Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Sauver les apparences
Essai sur la notion de théorie physique de Platon à Galilée

Sauver les apparences - vrin - 9782711616084 -
Sauver les apparences 

Auteur : 

Editeur : Vrin

Collection : Biblio Textes Philosophiques

Date parution :  2e édition

'... lorsque Képler multipliait ses tentatives pour rendre compte des mouvements des astres à l'aide des propriétés des cours d'eau ou des aimants, lorsque Galilée cherchait à accorder la course des projectiles avec le mouvement de la Terre, ou à tirer de ce dernier mouvement l'explication des marées, ils croyaient prouver, l'un et l'autre, que les hypothèses copernicaines ont leur fondement en la nature des choses; mais la vérité qu'ils introduisaient peu à peu dans la Science, c'est qu'une même Dynamique doit, en un ensemble unique de formules mathématiques, représenter les mouvements des astres, les oscillations de l'Océan, la chute des graves; ils croyaient renouveler Aristote ; ils préparaient Newton'. Pierre Duhem


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Philosophie des sciences.

Descriptif : 

Préface :
Paul BROUZENG,
Reliure :
Broché
Nbr de pages :
156
Dimension :
11 x 18 x 1.1 cm
Poids :
130 gr
ISBN 10 :
2711616088
ISBN 13 :
9782711616084
9,00 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur Sauver les apparences - vrin - Biblio Textes Philosophiques

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Sommaire

La science hellénique
La philosophie des Arabes et des Juifs
La Scolastique chrétienne au Moyen Âge
La Renaissance de Copernic
Copernic et Rhaeticus
De la préface d'Osiander à la réforme grégorienne du calendrier
De la réforme grégorienne du calendrier à la condamnation de Galilée