Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Regards sur l'article 1135 du Code civil

Regards sur l'article 1135 du Code civil - dalloz - 9782247060498 -
Regards sur l'article 1135 du Code civil  

Auteur : 

Editeur :  DALLOZ

Collection :  Nouvelle Bibliothèque Thèses - 46

Date parution :

Les applications de l'article 1135 du Code civil (" Les conventions obligent non seulement à ce qui y est exprimé, mais encore à toutes les suites que l'équité, l'usage ou la loi donnent à l'obligation d'après sa nature ") font l'objet d'une attention doctrinale soutenue.
Mais le procédé que cette disposition institue, lui, n'avait jamais été étudié dans le cadre d'une thèse.
Ce travail est donc tourné vers ce seul procédé, indépendamment de ses manifestations recensées.
D'une lecture respectueuse de cet article, il ressort que l'accord de volontés n'est pas, juridiquement, la convention.
Le passage de l'un à l'autre, le saut quantitatif du convenu au conclu, s'effectue grâce à cet article.
Est alors à l'œuvre une " appréciation du contenu des accords de volontés ".
Cela distingue cet article des règles d'interprétation du contenu de ces accords, mais aussi de l'exigence d'exécution de bonne foi des conventions.
Comment qualifier les effets attachés à l'article 1135 ?
On peut y voir des effets complétifs.
Ce qui les singularise est d'être, tout à la fois, inexprimés, complémentaires et accessoires.
S'ils ne procèdent pas de la volonté des parties, même considérée dans son acception la plus matérialiste, s'ils procèdent de plein droit de ces sources d'obligations que sont, ici, la loi, la norme coutumière et l'équité, c'est que ces effets visent à inscrire de simples accords de volontés dans l'environnement normatif auquel ils doivent leur force obligatoire.
Pour qu'un accord donne lieu à une convention juridiquement protégée, il ne suffit donc pas qu'il soit " légalement formé " ; il faut encore qu'il soit légalement composé.
Cette mise en conformité (par voie d'ajout) avec les exigences du droit positif du contenu des accords de volontés est l'office caractéristique de l'article 1135 dont les applications sont, sous cet angle, moins " accessoires " qu'il n'y parait au premier regard.
.
.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Droit des obligations.
Préface : François CHABAS,
Reliure : Broché
Nbr de pages : 1008
Dimension : 16 x 24 x 4 cm
Poids : 1205 gr
ISBN 10 : 2247060498
ISBN 13 : 9782247060498
70,00 €
Sur commande , expédition à 0.01€ sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Regards sur l'article 1135 du Code civil - dalloz - Nouvelle Bibliothèque Thèses

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis