des stéréotypes 91

1.3.3.
L'effacement des préjugés et des stéréotypes . 91

1.4.
Des préjugés et stéréotypes dans les pratiques sociales et leurs dangers ... 92

1.4.1.
Les préjugés des professionnels . . 92

1.4.2.
Leurs dangers dans l'intervention sociale et éducative . 93

1.4.3.
Les travailleurs sociaux, objets de préjugés.... 94

2.
La discrimination . 95

2.1.
Un bref état des lieux . 95

2.2.
La discrimination indirecte ou systémique. 96

3.
La xénophobie, le racisme et l'antisémitisme . 97

3.1.
Le bouc émissaire . 97

3.2.
Les travailleurs sociaux et le racisme: leurs difficultés à écouter les expé­riences de discrimination . 98

4.
L'ethnicisation........... . . 99

4.1.
Les effets de l'ethnicisation . . 100

4.2.
Peut-on parler d'ethnicisation chez les travailleurs sociaux? . 101

4.3.
Critique de <> . 101

6.
les.eth!,ocentrismes et leurs origines: enculturation, socialisation et profession­nallsahon......................................................... . . 103

1.
L'ethnocentrisme.............................. . . 103

1.1
. Les deux types d'ethnocentrismes cognitifs... _ . 104

1.1.1.
La projection de modèles . 104

1.1.2.
Le transfert de concept. 105

1.2.
La valorisation de l'autre 106

1.2.1.
L'exotisme .. 106

1.2.2.
La minimisation voire la négation des différences.. 107

1.2.3.
Le discours interculturellement correct chez les travailleurs sociaux . 108

1.2.4.
La reconnaissance forcée . 109

1.3.
Semblable et différenL . 110

2.
Pourquoi ces ethnocentrismes? . 110

2.1.
La culture intériorisée 110

2.1.1.
L'analogie de l'iceberg . 110

2.1.2.
La culture intériorisée et ses effets sur la rencontre avec la différence ... 112

2.2.
Les processus d'enculturation et de socialisation . 114

2.2.1.
Quelques définitions . . 114

2.2.2.
L'enculturation et la socialisation, freins à l'ouverture et à la tolérance

à
la diversité culturelle ?........ . 116

2.2.3.
La socialisation dans un écosystème. 118

2.3.
Enculturation, socialisation et tolérance . 120

2.3.1.
L'universalité de toutes les cultures . 120

2.3.2.
Le rôle prépondérant de l'individu . 121

7.
le modèle individualiste du sujet, écran à la compréhension de personnes issues
de sociétés non occidentales .. 123

1.
Les difficultés............................................................... . . 123

2.
Individualisme/holisme: le cadre théorique de la problématique . 125

2.1.
Diversité de la notion de personne...... . . 125

2.2.
L'opposition entre deux notions de personne: individualiste vs holiste . 126

2.2.1.
Le modèle individualiste............ . . 126

2.2.2.
Le modèle «holiste», «communautaire» ou «collectiviste» de la personne 129

2.3.
Les modèles de personne en transition.. . . 131

2.4.
L'intériorisation du modèle d'individu . 133

3.
Les professionnels du social et de l'éducatif et la notion d'individu individualiste 134

3.1.
L'individualisme dans la conscience de soi et sa représentation d'autrui.. 135

3.2.
L'individualisme comme fondement de l'action professionnelle . 135

3.3.
L'individualisme comme théorie implicite pour expliquer les conduites .. 136

3.3.1.
Explication interne ou externe........... . . 136

3.3.2.
Tendance à l'internalisation chez les professionnels du social et effets. 138

3.4.
L'individualisme reflété dans la notion de personnalité, cadre conceptuel
ethnocentrique en psychologie............................ . . 139

4.
Les recherches actuelles sur la personnalité. 142

8.
l'interculturel dans les interactions des professionnels avec les usagers migrants 145

1.
Qu'entend-on par interculturel ?....... .. . 145

1.1.
l'interculturel en tant que champ de recherches . 146

1.2.
l'interculturel, clé d'une coexistence réussie? 146

1.2.1.
L'assimilation...
147
1.2.2.
L'intégration... .. ..
147
1.2.3.
La lutte contre la discrimination
149
1.2.4.
Le multiculturalisme..... ..
. 149
1.2.5.
L'interculturel .
150
2.
Approche épistémologique de l'interculturel
. 151
2.1
. La perspective subjectiviste .
152
2.2.
La perspective interactionniste.
.. .. 152
2.3.
La perspective situationnelle
. 153
2.3.1.
Ses spécificités
.. .. 153
2.3
.2. Les processus psychologiques en jeu dans la perspective situationnelle 154

3.
l'interculturel dans les interactions entre les acteurs du social et de l'éducatif
et les usagers migrants............. .. .. 156

3.1.
La dynamique identitaire dans les pratiques professionnelles en travail social
et éducatif.. .. 156

3.2.
l'identité professionnelle menacée en situation interculturelle . 158

4.
l'interculturel dans la perspective des pratiques professionnelles . 159

4.1.
Définition...... . . 159

4.2.
Modélisation de l'interaction interculturelle . 160

4.3.
Déclinaisons pratiques de l'interculturel..... 163

9.
l'approche interculturelle et ses limites 165

1.
«Approche» et non «compétences» 165

2.
Les trois démarches de l'approche interculturelle . 166

2.1.
La décentration................... .. .. 167

2.2.
Découvrir le cadre de références de l'autre, le connaître du dedans 168

2.3.
La négociation et la médiation culturelle ou interculturelle .. 169

3.
Les obstacles à l'approche interculturelle .. 170

3.1.
Obstacles d'ordre culturel..... 170

3.2.
Obstacles d'ordre personnel 172

3.3.
Obstacles d'ordre institutionnel..... 172

3.4.
Obstacles d'ordre politique... 173

DEUXIÈME PARTIE
Les trois démarches de l'approche interculturelle:
la décentration, la découverte du cadre de références de l'autre,
la négociation et la médiation interculturelles

Section 1

La décentration

10.
Prise de conscience de son cadre de références: images-guides et zones sensibles 179

1.
Les objectifs de la décentration .. 179

2.
« Les images-guides» . 180

2.1.
Les zones sensibles et leur origine . 180

2.1.1.
Le retour du refoulé... .. .. 180

2.1.2.
Le retour aux archaïsmes . 181

2.2.
Le professionnel comme l'usager en situation de menace . 181

2.2.1
. Les processus en jeu . 182

3.
D'autres « zones sensibles» . 184

3.1.
Les facteurs culturels, obstacles aux apprentissages et aux interventions
sociales.................... . . 184

3.2.
Les travaux de Hofstede (1980) et l'École de ?alo-Alto . 184

11.
Le corps et les repères spatio-temporels, la sociabilité, la religion . 187

1.
Le corps, support des relations interculturelles . 187

1.1.
La ritualisation du corps dans des situations très codifiées . 188

1.1.1.
Analyse dans une perspective ethnologique . 189

1.1.2.
Analyse dans une perspective interculturelle . 190

1.2.
La place du corps dans l'espace et la proxémie . 192

1.3.
Le corps porteur de l'identité de genre . 193

1.4.
Le corps et les règles de savoir-vivre 194

1.5.
Le corps, objet de soin . 195

1.5.1.
Propreté/saleté . 196

1.5.2.
L'hygiène . 197

1.5.3.
Les odeurs . 198

2.
Les zones sensibles relatives à la perception différentielle du temps. 199

3.
La sociabilité 201

3.1
. Les codes de bienséance ... 201

3.2.
Les cadeaux, le don 201

3.2.1.
Malaise devant le don . 202

3.2.2.
Le choc face à une autre conception du don . 203

3.2.3.
L'hospitalité. 204

3.3.
La convivialité interculturelle......... . . 207

4.
Les croyances et pratiques religieuses..... . . 209

4.1.
La religion, possible dimension conflictuelle pour le professionnel 210

4.2.
La place du religieux dans la hiérarchie des besoins . 211

4.3.
Connaissance d'une culture et biais cognitifs . 212

4.4.
Respect de la religion de l'autre chez les travailleurs sociaux ..... 213

12.
Les représentations de la famille, des rôles et des statuts de ses membres,
des genres . 215

1.
Les représentations de la famille........ .. .... . 215

1.1.
Famille nucléaire et famille élargie: deux structures opposées . 216

1.1.1.
De la famille élargie à la famille mixte . 216

1.1.2.
les nouveaux réseaux sociaux dans le pays d'accueil ...... 218

1.2.
Les modes et distances relationnels au sein de la famille 219

1.2.1.
le couple et la famille élargie. 219

1.2.2.
le don d'enfant..... . . 220

1.3.
Les crises familiales, les comprendre, les gérer 223

1.3.1.
le heurt entre deux conceptions de la famille..... 223

1.3.2.
les difficultés des professionnels............ . . 224

1.3.3.
Quelques éléments pour éclairer la complexité des situations de crise 225

1.4.
la famille patriarcale à l'épreuve de la modernité . 227

1.4.1.
les travailleurs sociaux et les pères migrants. 227

1.4.2.
les parents, « génération du désert»? 228

1.5.
La rencontre avec les familles polygames . 229

2.
le statut et le rôle de la femme, les relations entre les genres... 231

2.1.
Une forte pression à l'émancipation . 233

2.2.
L'accompagnement vers une émancipation adaptée à chaque cas 234

13.
l'éducation de l'enfant et l'évaluation de la maltraitance . 237

1.
Une conception renouvelée de l'éducation de l'enfant 237

1.1.
La fonction parentale dans l'éducation libérale moderne . 238

1.2.
Les professionnels de la protection de l'enfance, fonctions et principes
de base... . . 239

2.
Les difficultés de l'évaluation de la maltraitance en situation interculturelle.... 240

2.1
. Bilan des recherches . ,., .. 242

2.1.1.
L'intérêt supérieur de l'enfant..................... .. . 242

2.1.2.
Dangeretmaltraitance .. 242

2.1.3.
Les représentations des professionnels . 242

2.1.4.
Les outils . 243

2.1.5.
La multiplicité des intervenants . 243

2.1
.6. Le respect des droits .. ,', . 243

2.1
.7. La formation... .' , 244

2.2.
Le danger couru par l'enfant: une évaluation diffici le .. 244

2.3.
Les analyses ,.. 247

2.3.1.
Afflux d'émotions puissantes et perte de distance . 247

2.3.2.
Le sentiment d'impuissance, le manque de ressources .. , . 248

2.3.3.
Le fonctionnement en urgence . 249

2.3.4.
Puissance des modèles d'intervention en dépit de leur inadaptation... 251

2.3.5.
Du côté des enfants: quelle écoute? , ' . 254

2.3.6.
Le conflit intrapsychique de l'enfant .. 255

2.3.7.
Renforcer la « parentalité », oui, mais laquelle L .. 256

3.
Un changement de regard sur les parents ,., , .. 258

4.
Maltraitance ou effets de l'acculturation: critères d'évaluation , 260

4.1.
Premier critère: la recherche de sens dans la conduite du parent maltraitant 262

4.2.
Deuxième critère: la recherche de cohérence dans la conduite du parent
maltraitant , ,',................. .. ' , 263

