Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Traité des nouveaux droits de la mort. Tme 1, La mort, activité(s) juridique(s)
Tme 1, La mort, activité(s) juridique(s)

Traité des nouveaux droits de la mort. Tme 1, La mort, activité(s) juridique(s) - L'Epitoge - 9791092684056 -
Traité des nouveaux droits de la mort. Tme 1, La mort, activité(s) juridique(s)  

Auteur : 

Editeur :  L'EPITOGE

Collection :  L'unité du droit - 11

Date parution :

"Il ne suffit (.
.
.
) pas au jurisconsulte de se préoccuper des vivants" affirme Gabriel Timbal dans l'introduction à sa célèbre (et controversée) thèse sur la condition juridique des morts (1903).
Le Droit - ou plutôt les droits - s'intéressent en effet à toutes les activités humaines et sociétales.
"L'objet du Droit, c'est l'homme" expliquait déjà en ce sens le doyen FOUCART.
Il importait donc de s'intéresser de la façon la plus exhaustive possible et ce, à travers le prisme de l'Unité du/des droit(s) à la matérialisation positive du ou des droits à la Mort.
A cette fin, les trois porteurs du Traité des nouveaux droits de la Mort ont réuni autour d'eux des juristes publicistes, privatistes et historiens mais aussi des praticiens du funéraire, des médecins, des anthropologues, des sociologues, des économistes, des artistes et des musicologues.
Tous ont alors entrepris de présenter non seulement l'état positif des droits (publics et privés) nationaux concernant Mort, le cadavre & les opérations funéraires mais encore des éléments d'histoire, de droit comparé et même quelques propositions normatives prospectives.
Et si l'opus s'intitule Traité des "nouveaux" droits de la Mort, c'est qu'effectivement l'activité funéraire et le phénomène mortel ont subi depuis quelques années des mutations cardinales (statut juridique du cadavre, mort à l'hôpital, tabous persistants et peut-être même amplifiés devant le phénomène, service public des pompes funèbres, activité crématiste, gestion des cimetières, "prix" de la Mort, place et représentation de celle-ci et de nos défunts dans la société, rapports aux religions, professionnalisation du secteur funéraire, etc.
).
Matériellement, le Traité des nouveaux droits de la Mort se compose de deux Tomes : le premier envisage ses "activités juridiques" et le second la Mort et ses "incarnations cadavériques".


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité Droit des personnes.
Préface : Jean-Pierre SUEUR,
Reliure : Broché
Nbr de pages : 419
Dimension : 16 x 23.9 x 3.2 cm
Poids : 674 gr
ISBN 10 : 1092684050
ISBN 13 : 9791092684056
69,00 €
Sur commande , expédition à 0.01€ sous 4 à 8 jours (en savoir plus)

Avis clients sur Traité des nouveaux droits de la mort. Tme 1, La mort, activité(s) juridique(s) - L'Epitoge - L'unité du droit

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis