Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site respecte la loi RGPD du 25 mai 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici
COVID19 : Contact par mail uniquement

La chronique / Critique de Antoine TOMYS sur

Prénom : Antoine
Nom : TOMYS
Statut : Radiologue
Ville : Lille
Spécialité : Radiodiagnostic et imagerie médical
Niveau d'étude :
Chroniqueur Antoine TOMYS
« Selon moi, un ouvrage pertinent, ni trop, ni pas assez - le juste milieu »

Les qualités de l'objet livre :

Ce livre de radiologie générale vous accompagnera partout en stage, à la bibliothèque universitaire car facile à transporter du fait de sa taille et de la solidité de son format.
Les pages sont très solides et ne plieront pas facilement.
L’impression est de grande qualité ce qui est le minimum pour une spécialité comme la radiologie.

Les qualités rédactionnelles :

Cet ouvrage destiné de prime abord aux étudiants préparant l’examen classant national possède une structure logique, adéquate et structurée.
En effet il commence par une description technique succincte des différentes modalités en imagerie médicale qui est un prérequis indispensable, puis classe les différentes pathologies par appareil (cardio-vasculaire, pulmonaire…) qui est une façon logique et universelle de voir la médecine quel que soit son niveau et la spécialité que l’on exerce. On apprécie un listing au début du livre classant les différents chapitres avec les items de l’ECNi correspondants.

La qualité des illustrations :

Concernant les illustrations on retrouve des images et des descriptions classiques présentes dans chaque ouvrage de radiologie générale (niveau ECNi) digne de ce nom sans grande originalité (mais qui est une constante dans tous les bouquins de radiologie).
La qualité de l’impression est excellente.
L’iconographie est cohérente avec le thème abordé et richement illustrée - ni trop, ni trop peu - (sans noyer l’étudiant dans un déluge d’illustrations).
Les tableaux clinico-radiologiques regroupent les cas cliniques les plus fréquents que l’étudiant est susceptible de retrouver lors de l’ECNi.

Le livre dans son environnement éditorial :

Chaque début de chapitre commence par un court résumé concernant la physiopathologie du thème abordé avec des mots clés (en gras) et des termes simples.
Un descriptif de l’apport de chaque technique d’imagerie s’ensuit avec une description, simple, avec des mots clés et des illustrations classiques associées.
On apprécie les tableaux résumés pour les moins littéraires d’entre nous et ceux qui veulent aller à l’essentiel ; quant aux parties intitulées « IMPORTANT » elles sont un petit « plus » pour ceux qui veulent aller plus loin sans être hors sujet.
Par ailleurs l’ensemble de la trame du livre est plus ou moins similaire aux autres ouvrages traitant du même sujet.

Votre avis global sur l'ouvrage :

Ce livre est indispensable pour ceux qui veulent être bons en radiologie à l’ECNi, les internes en début d’internat et tous les médecins qui souhaitent compléter leur culture générale en médecine et surtout poser les bonnes indications pour la pathologie recherchée.
Le public est donc vaste.
Les étudiants préparant l’ECNi ajoutent une corde à leur arc avec ce livre car à la fois très complet pour les étudiants curieux et synthétique pour les étudiants voulant aller à l’essentiel (tableaux résumés et mots clés en gras).
La structure du livre par items de l’ECNi permet aux étudiants un accès direct à un contenu riche et complet concernant l’aspect radiologie de l’item (souvent bâclé dans les ouvrages ECNi d’autres spécialités).

« Selon moi un contenu pertinent, ni trop, ni pas assez, le juste milieu »

Les médecins d’autres spécialités trouveront dans ce livre les bonnes indications pour la pathologie suspectée dans une démarche logique, scientifique et pour le bien-être du patient (car nous ne traitons pas des images mais des patients) en trouvant facilement la maladie suspectée avec des chapitres traitant appareil par appareil.
Ce livre est bien évidemment destiné aux plus jeunes internes permettant de traiter rapidement un item et de ne pas oublier quelques notions élémentaires car l'enseignement c'est l'art de la répétition !!
Encore une fois, nous voyons donc que le spectre du public concerné par ce livre est large.
Il m’a apporté en tant que mi-vieux interne une lecture rapide allant à l’essentiel de la radiologie.
« Imagerie médicale pratique » ferait bien évidemment partie de ma bibliothèque idéale, de par le traitement rapide de l’information pour le lecteur et par la structure logique et transversale de la radiologie.

Quels sont les pages, parties et illustrations qui sont pertinentes pour qualifier cet ouvrage

Prenons le chapitre concernant l’accident vasculaire cérébral (pages 312-324).
Cette pathologie est un grand classique à l’Examen Classant National, mais pour appréhender celle-ci, il faut savoir appréhender les différents aspects physiopathologiques et techniques de cette maladie.
Ce chapitre 14 commence par un bref rappel de la physiopathologie avec des mots clés mis en exergue (oedème cytotoxique secondaire à la nécrose cellulaire) expliquant les anomalies visibles en IRM (Hypersignal en Diffusion).
Dans la suite du chapitre, figure un tableau « important » résumant les différentes séquences de l’IRM devant être réalisées. Sans être en radiologie, ces notions sont indispensables pour tous les étudiants et internes.
Les descriptions radiologiques de cette pathologie sont très richement illustrées associées à de nombreux tableaux récapitulatifs.

Matériel protégé par le droit d'auteur. Ne pas reproduire sans l'accord explicite d'Unithèque.