4.3.
Troisième critère: la recherche de sens et de cohérence dans la conduite

de l'enfant......
' . 264

4.4.
Quatrième critère: la découverte du réseau d'insertion de la famille et
de son rôle................. .. . 265

4.5.
Les conditions nécessaires à une réussite 266

4.5.1.
Une écoute adéquate de l'enfant .. 266

4.5.2.
Un dialogue avec les parents .. 266

14.
Les parents et la scolarisation des enfants.. 269

1.
Le rôle des parents dans la vie scolaire de leur enfant..., .. 272

1.1.
De la « bonne mère» à la mère réelle.... 272

1.2.
Les attitudes des professionnelles . 274

1.2.1
Questionnements..... . .. 274

1.2.2.
Tentatives de réponses . 274

1.2.3.
L'empathie , . 275

2.
Les préjugés défavorables envers les familles .. .. 277

2.1.
Les récits............... .. .. 277

2.2.
Un traitement particulier de la différence en vue de la disqualifier 278

3.
L'efficacité avant tout: à quel prix? .. . 280

3.1.
L'entretien exploratoire avec les parents ' 280

3.2.
L'entretien avec les parents en présence de l'enfant... .. 281

4.
La décontextualisation des attitudes des parents concernant la scolarité de
leurs enfants .. . 282

4.1.
La scolarisation des enfants dans le projet migratoire , . 282

4.2.
Les dimensions individuelles de la trajectoire migratoire ' .. 282

4.2.1.
Les migrations traumatisantes .. 283

4.2.2.
Les enfants rejoignants . 283

5.
Distance entre les parents et l'école ' . 284

15.
Théories et méthodes en travail social: une adaptation nécessaire.. 289

1.
Des comportements rigides, symptôme de malaise 289

1.1
. La formation en question......... .. .. 289

1.2.
La diversité, enfant pauvre du monde socio-éducatif , .. 290

1.3.
Des interventions cadrées pour des réalités mouvantes . 291

2.
La conception de la relation d'aide dans une approche psychosociale 292

2.1.
L'aide, un accompagnement à l'autonomie........ 292

2.2.
Le secret professionnel, garant de la confiance et du travail d'accompa­gnement 295

2.3.
La non-implication de l'aidant dans une relation bienveillante .................•. 298

2.3.1.
Les contrôles professionnels pour maintenir une distance 299

2.3.2.
Du principe de non-implication à une relation distancée réfléchie 301

2.4.
Le postulat d'une relation avec l'aidé, dissymétrique mais non dominatrice 303

2.4.1.
Une relation basée sur un leurre 304

2.4.2.
Le discours sur soi « prêt pour l'autre »... 305

2.4.3.
L'interférence de son propre modèle d'intégration 307

3.
Les méthodes d'intervention dans les professions sociales 309

3.1.
L'entretien non directif ou semi-directif, méthode des assistants sociaux. 309

3.2.
Le projet professionnel individualisé.... 311

3.3.
Le modèle d'éducation des jeunes enfants........... 314

Section 2

À la découverte du cadre de références de l'autre

16.
Gérer la diversité: contextes et communication . 321

1.
Les difficultés à gérer une très grande diversité . 322

2.
La nécessaire prise en compte des facteurs de contexte . . 324

2.1.
Les frontières différentes entre le privé et le public... 325

2.2.
La sélection ou le rejet des données de contexte . 327

3.
Les difficultés dans la communication 329

3.1.
La communication: culture à contexte riche/culture à contexte pauvre... 329

3.2.
Les contrai ntes institutionnelles... . . 331

17.
L'attribution de causes aux conduites............ . . 333

1.
La prépondérance d'une grille de lecture psychologique 333

1.1.
L'occultation des contextes . 333

1.2.
La tendance à l'internalisation, source d'incompréhension.. 334

1.3.
Peut-on surmonter ces obstacles? . 336

2.
Des attributions de causes différentes et/ou conflictuelles . 337

2.1.
La non-concordance des attributions du professionnel et de l'usager et
ses conséquences... 337

2.2.
Le rejet de l'auto-attribution de l'usager et l'obstination du professionnel 339

3.
L'approche émique et l'approche étique: son application dans l'explication
des conduites .. 342

3.1.
Définitions 342

3.2.
Appl ication concrète à l'attribution des causes . 343

18.
Le décodage et la compréhension des processus d'acculturation.. 345

1.
Les difficultés des travailleurs sociaux.... . . 346

2.
Les migrants et le changement . 348

2.1.
La complexité du processus, ni linéaire ni cohérent . 348

2.2.
