Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
(+33) 02 47 61 20 22 Du lundi au vendredi de 10H à 16H30

Le sens du mouvement

Le sens du mouvement - odile jacob - 9782738129307 -
Le sens du mouvement 

Auteur : 

Editeur : Odile Jacob

Collection : Poches Sciences - 331

Date parution :

Ce livre veut montrer comment nous pensons avec tout notre corps. Aux cinq sens traditionnels, Alain Berthoz en ajoute un sixième : la kinesthésie ou sens du mouvement. On l'a oublié parce qu'il n'est pas apparent, les capteurs kinesthésiques se trouvant répartis dans tout le corps et non pas concentrés dans un organe spécifique. Et pourtant, il y a un plaisir du mouvement, exécuté ou perçu, comme il y en a un de chacun des autres sens. Or, il n'y a pas de mouvement sans pensée. Nous prenons la décision de marcher, de courir, de sauter, de danser, avec l'intention d'aller d'un endroit à un autre. Nous sommes donc capables d'évaluer une distance, de programmer une trajectoire et parfois très vite comme lorsque nous dévalons une pente à skis. Le sens du mouvement nous oblige à revoir notre conception du cerveau. D'une part, ce n'est pas un ordinateur qui calcule à partir d'informations fournies par les sens, c'est un simulateur qui fait des hypothèses sur la possibilité de réaliser tel ou tel mouvement et qui charge les sens de les tester dans la réalité. D'autre part, le cerveau n'est pas une direction centrale qui prend les décisions et charge les organes périphériques de les exécuter : le moindre mouvement est trop complexe et souvent trop rapide. Les commandes du mouvement sont décentralisées, elles sont élaborées par les organes périphériques mêmes qui doivent les exécuter à partir de modèles génétiquement programmés.

Auteurs :

Alain Berthoz est professeur au Collège de France, où il dirige le Laboratoire de physiologie de la perception et de l'action. Il est notamment l'auteur de La Décision, de L'Empathie et de La Simplexité.


En suivant ce lien, retrouvez tous les livres dans la spécialité sciences cognitives.

Descriptif : 

Reliure :
Broché
Nbr de pages :
345
Dimension :
11 x 17.8 x 1.8 cm
Poids :
260 gr
ISBN 10 :
2738129307
ISBN 13 :
9782738129307
12,50 €
Sur commande
Expédié sous 4 à 8 jours (en savoir+)

Avis clients sur Le sens du mouvement - odile jacob - Poches Sciences

(Ils sont modérés par nos soins et rédigés par des clients ayant acheté l'ouvrage)
Donnez votre avis

Sommaire

REMERCIEMENTS ............•.•........•...•........ 5

INTRODUCTION 7

CHAPITRE PREMIER. LA PERCEPTION EST UNE ACTION SIMULÉE. 15

La lhéorie motrice de la perception 15

Leconceptd'accepteur d'action........................ 17

Lecomparateurde Bernstein.......................... 19

La mémoire prédit les conséquences de l'action 24

Les nœuds mentaux 25

Leneuronemiroir................................... 26

Simulation.
émulation ou représentation? 27

CHAPITRE 2. LE SENS DU MOUVEMENT: UN SIXIÈME SENS? ... 31

Laproprioception ................................... 32

Le sens de la position et de la vitesse. ....................... 32

Le sens du toucher. ................................ 36

Le sens de l'effort 37

Le système vestibulaire: une centrale inertielle. . . . . . . . . . . 38

La découverte: Scarpa. Flourens. ......... ............ 39

Un référentiel euclidien fondamental. ....................... 40

La distinction entre inclinaison et accélération 45

Une dissociation fondamentale: rotation et translation 49

Lesfonctionsdusystèmevestibulaire................... 50

La stabilisation posturale. ................................ 50

La stabilisation du regard 51

Le concept d'intégrateur neuronal .......................... 54

Le problème de la géométrie: le cerveau est·il un tenseur? ...... 55

342 • LE SENS DU MOUVEMENT
La vision du mouvement 57

Les enfants malvoyants qui jouent au basket ................. 59

La vection, perception du mouvement propre. .............. 59

CHAPITRE 3. LA CONSTRUCTION D'UNE COHÉRENCE 65

Détectiondumouvement parlavision .................. 68

La poursuite oculaire prédit le mouvement des cibles 70

Vision du mouvement et capteurs vestibulaires. .............. 71

La direction du regard modifie la perception vestibulaire du mou­vement 76

Suis-je dans mon lit ou suspendu au plafond? 79

Bases neurales des influences vestibulaires sur les fonctions corti­cales ......................................... 79

Pourquoi l'obélisque paraît-il vertical lorsque j'ai la tête penchée? 81

Système vestibulaire et reconnaissance des visages 82

Une boussole neuronale? 82

La négligence 83

La perception de la distance. .............................. 85

La cohérence entre voir et entendre 86

Levisibleetletangible ............................... 92

Voir avec sa peau. ...................................... 93

« To be touched or 10 touch ?, that is the question» 96

Retour d'effort et fonctions visuo-motrices ................... 98

Le problème de la cohérence et de l'unité de la perception. 99

L'autisme: une désagrégation de la cohérence? .. . . . . . . .. 103

CHAPITRE 4. RÉFÉRENTIELS .....................•...... 107

Espace corporel et extra-corporel 108

Référentiel égocentrique et allocentrique . . . . . . . . . . . . . . .. 109

Les références naturelles 110

La gravité .... ....................................... .. 110

La verticale subjective comme conslruction multisensorielle ... .. 112

Des récepteurs de la gravité dans le ventre? ................ .. 114

L'expérience de la r6tissoire ............................. .. 115

Des référentiels multiples liés aux membres? ............... .. 117

Lasélectiondes référentiels......................... .. 118

Les référentiels relatifs 120

Référentiels explicites et implicites: la théorie du point d'équi­
libre.
122

CHAPITRE 5. UNE MÉMOIRE POUR PRÉDIRE ....•........•.. 125

Lamémoiretopographique......................... .. 127

La mémoire des trajets. ................................ .. 127

La navigation inertielle 129

TABLE DES MATIÈRES • 343

La mémoire des rotations 130

La mémoire des translations. .. .. .............. 132

La mémoire de la marche. .............................. .. 134

Bases neurales de la mémoire spatiale: le rôle de l'hippo­campe ,. .... . .. . . .. ..... 137

Une mémoire à court terme. ...................... 137

Carle spatiale ou mémoire des points de vue) ................ 139

La madeleine de Proust 141

Les oscillations permettent de prédire la trajectoire 144

Pourquoi les hommes préhistoriques dessinaient-ils si bien? 145

CHAPITRE 6. LEMOUVEMENTNATUREL. ........•.•...... .. 149

Lespionniers ..................................... .. 151

Le problème du nombre de degrés de liberté. . . . . . . . . . . .. 153

La géométrie du squelette. .............................. .. 154

Les contraintes cinématiques de phase. .................. 157

La géométrie musculaire 157

Les relations entre cinématique et géométrie. ............... .. 158

L'inventionde l'œil................................ .. 160

Transformer des mouvements 3D en 2D ................... .. 161

Loi de la puissance deux tiers et poursuite oculaire. ......... .. 164

La forme d'un dessin est produite par la loi de plus grande
douceur 164

CHAPITRE 7. SYNERGIESETSTRATÉGIES. ................ .. 167

Branchement des axones vestibulaires et stabilisation du
regard. .......................................... .. 168