La complexité et le dynamisme de l'identité du migrant... .............•... 350

2.2.1.
Approches théoriques des processus d'acculturation chez les migrants 351

2.2.2.
Le rôle du professionnel face aux processus d'acculturation . 356

3.
La construction identitaire des jeunes issus de l'immigration .. 357

3.1.
Les catégories de jeunes. . . 357

3.2.
Une construction identitaire difficile: des points de vue théoriques... 358

3.3.
La construction identitaire des jeunes issus de l'immigration: étapes et
stratégies........ . . 359

3.3.1
. Identité et acculturation: facteurs en jeu . 360

3.3.2.
Les stratégies: typologie... . . 364

4.
La centralité de la construction identitaire dans la prise en charge éducative ... 368

Section]
La négociation et la médiation interculturelles

19.
La négociation culturelle ou interculturelle dans le cadre des conflits de valeurs

et de normes... . . 373

1.
Définition des conflits de valeurs............................... . 374

2.
Les conflits de valeurs en pratique.............. . . 375

3.
Les dilemmes des professionnels.. . 378

4.
Un autre positionnement? ... 379

5.
Qu'est-ce que la négociation/médiation culturelle ou interculturelle? . 380

6.
Négociation et travail sociaL... . . 380

7.
Les positionnements à l'égard de la négociation . 381

8.
Ce que n'est pas une négociation .. 383

9.
La négociation interculturelle: points de vue théoriques 383

9.1.
L'approche des sciences humaines . 383

9.1.1.
L'approche philosophique . 383

9.1.2.
L'approche psychosociologique. 384

9.1.3
L'approche sociologique . 385

9.1
A. L'approche psychanalytique .. 385

9.1.5.
L'approche ethnologique 386

9.1.6.
Des propositions d'émancipation .. 386

9.2.
La conception des théoriciens de l'action sociale.. 387

9.3.
Quelques principes de base qui fondent la négociation culturelle.... 388

10.
Le dialogue dans une négociation culturelle . 390

11.
Les quatre préalables à la négociation culturelle . 390

11.1.
Premier préalable . .. 390

11.2.
Deuxième préalable.... . .. 391

11.3.
Troisième préalable...... .. . 392

11 A. Quatrième préalable . . 393

12.
Les limites de la négociation............. . . 394

13.
Une réflexion d'envergure s'impose .. 395

20.
la médiation interculturelle: spécificités et complémentarité des interventions
des médiateurs . 399

1.
Les deux dimensions essentielles de la médiation .. 400

2.
Leurs modes d'intervention . 401

2.1.
Le face-à-face avec les migrants .. . 401

2.1.1
. Adapter son comportement, sa tenue, son langage aux codes traditionnels 402

2.1.2.
Comprendre et faire comprendre l'écart entre ici et là-bas 406

2.1.3.
La communication à travers deux codes linguistiques . 409

2.1A.
Aborder la famille dans une approche systémique . 411

2.1.5.
Citer sa propre expérience de vie . 413

2.1.6.
Travailler dans la durée dans un temps construit... . 414

2.1
.7. Créer un « état d'espérance» .. 415

2.2.
Le face-à-face avec les institutions... .. .. 415

2.2.1.
Une bonne connaissance de la communication des institutions avec
les migrants.
.. .. 416

2.2.2.
Diversité des approches en fonction des champs d'intervention . 416

2.2.3.
Savoir discerner les références et les contraintes des professionnels . 418

2.2A.
L'apport de connaissances aux professionnels .. 418

2.2.5.
Obtenir la reconnaissance des interlocuteurs institutionnels et devenir
leurs partenaires .. .. 419

3.
Le partenariat travailleurs sociaux/médiateurs .. 421

3.1.
Un ensemble de démarches préalables pour évaluer les possibilités d'un
partenariat .. . 421

1 A7A
3.2.
Bien différencier les compétences et les positionnements pour mettre en
évidence leur complémentarité . . 422

3.2.1.
Les différences de compétences . . 422

3.2.2.
Les différences de positionnement. . .. 422

3.3.
Une méthodologie de travail en commun 423

3.4.
Une formation des médiateurs interculturels: de l'intuitif au cognitif 424

4.
Les limites de la médiation intercurturelle . 426

Conclusion . 429

Annexes...... . .. 437

Annexe 1
: La méthode des chocs culturels: théorie et application . 439

Annexe II: Listes: chocs culturels, encadrés, schémas.... 447

Bibliographie 451


ANCIENNE EDITION

Rubriques associées pour Pour une approche interculturelle en travail social :