Le bébé poisson qui voulait nager à plat sur le ventre. . . . .. 171

Bases neurales du codage du mouvement du bras. . . . . . . .. 173

La théorie du codage vectoriel par une population de neurones .. 174

Neurones du cortex moteur et rotation mentale. ............ .. 175

Lacoordinationdessynergies ............... .. 176

CHAPITRE 8. CAPTURE ......•...•......•..........•.. .. 179

La décision du crapaud 180

La maîtrise du freinage 182

La plongée de la mouette ...................... 184

La capture d'une balle 185

Les secrets du geste gracieux 186

Si Newton avait voulu attraper la pomme? 187

Le problème du garçon de café 189

Le plus court chemin d'un point à un autre ................ .. 189

Les modèles internes et le problème inverse 192

Les théories dynamiques ...................•.... 194

344 • LE SENS DU MOUVEMENT
CHAPITRE 9. LE REGARD QUI QUESTIONNE LE MONDE .....•.. 197

Orientersonregard................................ .. 197

«
Aller où je regarde» et non « regarder où je vais» . . . . . .. 200

Le contact œil-à-œil 202

Regard et émotion 204

Les bases neurales des réactions d'orientation du regard 206

CHAPITRE 10. L'EXPLORATIONVISUELLE....•....•.•..... .. 209

Le cerveau est un cheval fougueux 209

Un modèle des relations perception-action 212

Les générateurs de saccades dans le tronc cérébral. .......... .. 214

L'inhibition bloque la saccade. .................. ... 216

Le contr6le cortical des saccades ......................... .. 221

Mouvement imaginé et mouvement exécuté 229

Mémoire dynamique et contrôle prédictif des mouvements 230

Piaget avait-il raison? 232

CHAPITRE Il. L'ÉQUILIBRE .........•.............•.•... 235

Unephysiologiedela réaction....................... .. 236

Comment faire osciller l'université d'Édimbourg. . . . . . . . .. 237

Versunephysiologieprojective...................... .. 241

Le concept de ' set» ............. 242

Comment soulever une charge sans tomber? ............... .. 244

Le concept de schéma corporel 247

Le bras (ant6me ........................... .. 247

Modèles internes et schéma corporel. . 249

Imagerie cérébrale du schéma corporel .................... .. 251

CHAPITRE 12. L'ADAPTATION ...•....•....•.•........•... 253

Adaptation et substitution 254

Histoire du rhumatologue et de l'ophtalmologue. . . . . . . . .. 258

Rôle de l'activité dans la compensation et la prévention des
désorientations 259

CHAPITRE 13. LE CERVEAU DÉSORIENTÉ: LES ILLUSIONS SONT
DESSOLUTIONS .................................... .. 263

L'illusion: la meilleure hypothèse possible 264

Illusions dues aux accélérations et à la gravité 264

l/lusion de la Lune. ................................... .. 265

Des il/usions dynamiques 265

1/lusions du cimetière et autres illusions liées aux acrobaties
aériennes. ........................................ 267

Les illusions de mouvement des membres .. . . . . . . . . . . . .. 269

TABLE DES MATIÈRES • 345

L'illusion de Kohnstamm ............................... .. 269

Dessiner avec des vibrations ......................... .. 270

Le mal de l'espace et des transports 271

Etquelquesautresillusions! ........................ .. 273

L'illusion des marins. ........... ................ 273

Vertiges et agoraphobie 274

Illusions et hallucinations. ....... ...................... .. 274

CHAPiTRE 14. LES ARCHITECTES ONT OUBLIÉ LE PLAISIR DU
MOUVEMENT ...................................... .. 277

CONCLUSION. POUR UNE PERCEPTION TOLÉRANTE .. . . . . . . . .. 285

La métaphore de l'ordinateur: un nouveau dualisme. . . . .. 285

Le sens des sens 287

Leproblèmedelacohérence ........................ .. 288

Unemémoire pourprédirelefutur................... .. 288

Perception et émotion 289

NOTES... . . . . 291

RÉFÉRENCES ...................................... .. 305

GLOSSAIRE ....•......•.•.•..........•.•............ 331